Esthétique Art & Science

Atelier

Atelier 21 - Arts, société et complexité

« ...Tout est en présence, tout en échanges mutuels et modifications réciproques » Paul Valéry, L'univers des pratiques artistiques, les réflexions sur celles-ci et les oeuvres produites, sont perçues - soit intuitivement, soit de façon plus rationalisée - dans les perspectives d'une enrichissante complexité... Les sciences sociales, les sciences humaines, les sciences exactes et les procès de création artistique offrent trop de proximités dans leur projet et leur objet pour que l'on hésite à en tirer profit. L'interaction complexe entre les savoirs et les faires génère une réflexion qui à son

Atelier 36 - Entendre l'esthétique dans ses complexités

Le projet de l'Atelier MCX 36, " Entendre l'esthétique dans ses complexités" est d'engendrer de nouvelles interprétations des pratiques artistiques (en particulier contemporaines) par divers éclairages épistémologiques, tels ceux de l'émergence et des sciences de la Complexité, afin d'établir de nouvelles approches esthétiques. On prendra en compte aussi bien peinture, cinéma, cinéma expérimental, installations, vidéo, installations interactives, qu'art sur Internet, art numérique, musique, arts de la scène et leur développement technologique.

Atelier 37 - Complexité à l'oeuvre : musique, musicologie, spectacle vivant

La complexité à l'oeuvre sollicite toutes les tentatives interprétatives ayant en commun un certain sens de la reliance transdisciplinaire, une sensibilité aux interactions, à l'incertitude et à l'émergence. Edgar Morin nous offre de tels outils : principes dialogique, récursif et hologrammatique... L'un des plus importants est la prise de conscience que l'observateur se retrouve dans son observation. Attitude à la fois reliante et critique. Elle se fédère dans un « nouveau paradigme », mais en même temps elle n'est pas dupe des croyances, du prêt-à-penser, des idéologies et des habitudes

Note de lecture

Ed. Transversale FAYARD, 2006, ISBN 2-213 2897 9, 160 pages pages.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

LES PRESSES DE L'UNIVERSITÉ LAVAL, 2008, ISBN 978 2 7637 8755 8

Note de lecture par TRESTINI Marc

Ed. J. Vrin, Paris, 1993. 253 pages.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Éditions du Seuil, octobre2006, ISBN : 2-02 090745 3, 268 pages.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Ed de l'Aube, (La Tour d'Aigues, 84240, ), 2001, ISBN 2 87678 613 3, 390 Pages.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Préface de RISSET Jean-Claude
Editions l'Harmattan, 2006, ISBN 2 296 01695 2 245 pages

Note de lecture par RISSET Jean-Claude

Ed. EGEA - Universita Bocconi - Milano- 1991 - 242 p.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Edition ?Revue Transversales, n.3, 2ème Epoque, année I Série Historique, n.80, année XIX, Madrid, Espagne, été 2006, ISSN : 1886-1083, 75 pages.

Note de lecture par MALAINA Alvaro

Ed l'Harmattan, 2008, ISBN : 978-2-296-06554-3, 272 pages

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Ouvrage

Par SIGNORILE Patricia

Editions KIME, Paris , 2009, Collection Esthétiques,
ISBN 978 2 84174 483 1 Esthétiques , , 270 pages

Par LESTOCART Louis-José

Ed L'Harmattan, ISBN : 978-2-296-10698-7 ? janvier 2010 ? 158 pages

Par SIGNORILE Patricia

Edisud (Coll. Les Ecritures Du Sud). 2006, ISBN 2744905879, 192 pages

Par SPERBER D., WILSON D.

Ed. de Minuit, Paris, 1989, 397 p. (Traduit de l'anglais par Abel Gershenfeldet Dan Sperber).

Par DARBON Nicolas, MORIN Edgar (Avant-propos)

Edition l'Harmattan, ISBN : 978-2-296-03248-4 ? mai 2007 ? 346 pages

Par GUNTHER Gotthard

Traduit de l'Allemand par Françoise PARROT et Engelbert KRONTHALER
Avant-propos d'Edgar MORIN - Ed l'Harmattan, 2008, ISBN 978 2 296 05492 9 , 305 pages

Par LESTOCART Louis-José

Ed l'Harmattan, 2008, ISBN : 978-2-296-06554-3, 272 pages

Documents

(Document d'atelier, )

Ce
texte provient d’interrogations assez anciennes sur la
perception. Certaines expériences empiriques personnelles,
diverses sensations « étranges » ressentis lors
d’exposition d’œuvres d’art, de visions de
films ou de moments singuliers de la vie, m’ont amené à
m’interroger sur certains phénomènes [...]

De l'esthétique transcendantale à l'esthétique apodictique (Document d'atelier, )
(Document d'atelier, )
(Les introuvables de H.A Simon, )

Traduction de la "Bicentenial Address" présentée à l'American Academy of Arts and Sciences en mai 1981, publié en français en 1984.

L'exemple des Eclairs sur l'Au-Delà? (Document d'atelier, )

A travers le prisme de la dernière œuvre écrite par Olivier Messiaen : Eclairs sur l’Au-Delà… (1988-92) – qui est une véritable somme de ses techniques musicales –, nous tenterons de montrer le passage poétique d’un paradigme à un autre. Deux philosophes nous semblent exprimer le mieux ces [...]

(Document d'atelier, )

« …
Plus que d’œuvre-système-invisible, j’entendrai
ici parler d’œuvre-système. Ce qu’on doit
voir, percevoir, interpréter est surtout invisible pour
le « bon sens ». Anaxagore de Clazomènes, lequel
a  introduit la notion de noûs (en grec, esprit
ou raison) disait en un insoutenable paradoxe : « La
[...]

(Document d'atelier, )

Ndlr. En s’attachant
depuis longtemps à entendre l’esthétique
dans ses complexités,
LJ Lestocart devait rencontrer et méditer l’œuvre
littéraire  de Paul Valéry. Celui-ci ne fut-il pas
l’exceptionnel  témoin de cette fascinante et quasi
cinématographique  expression de l’acte cognitif
s’exerçant [...]

(Actes Conseil scientifique, )

Le recours contemporain à la notion de "complexité" renvoie fréquemment à des démarches ayant tendance à unifier sa définition. En langue anglaise, sa réduction à une forme singulière (complexity theory ou complexity science) s'avère ainsi susceptible de masquer la variété des théories permettant de [...]

Liens

(Veille en reliance, )
Un séminaire du Groupe « Esthétique, complexité, modélisation et expérimentation , Pour une neuro-esthétique, » qui se met en place à Paris dans le cadre de l’ISC-Paris Ile de France : Considérant l’art comme objet complexe, du point de vue de la perception, de l’interprétation et de la création, on [...]
(Veille en reliance, )
Cycle 2010 Esthétiques, positions et fondements philosophiques, épistémologiques de la Complexité.
Le groupe ECEM (Z. KAPOULA & L.-J. LESTOCART) reprend une série de séminaires et débats intégrant cette fois un axe philosophie. Derrière ce sous-titre "Positions et fondements philosophiques [...]
(Veille en reliance, )
Le Cycle 2010 Esthétiques, positions et fondements philosophiques, épistémologiques de la Complexité . des conférences du groupe « Esthétique, complexité, expérimentation et modélisation » (ECEM) de l'ISC-PIF. Le groupe ECEM (Z. KAPOULA & L.-J. LESTOCART) reprend une série de séminaires et débats [...]