Eco Systèmes Artificiels

Atelier

Atelier 9 - Représentation du travail et complexité de l'organisation

Le travail entendu comme acte intentionnel de transformation du monde qui nous entoure : la matière, le vivant, l'information - est un fait humain total. Il irrigue la vie de l'être humain de sa naissance à sa mort, comme un phénomène complexe, intime et vital à la fois. Il a besoin d'être approché dans sa complexité par une multiplicité de regards empruntant à de nombreuses disciplines.

Atelier 33 - Anthro-politique et gouvernance des systèmes territoriaux

Penser la profonde recomposition des territoires à l'oeuvre dans les sociétés contemporaines appelle un renouvellement d'envergure de nos de représentation. Conçu comme un « construit » multidimensionnel par les acteurs qui le constituent, le territoire n'a plus la nature objectale que nos représentations traditionnelles lui prêtaient et les discours permettant d'en rendre compte ne sauraient sans naïveté s'inscrire dans l'objectivité. Si le territoire est un « construit » il appelle une connaissance constructiviste.
Mais cette posture épistémologique ne saurait suffire. La saisie et l

Atelier 12 - L'auto-organisation des systèmes socio-économiques complexes

Les phénomènes socio économiques sont habituellement intelligibles bien que non prévisibles. Les nouvelles sciences économiques ne peuvent elle faire face à ce défi : Toutes les observations empiriques incitent à reconnaître la complexité de tous les systèmes économiques. Mais si les exclusives simplifications et réductions dites scientifiques nous les rendent pratiquement inintelligibles, ils peuvent en revanche être pragmatiquement interprétés dans et pour l'action si l'on s'attache à modéliser, en les contextualisant ingénieusement, les processus d'auto-eco organisation, d'émergence, de

Atelier 1 - Pilotage stratégique de l'entreprise, éco-système complexe. Transformer de l'expérience en science avec conscience

Une réflexion collective sur l'action stratégique en milieu complexe, ses fondements théoriques et ses expériences multiples, ses repères méthodologiques, des pistes concrètes qui sont autant de voies qu'il est possible de suivre, et des exemples approfondis issus de domaines très divers.

Atelier 14 - Cognition distribuée et organisation

Le projet de l'Atelier MCX 14, "Cognition Distribué et Organisation»,est en cours de rédaction . Dans l'immédiat, l'Atelier s'efforce de susciter des interconnexions et coopérations avec diverses initiatives qui contribuent aux explorations en constant renouvellement permises par les simulations informatiques de comportements de systèmes complexes, telles que celles consacrées à la modélisation et à la simulation de systémes économiques par des réseaux d'agents hétérogènes en interactions ou celle consacrées à la "Modélisation des systèmes Cognitifs et sociaux".

Atelier 4 - L'ingénierie des réseaux en situation complexe

Le substrat du réseau est encore un réseau : Comment pouvons nous entendre la complexité et la récursivité de la notion de réseau si bienvenue dans nos pratiques de la modélisation de la complexité.

Atelier 26 - UES - AFSCET

Cet atelier introduit les sites de l'Union Européenne de Systémique et de l'AFSCET www.afscet.asso.fr

Atelier 8 - Gestion des connaissances et intelligence de l'organisation

Si l'on ne peut séparer le signe (syntaxe) , ses significations (sémantique) et les actions qu'il peut susciter dés qu'il est reçu (pragmatique), nos conceptions des systèmes d'information et de gestion des connaissance peuvent elles ignorer cette féconde complexité de l'information (circulante) qui in-forme l'organisation qui la forme (générative) ?

Atelier 28 - Espace, habitabilité des territoires et complexité

Jean-Louis Le Moigne aime à nous rappeler cet extrait des Cahiers de P. Valéry : " Il n'y a ni temps, ni espace, ni nombre en soi(...) il n'y a que des opérations, c'est à dire des actes(...)"
L'occupation du territoire constitue pour tout être humain un tel acte livré dans son entier ; un implexe, " unité d'action indécomposable, irréductible pourtant à un élément unique " ; une double épissure qui tresse " un être de nature, un être de culture, des espaces et des temps " sans qu'il soit très aisé de pouvoir suivre le chemin de chacun des torons qui les composent. Il ne me paraît donc pas

Atelier 6 - Sciences de L'Education et Complexité

Mettre en débat des textes ou prises de position de la "vie civile" sur les questions d'éducation. Celles-ci sont nombreuses, et bien souvent simplificatrices et réductrices, à la recherche des causes, voire de la cause ultime, pour proposer une solution prête à l'emploi. Notre travail de "veille", éthique et épistémologique, nous invite donc à soumettre ces écrits divers à vos/nos réactions. ET mettre en débat des textes de la littérature scientifique concernant les questions d'éducation. La confrontation de modèles, d'apports disciplinaires multiples, de problématiques variées, de

Note de lecture

PUF ; Nombre de pages : 304 ; Date de parution : novembre 2001, 5ème édition ; ISBN 2130522521

Note de lecture par STENGERS Isabelle

Ed. Hermès. Paris, 1995. 134 pages.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Ed. Hermès. Coll. Systèmes Complexes. Paris,1994. 288 pages.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Editions ENSP, (Rennes),2002, ISBN : 2-85952-775-3 ? 114 pages

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Ed. Afcet-Dunod. RIS Vol. 6, n° 4, 1992. pp. 289-461...

Note de lecture par AVENIER Marie-José

Odile Jacob, éditeur, 1997.

Note de lecture par CUCCHI Michel

Editions du Septentrion-Querbec, et Ed. Keincksieck-Paris 1995. 465 pages.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Editions Chronique sociale, Lyon 2009, ISBN 978 2 85008 747 9, 255 pages

Note de lecture par MARC Edmond

Traduit de l'Américain par M. Garène. "The dreams of reason" ­ 1988 - InterEditions. Paris. 1990. 366 p.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Ed. E.P.E.L.. Paris. 1991. 244 p.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Ed. du Seuil ­ Paris, Mars 1991 ­ 219 p.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Ed. Masson, Paris, 1997. 176 pages.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Ed. de la Découverte. Paris, 1994. 244 pages.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Préface de Jean-Louis Le Moigne
L'Harmattan Coll. Ingénium - Sciences et Techniques. ISBN : 2-7475-6827-X  septembre 2004  243 pages

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Sciences cognitives et expérience humaine, Ed. du Seuil, Paris, 1993.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Addison Wesley Pub. Cy (Santa Fé Institute Studies) 1990, 655 p.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

(Praxiology, vol. 3). The Transaction Pub., New Brunschwig, New Jersey, USA, 1995. 463 pages.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Traduit de l'anglais et de l'allemand par A.L. Hacker. 1986. Editions du Seuil, Paris, 1990. 220 p.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Editions de l'Aube, (F. 84240), 1994. 187 p. (Collection DATAR. FBH. Monde en cours).

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Ed. Hermès. Paris. 1997. 159 pages.

Note de lecture par LESTAGE Philippe

L'Harmattan, 2000

Note de lecture par ROUX-ROUQUIE Magali

Editions La Découverte, collection Sur le Vif, octobre 2004, ISBN 2-7071-4384-7, 150pages

Note de lecture par BAQUIAST Jean-Paul

Ed. Albin Michel, Paris, 1993, 455 pages.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Edition l'Interdisciplinaire, (69760 - Limonest) 1991, 418 p

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

N° spécial de Intellectica 1996/1, n° 22. 240 pages.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Préface de H A Simon pour l'édition française ; traduction et post face de J.L. Le Moigne, Editions Dunod, Paris, 1990

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Ed. PUF , Paris, 1993. 124 pages.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Ed. Hachette - Education - Paris 1992 -189p.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

éditions Odile Jacob, collection Le champ médiologique, 2000, 306 pages

Note de lecture par SIGNORILE Patricia

Editions La Découverte. Paris. 1995.textes à l'appui / série sciences cognitives

Note de lecture par MIERMONT Jacques

Publication de l'Institut supérieur d'architecture de la communauté française- La Cambre / Ed La lettre volée, 2005, 158 pages, ISBN : 2-87317-263-0, dépôt légal Bibliothèque Royale de Belgique : D/2005/5636/07

Note de lecture par BIAUSSER evelyne

Ed. du Seuil. Paris. 1992. 431 pages.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

ed. Hachette Education, 2000, 400 pages

Note de lecture par LERBET-SÉRÉNI Frédérique

AAAI Press, The MIT Press, 1995. 316 pages.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Editions du Seuil, Paris, 1995. 350 pages.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Ed.Odile Jacob, ISBN: 2-7381-1292-7, Nb pages: 135

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

G. Feltrinelli Editore, Milano - 1993 - 324 pages.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

éditions du Seuil, 1995 (réédition “ Points ”, 1997).

Note de lecture par CUCCHI Michel

Ed. Interéditions, Paris 1995. 522 pages.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Edition Fabert, Paris, 2007, ISBN : 978-2-84922 036 8, 215 pages pages

Note de lecture par DOMENACH Françoise

Revue "Pratiques de formation-analyses" (éditée par Université Paris VIII, F.P.) n° 27, mai 1994.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Ouvrage

éditions Economica, Paris, 2002, ISBN 2 7178 4461 9, 363 pages

Editions La Découverte, 2007, ISBN : 978-2-7071-4625-0, 120 pages

traduit du polonais (1927 - 1931) par G.Kalinowski, Ed. HERMES - Paris 1989.

Ed. du Seuil ­ Paris, Mars 1991 ­ 219 p.

Ed. Médecine et Hygiène, Genève, 1990, (juin, vol. 58, n° 225)

traduit par J.L.Le Moigne Edition Gallimard ? FOLIO ? Essais, 2004, ISBN 2 07 030152 4, 464 p.

Ed. L'Harmattan Italia. Torino, 1996. 343 pages.

Revue Analyse de Systèmes, 26, n°1-2, Mars-Juin 2000 (revue du GITASS),69007 Lyon, ISSN 0242-7443, 86 pages.

Préface de Jean-Louis Le Moigne
L'Harmattan Coll. Ingénium - Sciences et Techniques. ISBN : 2-7475-6827-X  septembre 2004  243 pages

Editions La Découverte, collection Sur le Vif, octobre 2004, ISBN 2-7071-4384-7, 150pages

Edition Les Empêcheurs de penser en rond, Paris, 2002, 199 p.

Colloque de Cerisy

Edition de l'Aube, janvier 2007 ISBN 978 2 7526 0299. 460pages

Documents

(Document d'atelier, )

Qui n'a lu ou entendu que
l'information est la valeur essentielle de nos sociétés
? Situés disciplinairement dans le champ des Sciences de
l'Information et la Communication, les hypermédias, entendus
largement comme dispositifs numériques de médiation
(site Web, CD-Rom et DVD, bornes multimédias, espaces
interactifs, etc.) peuvent être perçus comme des
systèmes symboliques de représentation (de
l'information) particulièrement complexe appelant pour les
comprendre des approches au moins interdisciplinaires. Dès
lors, les référents épistémologiques des
SIC, aussi bien (ou mal) fondés soient-ils,  ne
s'imposent pas comme monarchie absolue à la recherche se
donnant comme projet l'étude les hypermédias dans
l'ensemble de leurs dimensions anthropo-socio-techniques. Celle-ci
ne peut-elle, elle aussi, s'exercer à sa propre critique
épistémique interne?  Ne peut-elle  produire
sa propre explicitation des référents épistémologiques
sur lesquels elle entend enraciner  les propositions qu'elle
élabore ? On se propose ici un examen attentif de trois
expériences récentes, qui  peut nous aider à
progresser dans la formation de cette intelligence de la complexité
des hypertextes/hypermédias.

(Document d'atelier, )

Par quel « langage » saisir la conception architecturale : métalangage ou usage métalinguistique du langage ? Le titre de l’article que Jane Quillien consacre au dernier Christopher Alexander, Saisir l’insaisissable*, caractériserait bien la recherche grammaticale du ‘second’ Wittgenstein qui a suivi l’autocritique du Tractatus. Mais la continuité que parfois soulignée entre ‘premier’ et ‘second’ Wittgenstein évoquerait aussi celle d’un ‘premier’ Alexander, celui des Notes sur la synthèse de la forme, à un ‘second’, celui des ouvrages que commente J. Quillien. Entre exigence logique ou mathématique des ’premiers‘ et description ‘grammaticale’ des seconds se profilent des philosophies continues. Mais l’analogie bute sur ce qu’on entend par ‘langage’, ‘usage métalinguistique du langage’ et ‘métalangage’ pourtant indispensable à toute théorie.

(Document d'atelier, )

Lors du Colloque de Viseu « Complexité, Valeurs et Education du Futur, autour de l’œuvre d’Edgar Morin » (http://30anos.ipiaget.org/ )organisé par ‘l’Instituto Piaget’ le 22 Mai 2009 pour son trentième anniversaire sur son Campus Universitaire avec la participation d’Edgar Morin, notre amie Françoise BIANCHI a présenté une étude particulièrement intéressante sur la formation du ‘chemin vers un « enseignement éducatif » à travers l’œuvre immense d’Edgar Morin. Peut-on le présenter en reprenant quelques lignes de son introduction ? : Dans sa dédicace à « Relier les connaissances », Edgar Morin m’écrivait : Voici « la deuxième partie de mon cycle pédagogique ; la troisième arrive. » Et dans l’Avant-propos, il présente ‘Les Sept savoirs’ comme « l’ultime d’une trilogie pédagogique ». Cette œuvre immense, qui débute à la moitié du XX°siècle, trace donc ainsi, après les six tomes de la Méthode, un chemin vers un « enseignement éducatif …. Je souhaiterais plutôt interroger la genèse du cycle pédagogique morinien, les jalons qui figurent dans l’œuvre antérieure, les racines de ces propositions dans l’œuvre et la vie d’Edgar Morin, sans en oublier l’objectif général, les finalités - et j’examinerai le contenu de cette trilogie : La Tête bien faite (mai 1999), Relier les connaissances (octobre 1999), Les Sept savoirs nécessaires à l’éducation du futur (septembre 2000). … ;Nous remercions Françoise Bianchi et nos amis portugais de l’Instituto J Piaget de leur accord pour donner ici à nos lecteurs la primeure de cette vivifiante reliance de la genèse de l’Œuvre et de la formation d’un ‘enseignement éducatif’.

(Les introuvables de H.A Simon, )

Commentaires et réponses présentées par H.A. Simon au Colloque de la Grande Motte, 1-4 février 1984 SCIENCES DE L'INTELLIGENCE, SCIENCES DE L'ARTIFICIEL.

(What is computer science ?) (Les introuvables de H.A Simon, )

Cet «Introuvable de H A Simon en langue française » (N° 8) reprend la traduction du petit ‘Manifeste’ affiché par H Simon et ses deux collègues A Newell et A Perlis le 10 juillet 1967 à la porte du département ‘Computer Science‘ (Pittsburg) qui venait d’être officiellement constitué à l’université Carnegie – Mellon. Il fut initialement traduit par JL Le Moigne et publié dans le N° 21 de la Revue AFCET-Interfaces, juillet 1984. Il documentait une controverse initialisée peu avant dans la même revue (N°17 mars 1984) sous le titre : ‘l’informatique est-elle une science ?’. On peut légitimement le considérer comme une contribution essentielle à légitimation épistémologique de la science informatique (qu’il serait plus judicieux d’appeler la science computique). Le texte original anglais (référence 302 dans la bibliographie CMU de H Simon) fut ensuite publié sous la forme d’une « Letter to Science », dans ‘Science’, 1967, 155,( 1373-74)

(Actes Conseil scientifique, )

Chacun sait de nos jours, ou croit savoir, ce qu'est la réalité virtuelle : un mode de présentation ou de représentation d'objets ou de phénomènes jusque-là peu ou pas visibles à l'?il nu ou peu sensibles à l'oreille, quoique existants, ayant existé ou seulement en projet. On parle encore de « vues d'artiste », d'effets spéciaux, de transpositions de fréquences ou de conception assistée par ordinateur (CAO) en général. Bref, un domaine où « imager » et « imaginer » sont des verbes frères mais peut-être aussi de faux jumeaux

Inverser la formule est moins courant, mais tout aussi riche de sens et méritant explication. Il s'agit par la virtualité réelle d'exposer ou fournir à tous un schéma ou une modélisation « idoine », capable ex post de s'avérer réaliste, car décrivant mieux ? sinon définitivement et parfaitement ? la réalité d'un phénomène ainsi que les moyens de le mettre en ?uvre

Processus organisationnels de cognition et d'autonomisation. Artefacts et réflexivité. (Dossier MCX, )
(Les introuvables de H.A Simon, )

HA Simon, en proposant à JL le Moigne quelques brefs commentaires sur le Compte rendu de lecture que celui-ci avait rédigé sur les « Models of my Life » qu'il venait de publier en 1991, avait apporté quelques indications qui précisaient plusieurs aspects importants des contextes de ses réflexions. En particulier, sur les arguments qui l'incitaient à préférer de plus en plus des références aux épistémologies empiristes plutôt qu'aux épistémologies positivistes. Cette lettre fut traduite et introduite avec un bref commentaire en "apostille" au Compte rendu de lecture de ce livre publié fin 1991 dans la Revue Internationale de Systémique (Vol 5, /4), Revue aujourd'hui disparue. Aussi a-t-on repris sur le cahier des Lectures du Site du Réseau le texte de cette Note de lecture accompagné de cette apostille de HA Simon.

FRAGMENTS THEORIQUES ET EPISTEMOLOGIQUES (Document d'atelier, )

L'évolution au cours des trente dernières années de ces notions. Thèses et propositions. L'interdisciplinarité procès intellectuel et social, les différents types d'interdisciplinarité, leur organisation sociale. Etude faite dans le cadre de la préparation du colloque international "Maîtrise sociale de la technologie" UNESCO-CNRS, Lyon 1991.

FRAGMENTS THEORIQUES ET EPISTEMOLOGIQUES (Document d'atelier, )

Schémas associés au document "Interdisciplinarité, multi, transdisciplinarité"

(Les introuvables de H.A Simon, )

Après sa participation au Séminaire de la Grande Motte, fin janvier 1984 (cf. les introuvables n° 2 & 3 ), H A Simon fut convié à donner plusieurs conférences à Paris. Notamment aux " Débats de l'AFCET ", organisé exceptionnellement avec la concours du Collège international de philosophie, et du CNRS. Les actes de cette Conférence - Débat du 6 février 1984 furent édités peu après par l'AFCET sous la forme d'une plaquette depuis longtemps épuisée. Cette pièce rare a sa place dans les introuvables de H Simon en langue française. Outre son intérêt historique (" 20 ans après "), elle a le mérite de mettre en perspective la naissance des " sciences de l'artificiel ", dont on peut dire qu'elles sont au fond les plus naturelles des sciences, dés lors que nous leur demandons de nous aider à réfléchir et à comprendre plutôt qu'à calculer et à prédire. La thèse de l'inséparabilité pragmatique de la syntaxe et de la sémantique dans tout traitement de l'information va prendre ici toute sa force.
On a conservé la forme orale (traduite de l'anglais) de cette conférence, et on a pu retrouver le script des réponses de H Simon aux questions qui suivirent ce débat. On verra que, pour l'essentiel, ce texte rédigé avant le prodigieux développement des micro-ordinateurs et de l'Internet, comme avant la chute du mur de Berlin, reste d'une remarquable pertinence pour enrichir notre Intelligence collective de la complexité.

Liens

(Veille en reliance, )
*Toute l'?uvre de WR Ashby, le père du célèbre ?Principe de Variété Requise' (An Introduction to Cybernetics (1956), est maintenant aisément accessible sur la toiole grace à la remarquable réalisation du Site The W. Ross Ashby Digital Archive.