Culture et Territoire

Atelier

Atelier 21 - Arts, société et complexité

« ...Tout est en présence, tout en échanges mutuels et modifications réciproques » Paul Valéry, L'univers des pratiques artistiques, les réflexions sur celles-ci et les oeuvres produites, sont perçues - soit intuitivement, soit de façon plus rationalisée - dans les perspectives d'une enrichissante complexité... Les sciences sociales, les sciences humaines, les sciences exactes et les procès de création artistique offrent trop de proximités dans leur projet et leur objet pour que l'on hésite à en tirer profit. L'interaction complexe entre les savoirs et les faires génère une réflexion qui à son

Atelier 27 - Complexité, Communication et Culture

Que seraient l'information et la communication sans la culture ? Pour garder trace, vie, et donner du sens à cette pâte qui ne demande qu'à retomber informe, entendons la culture dans sa complexité, comme médium reliant nos pigments, nos intuitions, nos images et nos pensées analogiques. La culture sera le principe réorganisateur d'une pensée disjointe entre raison et mythe : Pour cela, entendons la communication entre les êtres comme le plus étrange des problèmes sans la restreindre aux habituelles consignes de rationalité positive. Laissons-nous " penser l'événement " sans d'abord le

Atelier 28 - Espace, habitabilité des territoires et complexité

Jean-Louis Le Moigne aime à nous rappeler cet extrait des Cahiers de P. Valéry : " Il n'y a ni temps, ni espace, ni nombre en soi(...) il n'y a que des opérations, c'est à dire des actes(...)"
L'occupation du territoire constitue pour tout être humain un tel acte livré dans son entier ; un implexe, " unité d'action indécomposable, irréductible pourtant à un élément unique " ; une double épissure qui tresse " un être de nature, un être de culture, des espaces et des temps " sans qu'il soit très aisé de pouvoir suivre le chemin de chacun des torons qui les composent. Il ne me paraît donc pas

Atelier 35 - Hypermédias, médiation et Complexité

Issus des technologies informatiques et numériques, les hypermédias se conçoivent comme des dispositifs techniques mettant en oeuvre un système symbolique de représentation, qui prennent leur sens plein au travers de la double logique conception/utilisation, et mettent en oeuvre des processus de médiation. A partir de cette thématique, l'atelier propose d'explorer des problématiques interdisciplinaires qui conduisent à reconnaître des processus socio-technologiques complexes.

Atelier 36 - Entendre l'esthétique dans ses complexités

Le projet de l'Atelier MCX 36, " Entendre l'esthétique dans ses complexités" est d'engendrer de nouvelles interprétations des pratiques artistiques (en particulier contemporaines) par divers éclairages épistémologiques, tels ceux de l'émergence et des sciences de la Complexité, afin d'établir de nouvelles approches esthétiques. On prendra en compte aussi bien peinture, cinéma, cinéma expérimental, installations, vidéo, installations interactives, qu'art sur Internet, art numérique, musique, arts de la scène et leur développement technologique.

Note de lecture

Ed. de l'Aube, La Tour d'Aygues 84240. 96 pages.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Editions Freeway, 63000 Clermont-Ferrand, 1998. 130 pages.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Préface de Philippe Caillé.Ed. ESF, Paris, 1993. 138 pages.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Editions de l'Aube. La Tour d'Aygues 84240.1994.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Ed. L'Harmattan, Paris. 1999., ISBN 2-7384-7452-7. 335 pages.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

L'Harmattan - Coll. Ingénium. ISBN : 2-7475-7040-1 ? septembre 2004 ? 174 pages

Note de lecture par GAILLARD Jean-Paul

Ed. L'Harmattan, Paris, 1996. 284 pages.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

éditions Payot, Lausanne, 1998, ISBN 2-601-03227-8. 251 pages.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

F. 84240. 1994. (Collection DATAR - FBH- Monde en cours) 92 p.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Ed. L'Harmattan Italia. Torino, 1996. 343 pages.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Ed. L’Harmattan, 2002,ISBN 2-7475-1923-6, 274  pages

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Editions de l'Aube. La Tour d'Aygues 84240. 1994. 105 pages.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Ed. L'Harmattan, 2006, ISBN 2 296 01639 1 , 265 pages

Note de lecture par CLENET Jean

Editions de l'Aube, 2003, ISBN : 2-87678-912-4 ? 316 pages ? 2003

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Editions de l'Aube, 84240, La Tour d'Aigues, 2002 ISBN 2 876 678 804 7, 320 pages

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Ouvrage

Par De PERETTI André

Ed. du Cerf, 2004, ISBN : 2-204-07480-2, 360p.

Par GUNTHER Gotthard

Traduit de l'Allemand par Françoise PARROT et Engelbert KRONTHALER
Avant-propos d'Edgar MORIN - Ed l'Harmattan, 2008, ISBN 978 2 296 05492 9 , 305 pages

Revue Internationale de Systémique Complexe et d'études relationnelles

Par REGUIGUI A.

Éditions
Prise de parole, C.P. 550,
Sudbury,
Ontario Canada,
P3E 4R2 - http://pdp.info.ca Rédaction:
NPSS  935,
chemin du lac Ramsey Sudbury,
Ontario Canada,
P3E 2C6

Par CHUPIN Jean-Pierre

 Infolio Editions, CH, 2010, ISBN 978 288474 575 8, 328 pages. www.infolio.ch

Les chantiers de l'ethno

Par BENKIRANE Réda, DEUBLER ZIEGLER Erica

Ed.Gollion: Infolio éditions / Genève: Musée d'ethnographie, coll. tabou 3, 2007.11 x 17,5 cm, env. 348 pages. ISBN 978-2-88474-230-6. Prix: CHF 16.-

Par VISSAC Bertrand

INRA Editions, Paris 2002, ISBN 2 7380 0982 4, 505 pages

Par ROGGERO Pascal (Ed.)

Presses de l'Université des Sciences sociales de Toulouse,
2005, ISBN 2 915699 09 7 , 460 pages.

Le ré-enchantement de l'Espace

Par ROUX Michel

Collection INGENIUM -Ed.l'HARMATTAN
ISBN : 2-7475-2499-X ? 208 pages

Par MACKAY Pierre

Ed. L.G.D.J., Paris, 1992. 486 pages.

Par ROGGERO Pascal

Avant-propos d'Edgar Morin - préface de Daniel Filâtre - Ed l'Harmattan, 2005 ISBN : 2-7475-8137-3 ? ? 288 pages

Edition : Revue ?CHEMIN DE FORMATION, au fil du temps', N° 12/13, oct 2008, Edité par TERAEDRE, Paris, ISBN 978 2 912868 61 9, 318 pages

Documents

LA R&D PROSPECTIVE : ESSAIS (Document d'atelier, )

Il s'agit d'une interrogation et d'une attente d'un prospectiviste à des géographes. L'auteur retrace son parcours en prospective. Le constat est généralement l’absence de méthodologie, et la faiblesse de celles existantes. D’où la nécessité de mettre en œuvre un programme de R&D, avec la participation de géographes. Mais comment définir un langage pertinent, transdisciplinaire, de la prospective et de la représentation des systèmes territoriaux en regard de la tour de Babel des disciplines ? L'auteur relate des recherches pour un langage graphique de la prospective appliquée au territoire

LA R&D PROSPECTIVE : ESSAIS (Document d'atelier, )

L'INRA a lancé une expérience pour conduire des recherches en développement régional selon des préoccupations nouvelles et avec des méthodes novatrices. Cette orientation change la conception des rapports de la recherche avec la société en reposant la question des moteurs de la production des connaissances. En suggérant d'orienter des recherches pour tenir compte des besoins régionaux ceci conduit à aborder la question du partenariat, de la transdisciplinarité, et de réfléchir sur la recherche "sur" ou "pour" le développement régional.

Délibération et gouvernabilité des systèmes complexes territoriaux. (Document d'atelier, )
« Approches économiques et sociologiques des systèmes territoriaux » (Document d'atelier, )

On ne le sait que trop : les formations universitaires se réclamant de la systémique et de la complexité sont très rares en France et ce particulièrement dans le domaine des sciences sociales. L'équipe de LEREPS-CIRESS de l'université de Toulouse 1 (sociologues, politologues, anthropologue, économistes) qui travaille sur le projet de l'opérationnalisation de la systémique de la complexité pour rendre compte des phénomènes sociaux notamment dans leur dimension territoriale, est donc très heureuse de proposer une formation novatrice allant dans ce sens. A la rentrée 2004 il sera en effet possible de suivre à l'université de Toulouse 1 un Master Recherche intitulé Systémique complexe appliquée au territoire.

(Document d'atelier, )
La PROSPECTIVE TERRITORIALE (Document d'atelier, )

Les deux documents "Un nouvel âge des territoires, un nouvel âge de la prospective", Heurgon Edith & Landrieu Josée, et "épistémologie, prospective, praxéologie politique", Gonod P. ont été élaborés dans le cadre du programme de la DATAR "Territoires 2020" au sein du groupe Prospective Territoriale présidé par M. Jean-Paul Bailly, alors président de la RATP, qui avait présenté au Conseil économique et Social un rapport où il proposait une démarche pour construire des décisions stratégiques, fondée sur une démarche prospective en continu et sur le débat public. C'est cette approche qui a été privilégiée dans ces documents.
Ils ont en commun d'essayer d'ouvrir des voies nouvelles à la compréhension du territoire et de l'insertion de la prospective dans les processus décisionnels, à une nouvelle gouvernance.
Ils ont en commun, aussi, comme l'ensemble des travaux du groupe, de ne pas être publiés, par la nouvelle direction Prospective de la DATAR, ce qui a la signification d'une censure politique et d'une manifestation de la pensée unique. On se bornera à constater que cette position s'inscrit dans le verrouillage actuel de la prospective en France.Un nouvel âge des territoires, un nouvel âge de la prospective, Heurgon Edith & Landrieu Josée

Face à un contexte inédit, est proposée l'idée de la "prospective du présent", capable de déceler les transformations déjà à l'?uvre dans la société. Elle s'inscrit comme une démarche d'apprentissage d'une pensée complexe, elle s'efforce, plutôt que d'appréhender le futur avec les catégories du passé, de renouveler les concepts. Afin de dépasser les contradictions apparentes, elle vise à reformuler les questions. Le territoire apparaît comme un champ d'intervention privilégié pour le développement de ce nouveau modèle. La prospective territoriale est en tension entre l'institutionnel et l'innovation. Les colloques de Cerisy "prospective d'un siècle à l'autre" fournissent des apports pour les relations entre prospective et pouvoirs, prospective et savoirs.

(Document d'atelier, )

L’accompagnement d’un projet de réorganisation de la réponse sociale auprès d’une Collectivité territoriale a montré un processus faisant passer le groupe de postures individuelles de refus à une co-construction du sens du projet. Ce processus, facilité par l’approche constructiviste, dans une spirale de construction/déconstruction/reconstruction a fait émerger une forme d’intelligence collective, appuyée sur une « éthique du projet », vecteur d’un nouveau savoir-faire et savoir être collectifs. On peut déjà repérer les étapes et outils à l’œuvre dans ce processus ; mais aussi y voir les prémisses du prochain pas dans l’hominisation.(Ce texte fut présenté aux Rencontres d’Intelligence collective à Nîmes, mai 2006).

Le territoire dans les sillages de la complexité (Document d'atelier, )
(Document d'atelier, )
LA R&D PROSPECTIVE : ESSAIS (Document d'atelier, )

Les méthodes développées pour les entreprises prennent insuffisamment en compte la complexité territoriale. Il faut donc reconstruire sur de nouvelles bases une prospective territoriale. Plusieurs domaines doivent être explorés en urgence : les temporalités, les effets d'inertie, les logiques d'acteurs, la relation entre la sphère de décision collective publique et les processus actifs locaux, les "faits porteurs d'avenir", les signaux faibles et les phénomènes en émergence. C'est un programme de recherches qui est proposé.

LA R&D PROSPECTIVE : ESSAIS (Document d'atelier, )

Il s'agit d'une expérience de prospective régionale exceptionnelle qui a mobilisé des universitaires toulousains La démarche prospective a été une construction ouverte en plusieurs étapes : identification de la région et ses environnements ; systémique comme heuristique fédératrice ; modèle systémique ou matrice de base prenant en compte les processus économiques, sociaux, politiques, l'innovation scientifique et technique, les valeurs. Ces champs ont été considérés comme des sous-systèmes. L'analyse de leurs interdépendances a permis la construction de scénarios.

Liens

(Veille en reliance, )
La publication d’un nouveau document sur le thème de « l’Ecologie de l’Agir ensemble » à  partir d’expériences d’action récentes sur et dans les territoires  ( en  Moselle et dans le Lot). Intitulé « Quelle intelligence collective ? » : ‘« Agir ensemble »... : Le seul titre de ces rencontres dit tout ce qui me questionne, qui nous questionne, hommes et femmes de bonne volonté, désirant mettre notre intelligence au service d’un autre faire ensemble.             Ajoutons que sur son site : www.biausser.fr,  Evelyne Biausser publie parfois quelques poèmes  qui aviverons parfois la sagesse poétique de nos intelligences de la complexité, devant parfois un peu trop exclusivement prosaïque
(Veille en reliance, )
Une étude de Edith Heurgon  publiée dans le cadre de la  11e université d’été d’innovation rurale 
(Veille en reliance, )
L’annonce , par la Lettre d'informations d’ @rchipress – (Lettre d'informations, 2 novembre 2006) qu’anime notre ami Reda Benkirane, www.archipress.org , de la parution d’un nouveau numéro de la Revue suisse ‘Tracé’  (Bulletin technique de la Suisse romande - Revue fondée en 1875 [ www.revue-traces.ch ] sur le thème : La construction des savoirs en fonction de la complexité du monde est un des grands thèmes contemporains. Comment des disciplines aussi différentes que les sciences sociales, l'architecture, l'ingénierie appréhendent-elles des savoirs complexes? L’éditorial est disponible à http://www.revue-traces.ch/pdf/tra2020063829.pdf , Et l’entretien avec R Benkirane est accessible par http://www.revue-traces.ch/pdf/tra2020063830.pdf . On trouve sur la lettre d’ @rchipress les liens avec les autres articles.Le numéro est illustré de façon fort séduisante, entre fractales, avalanches et Fragonard : ‘La dissémination de personnages, tous identiques, sur un tableau en ellipse permet à l’artiste de suggérer une multiplicité dynamique de perceptions de l’espace, l’oeil rebondissant sans fin du renflement d’une joue vers l’arc d’un bras, puis sur le bourgeonnement d’un nuage. Essaim, ellipse, nuages... comme si Fragonard avait eu un pressentiment de la complexité de l’univers à une époque où, pourtant, Laplace affirmait que celui-ci n’est qu’une horloge’,  conclut par exemple Francesco Della Casa achevant un article intitulé ‘les fluidités du territoire’ (http://www.revue-traces.ch/pdf/tra2020063831.pdfA)
(Veille en reliance, )
Un site consacré à la culture Touareg ?Car les conditions qui ont donné naissance à la civilisation touarègue sont les mêmes que celles dans lesquelles se trouve l'humanité actuellement', animé par . Almoustapha Mohamed [aghdal [at] yahoo.fr ]: ??Les Touaregs ne sont pas d'une race bien déterminée à plus forte raison une ethnie. La civilisation Touarègue, c'est tout simplement la solution que l'homme adopte face à l'environnement saharien. Cette solution est, aujourd'hui, très instructive aux hommes. En effet, si le Sahara est, matériellement et économiquement, un environnement dont les ressources sont très limitées, la découverte des limites des ressources de notre planète, qui mis fin au mythe d'un progrès techno-scientifique illimité, oblige l'homme à considérer la terre comme un Sahara. Si le Sahara culturellement et spirituellement, est le lieu où s'était retrouvées des civilisations et surtout des races aussi différentes que les négro-africaines (égyptienne, mandingues, bantoues,?), berbères, juives, phénicienne, chrétienne, musulmanes, etc.), la formation actuelle d'un village planétaire qui doit à la fois unifier l'humanité tout en conservant sa diversité met l'homme dans les mêmes conditions culturelles que celles qui ont abouti à la naissance de la civilisation touarègue. Donc là aussi, la planète terre se présente aujourd'hui comme un Sahara?. ».