Architecturologie & Musicologie

Atelier

Atelier 13 - Les sciences de la conception, enseignement et recherche

« Concevoir, c'est chercher ce qui n'existe pas et parfois le trouver ». Cette définition paradoxale des processus de conception suggère un nouveau regard sur les sciences de conception que l'on appelait sciences du génie, puis sciences d'ingenium, ou "sciences of design". Dés lors la recherche et surtout l'enseignement des sciences de conception sont transformées (ou restaurées, à partir des réflexions de Vitruve, de Vinci ou de Vico). Ne pouvons tirer parti des multiples expériences qui ainsi s'accumulent en particulier dans les domaines de la conception de l'espace et de son aménagement.

Atelier 37 - Complexité à l'oeuvre : musique, musicologie, spectacle vivant

La complexité à l'oeuvre sollicite toutes les tentatives interprétatives ayant en commun un certain sens de la reliance transdisciplinaire, une sensibilité aux interactions, à l'incertitude et à l'émergence. Edgar Morin nous offre de tels outils : principes dialogique, récursif et hologrammatique... L'un des plus importants est la prise de conscience que l'observateur se retrouve dans son observation. Attitude à la fois reliante et critique. Elle se fédère dans un « nouveau paradigme », mais en même temps elle n'est pas dupe des croyances, du prêt-à-penser, des idéologies et des habitudes

Note de lecture

(préface de M. Bem). Ed. L'Harmattan. Paris, 1994. 253 p.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Dunod, 1995 (Bordas, 1976 pour la lère édition française)

Note de lecture par BOUDON Philippe

Collection INGENIUM -Ed.l'HARMATTAN
ISBN : 2-7475-2499-X ? 208 pages

Note de lecture par ROGGERO Pascal

Editions Anthropos-Economica, Paris, 2002, ISBN 2 7178 4385 X, 348 pages.

Note de lecture par ENGRAND Gérard

L'Harmattan - Coll. Ingénium. ISBN : 2-7475-7040-1 ? septembre 2004 ? 174 pages

Note de lecture par GAILLARD Jean-Paul

Anthropos, Paris 1996, 176 pages.

Note de lecture par BOUDON Philippe

L'Harmattan, Paris, 2003, 252 p., ISBN 2-7475-2837-5.

Note de lecture par BOUDON Philippe

Editions LAREA ­ Bureau de la Recherche Architecturale, Ecole d'Architecture de Nancy

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Ed.de l'AUBE, Essai, 2006, ISBN 2- 7526 0213 8, 410 pages.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Les Editions de la Passion - Paris, 1991, 230 p.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

(lectures volume I) Addison­Wesley Pub. Cyy. (Santa Fé Institute Studies in the sciences of complexity serie) 1989 ­ 862p.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Ed. L'Harmattan. Paris. 1995. 338 pages.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Éditions L'Harmattan, Coll. Ingenium, 2006, ISBN : 2-296-01209-4 228 pages

Note de lecture par BIAUSSER evelyne

N° 32 de la Revue de Psychologie de la motivation, décembre 2001 - " Repenser le développement individuel et collectif "

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Editions du Septentrion-Querbec, et Ed. Keincksieck-Paris 1995. 465 pages.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Editions Chronique Sociale, Lyon, 2007, ISBN : 978-2-85008-654-1, 288 p.

Note de lecture par TARPINIAN Armen

Ed. L'Harmattan, Coll. Communication & Civilisation. 2001, ISBN 2 7475 1132 4, 526 pages

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

Ouvrage

(Nouvelle édition, revue et augmentée),

Ed. Parenthèses, Marseille, 2003.

Edition l'Harmattan, ISBN : 978-2-296-03248-4 ? mai 2007 ? 346 pages

Ed. du Seuil ­ Paris, Mars 1991 ­ 219 p.

Entretiens avec Djénane Kareh Tager

Ed Fayard, 09/2008, ISBN / EAN : 9782213636832 /, 368 pages

Langue : Français Éditeur : Editions de la Villette (1 mars 2004)
Collection : Passage
Format : Broché - 96 pages
ISBN : 2903539731
Dimensions (en cm) : 12 x 1 x 21

Sous la direction de Philippe Boudon

Edition l'Harmattan, Collection INGENIUM, novembre 2006 - ISBN : 2-296-01596-4  195 pages

Editions Belin (Collection « Sup Psychologie »), ISBN 978-2-7011-3389-8, Juin 2007, 276 pages.

Documents

L'exemple des Eclairs sur l'Au-Delà? (Document d'atelier, )

A travers le prisme de la dernière œuvre écrite par Olivier Messiaen : Eclairs sur l’Au-Delà… (1988-92) – qui est une véritable somme de ses techniques musicales –, nous tenterons de montrer le passage poétique d’un paradigme à un autre. Deux philosophes nous semblent exprimer le mieux ces paradigmes : René Descartes et Edgar Morin.

RELIANCES DES CONNAISSANCES ET DES ACTIONS, TISSAGE, TEXTURE, ENTRELACS (Dossier MCX, )

Les enregistrements vidéo du Grand Débat du Réseau Intelligence de la complexité du 30 XI 2006

(Document d'atelier, )

« Cessons
de considérer isolément forme, matière, outil et
main, et plaçons-nous au point de rencontre, au lieu
géométrique de leur activité. »
(Focillon) Vœux pieux, parfaitement complexe, très peu
réalisé – très peu réalisable ?
– du côté des théoriciens de la chose
musicale !... Christine
Esclapez prend à bras le corps le problème, et, j’ose
le dire, participe d’un mouvement – encore marginal –
de rénovation des fondements même de l’histoire et
de l’analyse de l’art et de la musique. Certes, l’œuvre
musicale a été, et pourra toujours être analysée,
démontée, décryptée dans un esprit
post-saussurien : versant positiviste de la musicologie. Telle
est la quête des racines permanentes, historiques,
linguistiques… Mais l’œuvre se manifeste aussi
comme un geste singulier et individuel, comme un « défi »
aussi bien qu’une « solution », dans
l’acte de composer ou dans celui d’écouter. C’est
cette parole, où réside une partie de son mystère,
qu’il s’agit d’aborder – rivages de
l’instant où s’élèvent accents,
tons, surgissements, impulsions, désirs… La réalité
musicale est complexe ; elle est gouvernée par cette
dialogique langue - parole. Ce n’est pas le moindre mérite
de l’auteure que de l’interroger ici sans la mutiler :
sinon, à quoi bon ? (Présentation
de l’article par Nicolas
Darbon)

(Document d'atelier, )

« Le
passage de la syntaxe à la plasticité pourrait bien
être une mutation quasi « chimique » de
l’art sonore, à l’instar de ces systèmes
complexes se transformant subitement en une forme de simplicité,
un état nouveau ». Cette étude de N
Darbon a été publiées
initialement dans la
revue PLASTIR
(N° 8, revue animée par W de Bono) que nous remercions ici

(Document d'atelier, )

Par quel « langage » saisir la conception architecturale : métalangage ou usage métalinguistique du langage ? Le titre de l’article que Jane Quillien consacre au dernier Christopher Alexander, Saisir l’insaisissable*, caractériserait bien la recherche grammaticale du ‘second’ Wittgenstein qui a suivi l’autocritique du Tractatus. Mais la continuité que parfois soulignée entre ‘premier’ et ‘second’ Wittgenstein évoquerait aussi celle d’un ‘premier’ Alexander, celui des Notes sur la synthèse de la forme, à un ‘second’, celui des ouvrages que commente J. Quillien. Entre exigence logique ou mathématique des ’premiers‘ et description ‘grammaticale’ des seconds se profilent des philosophies continues. Mais l’analogie bute sur ce qu’on entend par ‘langage’, ‘usage métalinguistique du langage’ et ‘métalangage’ pourtant indispensable à toute théorie.

(Document d'atelier, )

A partir de six approches didactiques de la Complexité : Morin, Bertrand, Beauté, De Peretti, Ardoino, Bourguignon, cet article dessine des pistes d'action concrète en matière d'éducation musicale. A travers les trois niveaux (le primaire, le collège, le supérieur) considérés dans leur mission de création, d'invention, de composition... il effectue une lecture critique des programmes 2009 et passe à la loupe des séquences réalisées en classe. Il met à l'honneur "l'école de Rouen" pour le niveau supérieur, montrant la complexité de l'improvisation collective. En filigrane, une réflexion sur le "modèle allostérique", non en matière de savoirs à construire / déconstruire, mais cette fois dans la perspective dynamique de la création.

(Document APC, )

L’équipe de la Multiversidad Edgar Morin (Hermosillo, Mexique) annonce le lancement d’un nouveau diplôme de formation de formateur, (en collaboration de l’Université de La Havane , Pr C Delgado), sous la devise ‘Tout ce qui ne se régénère pas dégénère’. Ce ‘Diplôma’ est conçu autour du Manifeste de l’UNESCO sur ‘Les Sept  Savoirs nécessaires à l’Education du Futur’ rédigé par Edgar Morin. On trouve une présentation détaillée de se programme original en visitant le site (en langue espagnol) du « Diplomado Virtual Transformación Educativa ». (En particulier, de nombreux liens vers des sites consacrés à la Pensée Complexe en langue espagnole retiendront notre attention).

(Les introuvables de H.A Simon, )

Cet article reprend de très larges extraits de cet article de H.A. Simon, " Style in design" (Le style dans la conception), publié initialement dans les "Proceedings of the 2' Annual Design Research Association Conférencef (Pittsburgh, 1971). Ces larges extraits, traduit par H. Vérin, et publié en 1987 dans "Amphion, Etudes d'histoire des techniques" , numéro 2 consacré au fonctionnalisme sous la direction de J. Guillerme et d'H. Vérin, , (Ed. Picard, Paris , ISBN 2 7084 0356 7) Traduction française complétée par une brève "présentation" rédigée par J.-L. Le Moigne et par une "apostille" originale de H.A. Simon (rédigée en 1986). Ce document est sans doute celui qui présente de façon à la fois empirique et synthétique la "Conception de la Conception " (la conception de l'activité de "design") de H.A. Simon.

(Actes Conseil scientifique, )

Christopher Alexander est une sorte de Perceval moderne cherchant inlassablement son Graal : la ‘qualité sans nom’ ou ‘beauté’ qui émerge des rapports des parties au tout, tant dans l’architecture que dans la nature. Les lecteurs francophones ont quelque connaissance de son premier ouvrage “Notes on the Synthesis of Form” (1964), traduit en 1971, mais ignorent la plupart des suivants,  Pour nous éclairer sur cette œuvre si singulière, Jane Quillien constitue le « passeur » idéal. Après une jeunesse américaine, elle a longtemps vécu en Europe et même participé à plusieurs rencontres du « Réseau Intelligence de la Complexité », avant de
travailler pendant six ans aux côtés de Christopher Alexander puis de collaborer au Laboratoire d’anthropologie de l’Université du Nouveau Mexique à Santa-Fé. Elle a en effet  accepté de traduire à notre intention l’article “Grasping the Ineffable : from Patterns to Sequences” (qu’elle a consacré à une mise en perspective originale et vivifiante de cette œuvre. En outre, pour introduire cet article, elle a bien voulu nous donner, dans un texte richement illustré, intitulé “Les cheminements de Christopher Alexander”, une vue panoramique d’une œuvre que d’aucuns prennent pour du ‘poil à gratter’ et d’autres pour l’appel au ‘pourquoi pas ?’ d’un homme qui veut ‘comprendre pour faire et faire pour comprendre’…Avec l’équipe d’animation du site du Réseau Intelligence de la complexité, nous la remercions vivement de son concours à notre veille collective.  

André Demailly

Liens