UN PROGRAMME DE DEA

EN INGENIERIE DES SYSTEMES ET ORGANISATIONS ECONOMIQUES:

 

LES INTERACTIONS FORTES ENTRE

LE PROGRAMME MCX ,

LES NOUVEAUX PARADIGMES

INTRODUITS AU NIVEAU DES ENSEIGNEMENTS ET DE L'APPRENTISSAGE

DES JEUNES CHERCHEURS

ET LE FONCTIONNEMENT DES ACTIVITES SOCIO-ECONOMIQUES

FAISANT APPEL A DE NOUVELLES TECHNOLOGIES (NTIC,…)

incitent à présenter ici

compte tenu des développements actuels de la recherche concernant ,en particulier :

-l'ingénierie des réseaux en situation complexe (atelier MCX 4),

-l'auto-organisation des systèmes socio-économiques complexes (atelier MCX 12),

le nouveau programme doctoral correspondant au  D.E.A. Ingénierie des Systèmes et Organisations économiques( dont la maquette figure ci-dessous ),il suffit en effet de se reporter aux points 1.1 ,1.2 et 1.3 pour être convaincu de l'existence d'interactions fortes entre le programme MCX ,les nouveaux paradigmes introduits au niveau des enseignements et de l'apprentissage des jeunes chercheurs et le fonctionnement des activités socio-économiques faisant appel à de nouvelles technologies (NTIC,…) tout ceci débouchant sur l'identification de nouveaux métiers d'intermédiation .

DEA EN INGENIERIE DES SYSTEMES ET ORGANISATIONS ECONOMIQUES

Université Aix Marseille II

Université Aix Marseille III

G.R.E.Q.A.M. - 15-19 Allée Claude Forbin, 13627 Aix-en-Provence cedex 1

Tél. : 04 42 96 14 96 / Télécopie : 04 42 23 39 28

E.mail : isabelle.nguyen@fea.u-3mrs.fr

Directeur : Magali ORILLARD, Professeur

Directeur adjoint : Jean-Benoît ZIMMERMANN, Directeur de Recherche CNRS

Secrétariat : Isabelle NGUYEN

Le DEA en Ingénierie des Systèmes et Organisations Économiques est une formation de troisième cycle concernant en particulier : les maîtres en sciences économiques, en mathématiques appliquées et sciences sociales, en économétrie, en administration économique et sociale, en informatique, les ingénieurs ou titulaires de diplômes français ou étrangers équivalents.

Admission sur dossier avec éventuellement entretien et/ou test.

  1. Objectifs pédagogiques, scientifiques et professionnels
    1. Position du D.E.A. par rapport à l'environnement recherche

Dans le cadre de l'école Doctorale de Sciences économiques et de Gestion d'Aix-Marseille, le D.E.A. "Ingénierie des systèmes et organisations économiques" prend appui sur une pluralité de disciplines scientifiques, en particulier sur l'économie et la gestion, tout en tenant compte des apports des sciences cognitives et d'une manière générale des nouvelles sciences de l'ingénierie.

Cet ancrage scientifique tout à fait en phase avec les développements actuels de la recherche en sciences sociales, tout en assurant la cohérence du programme, permet de modéliser des situations de coordination, de co-évolution, d'ingénierie de la décision et de la négociation en situation complexe.

L'approche, en termes d'auto-organisation, permet de mieux rendre compte des procédures réelles de fonctionnement (liées notamment à l'utilisation des nouvelles technologies de l'information et de la communication) concernant certains mécanismes relatifs à des situations concrètes qui ont une dimension économique, sociale,… sans faire de découpages disciplinaires quelquefois appauvrissants.

L'accent mis au niveau de cette formation sur la modélisation des phénomènes socio-économiques complexes atteste qu'elle trouve tout à fait sa place au sein de l'école Doctorale de Sciences économiques et de Gestion, pouvant ainsi bénéficier de la mise en commun de certaines compétences et participant à l'élargissement des axes de recherche qui seront développés en particulier à travers les thèmes : épistémologie et méthodologie de la recherche, environnement et aménagement de l'espace, gestion des ressources humaines et des organisations, dynamique des réseaux et, plus particulièrement, ingénierie des systèmes complexes.

Le Laboratoire d'accueil est le GREQAM (Groupement de Recherche en économie Quantitative d'Aix-Marseille, C.N.R.S. UMR 6579, E.H.E.S.S., Université de la Méditerranée Aix-Marseille II et Université Aix-Marseille III). Dans ce contexte, il s'agit d'affirmer la spécificité des enseignements et des recherches, en particulier autour du thème : Ingénierie de la décision et des organisations et d'une manière plus générale celui de la Modélisation des Systèmes Complexes caractéristique du D.E.A. affiché en tant qu'axe transversal de recherche au sein du GREQAM. Cette ambition est tout à fait justifiée, compte tenu en particulier des développements récents de la recherche en économie cognitive, en économie des réseaux, en ingénierie de la connaissance, intermédiation, management stratégique et systèmes d'information intelligents.

A l'intérieur de l'école Doctorale, les étudiants bénéficient en particulier de l'environnement de recherche au niveau national et international du GREQAM.

Compte tenu de la problématique spécifique développée au niveau du D.E.A., on citera les instances suivantes :

Cette association, née de l'initiative du GRASCE (Groupe de Recherche sur l'Adaptation, la Systémique et la Complexité économique) dont la problématique "Modélisation des systèmes complexes" nous permet de nous appuyer sur l'existence de différents ateliers en prise avec des disciplines connexes (sciences de la communication, de la conception,…) et fortement liés aux milieux professionnels, ce qui constitue une plate-forme essentielle rendant cohérentes et pertinentes les applications qu'il est possible de développer dans les domaines correspondant aux options 1 et 2 et qui répondent à une véritable demande sociale.

Tout ceci de manière à assurer un encadrement de valeur correspondant aux standards internationaux dans des domaines encore peu explorés en ce qui concerne les formations doctorales actuelles et ouvrant de véritables perspectives aux étudiants en matière de débouchés. (cf. ci-dessous).

    1. Objectifs spécifiques de la formation
    2. Le but des enseignements est donc de former des étudiants à la modélisation et l'ingénierie des systèmes complexes, que ce soit en ce qui concerne :

      - l'économie des réseaux,

      - l'apprentissage organisationnel,

      - les formes hybrides d'organisation,

      - les nouvelles perspectives de la théorie de la firme,

      - les systèmes multi-acteurs,

      - l'apparition de nouvelles compétences en matière d'intermédiation,

      - la construction de systèmes d'information intelligents,

      thèmes dont l'étendue et la pertinence sont de plus en plus reconnues.

      Pour cela, il paraît nécessaire, en premier lieu, de permettre aux étudiants d'acquérir ou de consolider une culture relative à des fondements théoriques généraux dans les disciplines de base, ceci en particulier à travers les enseignements communs de l'école Doctorale. Dans un deuxième temps, les étudiants sont amenés à aborder des concepts plus spécifiques à la thématique du D.E.A., mais communs aux deux options, lesquels visent à introduire des approches caractéristiques des systèmes et des organisations. Ces approches recouvrent les dimensions de la cognition, de la décision, de l'organisation et de l'action. Ces exigences étant satisfaites, ils devront alors opter pour un domaine d'expertise propre en sélectionnant une des deux options proposées : "réseaux économiques et réseaux sociaux", "connaissance et organisations", ce qui leur permettra d'approfondir et d'affiner les compétences acquises et d'ouvrir au travail de recherche du mémoire. Le sujet de mémoire sera choisi en accord avec l'un des enseignants du D.E.A., dans le but de traduire et de valoriser les acquis de l'enseignement suivi par chaque étudiant, dans un domaine original et dans une optique de recherche aussi bien théorique qu'appliquée.

      D'une manière générale, l'objectif est de rendre compte des problèmes d'organisation socio-économique dans leur complexité :

      - au niveau de l'option 1, il s'agit d'étudier l'évolution dynamique des systèmes d'acteurs hétérogènes renvoyant ainsi aux notions d'apprentissage organisationnel (mécanismes d'acquisition et dynamique d'évolution), de construction de représentations, d'asymétrie informationnelle, de nouvelles formes d'organisation qui réguleront les comportements des acteurs. L'ancrage vis-à-vis de l'économie des réseaux prenant en compte les dimensions cognitive et évolutionniste et leurs applications est ici volontairement mis en avant compte tenu de l'intérêt qu'il a su révéler, au cours de ces dernières années, tant sur le plan scientifique que sur celui des applications.

      - l'option 2 vise à mettre l'accent sur le rôle de la connaissance dans l'ingénierie des organisations, elle prend appui sur des travaux récents concernant les processus de conception des systèmes d'information intelligents, les nouvelles formes d'intermédiation (relatives par exemple à la mise en place de nouvelles technologies de l'information et de la communication), et le management stratégique envisagé ici sous son aspect procédural. De telles approches permettent d'envisager différents types d'application par exemple en matière de planification, de logistique, de veille technologique, ou plus généralement d'intelligence économique, aujourd'hui incontournables.

    3. Objectifs professionnels

La formation offerte par le D.E.A. "Ingénierie des Systèmes et Organisations économiques" s'adresse aux étudiants désireux de s'investir dans les domaines des sciences de l'ingénierie économique tant à la fois dans le cadre d'approches traditionnelles que dans celui hérité d'approches scientifiques plus récentes en particulier des sciences de la cognition.

Elle constitue une porte d'entrée d'un parcours pouvant mener aussi bien à des carrières à caractère académique qu'à des insertions professionnelles à vocation opérationnelle.

En matière de recherche et d'enseignement, le recrutement récent, par diverses Universités, de plusieurs maîtres de conférences relevant de cette formation doctorale est sans aucun doute le meilleur indicateur de crédibilité. Sur un plan davantage "opérationnel" la formation a également pour objectif de répondre à la demande de profil dit d'ingénieur économiste (chargé d'étude, chargé de mission, coordonnateur de projets, consultant international, gouvernance, gestion de risques) émanant du secteur public et privé, régional, national et international. Dans les services comme dans l'industrie, les questions relatives à l'ingénierie des systèmes complexes apparaissent en effet de plus en plus cruciales et la demande pour des compétences professionnelles en la matière est désormais largement reconnue, malgré le peu de formations qui les délivrent. Compte tenu de notre expérience passée, on peut citer un certain nombre d'entreprises comme EDF-GDF, Daimler Benz, Honeywell Bull, SEMA Group, Algoe. Les thèses réalisées en bourses CIFRE témoignent également de la demande de nombreuses entreprises. Enfin il est à noter un intérêt croissant à l'égard de ces compétences, de la part d'agences d'aménagement et d'urbanisme, d'organismes tels que les mutuelles, caisses de retraite… et concernant, d'une manière plus générale, le champ des nouveaux métiers d'intermédiation correspondant aux nouvelles formes d'organisation émergentes.

Il est important de mentionner ici l'existence de l'association des étudiants du GREQAM qui a pour nom GAUSS (Groupement Associatif des Universitaires en Sciences Sociales) dont l'objectif principal est d'établir des liens privilégiés entre tous les étudiants du GREQAM et les milieux professionnels.

 

 

 

2 Programme du DEA

2.1

Tronc commmun (168h)

Microéconomie

Pr A. Kirman Université Aix-Marseille III

Théorie des jeux

L.-A. Gérard-Varet Directeur d'Etudes EHESS

Epistémologie

Pr A. Leroux Université Aix-Marseille III

Pr C. Meidinger Université Paris I

Ph. Grill MC Université Aix-Marseille III

Méthodes d'analyse quantitative et qualitative

O. Chanel Chargé de recherche CNRS

Management stratégique et systèmes d'information

M.J. Avenier Directeur de Recherche CNRS

J.A. Bartoli MC Université Aix-Marseille III

Modélisation des systèmes complexes

Pr R. Delorme Université de Versailles

Pr M. Orillard Université Aix-Marseille III

Ingénierie des organisations

J.-R. Alcaras MC Université d'Avignon

P. Bourgine CREA Ecole Polytechnique

2.2

Option 1 (72 h) : Réseaux économiques et réseaux sociaux

Interactions économiques et réseaux sociaux

Pr A. Kirman Université Aix-Marseille III

Pr M. Orillard Université Aix-Marseille III

Réseaux de firmes et industries de réseaux

C. Paraponaris MC Université de la Méditerranée Aix-Marseille II

Pr D. Henriet Université de la Méditerranée Aix-Marseille II

Approches multiformes de la coordination

J.B. Zimmermann Directeur de Recherche CNRS

S. Thoron MC Université de Toulon et du Var

 

 

 

2.3

Option 2 (72 h) : Connaissance et organisations

Economie et ingénierie de la connaissance

D. Foray Directeur de Recherche CNRS

J.-L. Ermine CEA

Systèmes intelligents et veille stratégique

J.A. Bartoli MC Université Aix-Marseille III

S. Amabile MC Université Aix-Marseille III

Planification et logistique des systèmes industriels

F. Lacroux MC Université de Toulon et du Var

Pr N. Fabbe-Costes Université de la Méditerranée Aix-Marseille II

2.4

Mémoire de DEA

Le but est ici de traduire et de valoriser les acquis correspondant aux enseignements suivis par chaque étudiant, dans un domaine original et dans une optique de recherche aussi bien théorique qu'appliquée.