Devant l’urgence, comprendre et faire comprendre les modèles

Une conférence de Franck Varenne le 10-11-2022 - organisation X-Science de l'Homme et de la Société
Veille en reliance

Les modèles sont omniprésents tant pour informer nos représentations que pour guider nos actions. L'exposé de Franck Varenne insistera sur trois idées : les modèles doivent être faisables, critiquables mais néanmoins acceptables.

Une conférence organisée par X-SHS et Welcome Complexity.

Conférence X-Science de l'Homme et de la Société, en partenariat avec Welcome Complexity

CYCLE REGENERER LA GOUVERNANCE DES SYSTEMES D'ACTION COLLECTIVE

"Devant l’urgence, comprendre et faire comprendre les modèles"

Franck Varenne

Paris, 10 novembre 2022, 18h30

 

Les modèles sont suspectés d’être trompeurs surtout quand ils doivent prédire des systèmes ouverts et évolutifs. Mais peut-on construire un regard critique sur eux qui ne les disqualifie pas pour autant aux yeux des non spécialistes dès lors que nous en avons encore tant besoin pour agir dans un monde désormais reconnu comme non seulement ouvert et évolutif mais aussi et surtout comme fini ?

Résumé

Cet exposé insistera sur trois idées : les modèles doivent être faisables, critiquables mais néanmoins acceptables. Les modèles sont omniprésents tant pour informer nos représentations que pour guider nos actions. 

Dans un premier temps, je montrerai qu’ils ont une grande variété de fonctions et d’usages, mais qu’il est possible de les distinguer de façon à ne pas attendre d’eux plus que ce qu’ils peuvent donner. 

Ensuite, j’aborderai la question de la critique des modèles : à quel niveau doit-elle se placer ? quels outils conceptuels doit-elle mobiliser ? Je formulerai l’hypothèse qu’un modèle mathématique aussi « moins-disant » soit-il - c’est-à-dire qu’il soit non paramétrique ou réduit à un algorithme d’IA numérique œuvrant pour la pure prédiction par exemple - impose toujours peu ou prou une hypothèse métaphysique d’un type ou un autre sur le fonctionnement des données et donc du réel, une hypothèse de symétrie par exemple. 

Dans un dernier temps, je tâcherai toutefois de montrer que l’inexistence de modèle dépourvu de toute hypothèse métaphysique sous-jacente à son formalisme ne conduit pas pour autant à justifier une méfiance généralisée à l’égard des modèles et de leurs supposées biais inexpugnables.  À une époque où la plupart des systèmes complexes, physiques, vivants, humains ou mixtes sont reconnus comme ouverts et évolutifs, je rappellerai, à l’aide de plusieurs exemples, qu’il existe souvent des stratégies pour en proposer malgré tout des modèles à la fois faisables et explicitement critiquables, cela dans certaines limites. 

Il restera alors à se poser cette dernière question : si l’imprévisibilité radicale (l’historicité, l’innovation) ne peut certes pas faire l’objet d’une modélisation stricte, dans quelles conditions doit-on concevoir ces modèles faisables pour qu’ils inspirent loyalement une confiance raisonnable, qu’ils soient également acceptables pour les non-spécialistes (les citoyens, la société civile) et permettent en retour d’inciter à l’action collective éclairée, si nécessaire aujourd’hui dans un monde fini ?

Biographie

Franck Varenne est maître de conférences habilité en philosophie des sciences à l’Université de Rouen. Il intervient également à CentraleSupélec et à l’école d’intelligence artificielle Aivancity. 

Son travail d’épistémologie comparative des sciences l’a amené à étudier les effets de l’informatisation et du passage à la simulation d’abord dans la modélisation mathématique du développement et de la croissance des plantes (Du modèle à la simulation informatique, Vrin, 2007 ; Formaliser le vivant, Hermann, 2010) ensuite en modélisation de la croissance des villes, en géographie humaine (Théories et modèles et sciences humaines – le cas de la géographie, Matériologiques, 2017). Il a également coordonné un travail collectif rassemblant près d’une cinquantaine de chercheurs qui a culminé dans la publication en deux tomes des ouvrages Modéliser & simuler – Epistémologies et pratiques de la modélisation et de la simulation, Matériologiques, Tome 1, 2013 ; Tome 2, 2014. Il a publié huit monographies, quatre ouvrages en codirection, une soixantaine d’articles de revues et de chapitres d’ouvrages. 

Plus récemment, il a travaillé et publié avec un de ses doctorants, Christophe Denis, lui-même maître de conférences habilité en mathématiques, sur les problèmes philosophiques et épistémologiques d’explicabilité posés par les algorithmes opaques et l’apprentissage machine en intelligence artificielle numérique.

Procédure d'inscription

La procédure dans le cadre du partenariat s'effectue sur le site AX-SHS maintenant accessible directement aux non X.

Pour les adhérents WCx, en cas de difficulté, demander une inscription à l'évènement X-SHS en tant qu'adhérent de Welcome Complexity par mail à michel.paillet [at] welcome-complexity.org.

Lieu de l'évènement / Accès téléconférence

Hotel de Poulpry, Maison des X
12, Rue de Poitiers
75007 PARIS

Bien que la présence physique des participants soit grandement préférée, il est possible d'assister à la conférence à distance. Vous pouvez écrire à Michel Paillet (michel.paillet [at] welcome-Complexity.org ou michel.paillet [at] x-shs.org) en lui indiquant que vous souhaitez assister à la conférence. Précisez si vous comptez être là (nous l'espérons fortement) ou si vous souhaitez recevoir le lien zoom.

Publication: