Documents du RIC

Cette rubrique rassemble des textes et des études rédigées par les membres du Conseil Scientifique du Réseau Intelligence de la Complexité (MCX-APC), documents dont la portée est dans l'ensemble générale et épistémique: il s'agit d'aviver notre Intelligence Collective de la Complexité en "restituant aux phénomènes toutes leurs solidarités", en contribuant à la permanente régénération de nos cultures civilisantes.

 

Edito Num.91 (Editorial, )

Faire l'expérience de l’incomplétude des mots usuels qui sous-tendent l’intelligibilité de l’expérience pour explorer le champ des pensables.

(Document d'atelier, )

Un concours de circonstances nous a permis de retrouver un article d’Yves Barel proposant dès 1975 une interprétation réfléchie de la théorie de la « Modélisation Systémique » et proposant une alternative argumentée aux formalismes de la « Systems analysis » qui s’était développée aux USA et qui commençait à se développer en France et en Europe (développement, qui se poursuit depuis sous les labels ‘Analyse – ou Approche  - Systèmes ou Analyse Systémique’ accompagnant les offres de service de type ‘problem solving’ notamment en informatisation – digitalisation. On verra qu’elle s’avère toujours d’une prégnante actualité. Osons dire : Hélas…

Edito Num.90 (Editorial, )

Cet éditorial reprend le texte de la préface de l’ouvrage ‘Guider la raison qui nous guide : agir et penser en complexité’ récemment publié et présenté sur le site du Réseau Intelligence de la complexité. Les auteurs avaient demandé à Edgar MORIN l’autorisation d’ouvrir l’ouvrage par le texte de la dernière partie de son exposé à l’Académie des Sciences Morales et Politique le 21 mai 1979, publié peu après par la Revue des Travaux de l’Académie SMP sous le titre Pour une raison ouverte. Quarante ans après, n’est-il pas toujours aussi bienvenu ?

(Actes Conseil scientifique, )

Ce texte a été publié initialement dans le N°16 (sept 2019) de Transversus, la revue du Club des Pilotes de Processus, sous le titre « Conception des processus : les nouveaux rôles des pilotes ».  Transversus nous a donné aimablement son accord pour le reprendre sur notre site, avec quelques aménagements mineurs. La prise de conscience de la façon dont nous pensons, « le travail épistémologique » est indispensable. On apprend bien les bases théoriques de la mécanique, de la thermodynamique, de l’électricité, de l’informatique, du droit. Alors, après tout, pourquoi ne pas faire l’effort d’apprendre aussi les concepts de base de l’épistémologie ? On entend souvent dire : « il faut changer de logiciel ! ». Cette métaphore informatique trompeuse : il ne s’agit pas d’un simple changement de programme, ni de système d’exploitation, il s’agit de concevoir une vision renouvelante du travail intellectuel intégrant la complexité … pour illustrer ce qu’est un changement de paradigme. Accepter et comprendre la complexité et faire connaissance avec le paradigme épistémique de référence est une démarche très concrète, s’appuyant sur l’expérience que chacun fait de la complexité au quotidien. La personne qui s’intéresse à ce sujet s’aperçoit très rapidement que la pensée est provoquée par l’action, que « agir » et « penser » se construisent l’un par l’autre dans une relation récursive. Finalement ce travail n’est pas un travail théorique, mais principalement une réflexion sur l’action, dans l’action et par l’action.

11° Introuvable de H A Simon en langue française Ecrit par : SIMON Herbert A. (Les introuvables de H.A Simon, )

Le 11° Introuvable de H A Simon en langue française : Sur les processus de conception, réfléchir plutôt qu’appliquer. Un utile rappel  d’HA Simon proposé il y a trente ans et de plus en plus bienvenu : bien que publié en 1995 dans le recueil collectif de la Société de Praxiologie, Design & Systems cet article de H Simon fut publié initialement en 1987 dans les Actes de « International Congress on Planning and Design Theory » (Boston, Mass., August 17-20, 1987, Ed. G Nadler ASMS), cette contribution de HA Simon devient désormais accessible en langue française grâce au concours de la revue Projectics / Proyéctica / Projectique 2019/3 (n°24), (pages 13 à 25) que l’équipe d’animation du Réseau Intelligence de la Complexité MCX-APC remercie chaleureusement pour son précieux concours.

Cette conférence témoigne de la convergence d’étudiants en conception issus de disciplines les plus diverses. Il est intéressant que la réunion s’adresse à tous pour que vous reconnaissiez tous vos préoccupations communes et que nous ayons des perspectives approfondies sur le processus lui-même de conception.

Un entretien insolite avec Edgar MORIN (Document d'atelier, )

Sous la forme d’un film Vidéo  : une idée originale de AbdeL AOUACHERIA en partenariat avec GENOPOLYS Montpellier et le CNRS (fêtant ses 80 ans). Cette vidéo est mise en ligne...le jour de l'anniversaire d'Edgar Morin !
Cette interview d'Edgar Morin, est la première vidéo de la web-série 'Faces cachées - Le côté humain de la science, de la médecine et des biotechnologies' dont le CNRS a pris l’initiative
« André Breton lui avait dédicacé son Manifeste du Surréalisme avec ces mots : « À Edgar Morin, lui toujours en flèche ». Ce penseur inclassable inaugure la série d’entretiens artistico-scientifiques « Faces cachées » destinée à mettre en lumière des personnalités de premier plan, immortalisées au crépuscule de leur vie….  À 98 ans, Edgar Morin semble éternel. À contre-courant des chapelles disciplinaires, son œuvre traversera les temps. Cet entretien, au concept délibérément expérimental, lui rend un hommage inédit. 

(Document d'atelier, )

« Bien qu’elle comporte des aspects radicalement novateurs, la théorie générale des systèmes n’a jamais tenté la théorie générale du système; elle a omis de creuser son propre fondement, de réfléchir le concept de système »

Cette formule d’Edgar Morin (la Méthode,  T 1, p 101 ), publiée la même année que la première édition de la ’Théorie du Système général, Théorie de la Modélisation’ 1977, éclaire  une des principales raisons pour laquelle le livre différait par son titre complet de celui quasi homonyme de celui de L. Von Bertalanffy traduit en français en 1973. L’addition du corrélat ‘Théorie de la Modélisation’, exprimant le processus de conception en situation  du modèle (‘the modeling process’) plus que son résultat (‘le modèle à appliquer’), mit en valeur  la nécessité de la réflexion sur ‘Le concept de système’ et par là, les questionnements épistémologiques suscités par l’émergence de la systémique...

(Autre, )
Edito Num.89 (Editorial, )

"De l'intelligence, encore de l'intelligence, toujours de l'intelligence... une intelligence... qui permet à l'intelligence de réfléchir et agir sur elle-même..." Peut-être se souvient-on de cette invitation que nous rappelait Edgar Morin, en achevant le Tome 2 de "La Méthode ".  "Ce n'est pas en dehors de la praxis que se constituera un nouveau savoir, mais dans une méta - praxis qui sera encore une praxis", nous rappelait-il déjà en concluant le Tome 1. Ce n'est pas en séparant le faire et le savoir, Pragmatiké et Epistémè, que nous pourrons nous reconstruire sans cesse cette intelligence de la complexité qui est projet de compréhension, volonté "d'élucidation des enjeux" et "éthique de l'intelligibilité’’.

Edito N.88 (Editorial, )

C’est en retrouvant ce texte du Colonel de Sapeurs pompiers Michel Marlot lors d’un échange sur les effets pervers de la vogue de ‘la résolution des problèmes complexe par l’application de la systémique’ que nous sommes tentés de rappeler ce texte d’un praticien qui avait d’expérience retrouvé en 2015 le diagnostic que Paul Valéry formulait dés 1944 :
« Il est arrivé  que nos moyens d’investigation et d’action (ceux du ’problem solving’) laissent loin derrière eux nos moyens de représentation et de compréhension (ceux du ‘problem designing and solving’ : ‘Dans quel contexte,  quel projets en gardant conscience auto critique.