Notes de lecture

Les notes de lecture sont établies par les membres du Réseau Intelligence de la Complexité.

Que vaut un livre?
"... Un livre vaut à mes yeux par le nombre et la nouveauté des problèmes qu'il crée, anime ou ranime dans ma pensée... J'attends de mes lectures qu'elles me produisent de ces remarques, de ces réflexions, de ces arrêts subits qui suspendent le regard, illuminent des perspectives et réveillent tout à coup notre curiosité profonde..."
P. Valéry (Variété V), O.C. Pléiade I (p. 871)


Vous trouverez ci-dessous ou en cliquant ici les notes de lectures les plus récentes à moins que vous n'utilisiez le moteur de recherche alphabétique.

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis
« 1998 : La Stratégie Chemin Faisant » - « 2018 : Stratégie Organisationnelle par le Dialogue » …Comment ne pas relier ces deux ouvrages collectifs qui s’affichent sous le même emblème, celui de La Stratégie Organisationnelle associant des contributions dont bon nombre sont rédigées par les mêmes auteurs dont les coordinatrices principales, Marie José AVENIER pour le premier(1998), Nathalie FABBE COSTE pour le second, 2018) ? L’autres lien de ces deux ouvrages est celui de leurs ’terreaux nutritifs. Ils ont germés au fil de travaux des ateliers et des rencontres du Programme Modélisation de la CompleXité associant des praticiens réfléchissants riches d’expériences organisationnelles très diverses, et des enseignants chercheurs attentifs à l’irréductibilité des sciences de l’homme et de la société à des lots de ‘parcelles cartésiennes’ disciplinées défendant leur indépendance ; « Relier, Toujours Relier »
Note de lecture par PISSOCHET François
Cet ouvrage collectif nous invite à repenser nos pratiques dans le champ des organisations à travers le prisme du dialogue, facteur essentiel, comme le souligne Dominique Genelot dans la Postface « pour organiser toute vie sociale et conduire les activités humaines » (p.167). Loin de proposer des recettes ou un guide méthodologique de bonnes conduites, les auteurs déclinent une certaine philosophie de l'interaction qui permet à chacun de se sentir concerné dans son propre champ d'intervention en fonction de ce qu'il est, de son projet et de son contexte.
Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis
C’est le titre Éduquer à l’incertitude plus que le sous titre Élèves, enseignants : comment sortir du piège du dogmatisme qui m’a incité à ouvrir ce nouveau livre de Daniel FAVRE. Titre qui appelle certes une certaine pédagogie de l’ambigüité, celle que G Bachelard suggérait aux scientifiques en 1934 et qui vaut pour les enseignants comme pour quiconque fait profession d’éducateur, à commencer par les parents d’élèves : Que peut-être l’éducation à l’incertitude dés lors que l’on perçoit bien des ambiguïtés attachées au concept d’éducation et a fortiori au concept d’incertitude ?