Notes de lecture

Les notes de lecture sont établies par les membres du Réseau Intelligence de la Complexité.

Que vaut un livre?
"... Un livre vaut à mes yeux par le nombre et la nouveauté des problèmes qu'il crée, anime ou ranime dans ma pensée... J'attends de mes lectures qu'elles me produisent de ces remarques, de ces réflexions, de ces arrêts subits qui suspendent le regard, illuminent des perspectives et réveillent tout à coup notre curiosité profonde..."
P. Valéry (Variété V), O.C. Pléiade I (p. 871)


Vous trouverez ci-dessous ou en cliquant ici les notes de lectures les plus récentes à moins que vous n'utilisiez le moteur de recherche alphabétique.

Note de lecture par BOUDON Philippe
‘Suffit-il juste d’accompagner l’émergence de cette science Paysagetique pour en hâter la reconnaissance ?’ L’auteure en est convaincue et, pour tenter de nous en convaincre, la baptise d’un nom académique qui atténue les images bucoliques que l’on associe volontiers au mot ‘paysage’. Plutôt que d’accompagner cette émergence, elle se propose de définir d’abord cette nouvelle discipline. Mais suffira-t-il de dire ce qu’elle n’est pas pour légitimer son argumentation ? Les pages que Herbert A. Simon consacrait à sa lecture de quelques paysages - la montagne Sainte Victoire, le Mont Saint Michel, la cathédrale de Chartre ou le Grand Hotel devant la promenade du front de mer de Cabourg-Balbec - (dans sa préface à la traduction française des ‘Sciences de l’artificiel’) - nous suggéreront peut être d’autres interprétations des processus de conception, argumentées et illustrées au fil de nos lectures austères autant que rêveuses des paysages.
Note de lecture par BIAUSSER Evelyne
Dans un article au titre toujours provocant bien qu’il ai été publié en 1971, DESIGNING ORGANIZATIONS FOR AN IN FORMATION-RICH WORLD, (bien avant que ne s’affirme l’ère des Big Data et la culture du Big Datisme), H A SIMON attirait l’attentions sur le fait que l’on n’est nullement contraint de considérer et traiter toutes les informations disponibles simplement parce qu’elles sont là. Ne pouvons nous exercer notre intelligence et assumer le responsabilité de nos intentions d’attention. ? A l’heure où les ‘Big Brother’ du ‘Big Datisme’ assurent qu’ils vont pouvoir ‘penser pour nous’ à ce que doivent être nos intentions d’attention, n’est –il pas salubre de … faire attention aux pressions des multiples écologies de l’attention que nous laissons se déployer sans …. y faire attention ? Exercice auquel nous invite Yves Citton qu’’Evelyne BIAUSSERa lu pour nous donner envie de le méditer.
Note de lecture par FLEURANCE Philippe
En quoi un livre sur la vie des plantes peut-il intéresser notre intelligence de la complexité ? Parce que le projet de l’auteur est de questionner plutôt que de prétendre expliquer - l'existence des choses ou des événements tels qu'ils sont traités ordinairement, et, logique de l’enquête aidant de tenter d’en donner une autre grille de lecture : « rouvrir la question du monde à partir de la vie des plantes ». : Plutôt que « la mettre à plat » ne peut-on s’attacher à « la mettre en relief » ? …
Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis