Bibliothèque et notes de lecture du RIC

  • Tous
  • A
  • B
  • C
  • D
  • E
  • F
  • G
  • H
  • I
  • J
  • K
  • L
  • M
  • N
  • O
  • P
  • Q
  • R
  • S
  • T
  • U
  • V
  • W
  • X
  • Y
  • Z
  • 0-9
  • #

Un tour du monde des solutions qui rapprochent les générations.

Par MOURRI Julia, BOXEBELD Clément
« Vieillesse: Il me vient d'abord à l’esprit les deux stéréotypes opposés. Celui, traditionnel, du noble ou sage vieillard, riche d’expérience et de sagesse, présent et respecté parmi ses descendants dans la maisonnée commune. Celui du petit vieux, inexpérimenté dans le monde d’aujourd’hui, incapable de se servir d’un ordinateur ou des applications du smartphone, déchu non seulement physiquement mais aussi socialement, devenu un pépé traité en bébé, à charge pour ses enfants ou relégué par eux dans un Ehpad, ou bien oublié de tous, mourant dans la solitude.

Préface inédite d'Edgar Morin; www.oldyssey.org;Points Documents, Date de parution 22/10/2020, 240 pages, EAN 9782757886090.

Par Le Collectif Paris Education 2015
Ce Manifeste ne s'intitule pas « pour une éducation au développement durable » ou « réponse éducative au changement climatique » mais « pour une éducation à la citoyenneté planétaire ». Une réforme de cette ampleur, en effet ne se découpe pas en rondelles, ne peut se limiter à ajouter un module, aussi intelligent soit-il, à des programmes scolaires déjà surchargés. Education à la citoyenneté planétaire car l'apprentissage de nos interdépendances multiples et enchevêtrées, du local au mondial, n'a pas pour seul propos de former à la compréhension abstraite de ces interdépendances mais aussi d'initier à l'engagement coopératif, depuis les jardins potagers des écoles maternelles jusqu'à la capacité de chacun d'entre nous à assumer ses responsabilités présentes et futures dans ce monde interdépendant.

Téléchargeable en ligne : http://paris-education2015.org/ ou http://blog.pierre-calame.fr/public/FR_Paris-education2015-manifeste.pdf
Extraits de le Présentations par Pierre CALAME,( Blog de Pierre Calame)