Les Usages de l'Argumentation

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

"The Use of Argument" de S.E. Toulmin, paru la même année que "le traité de l'argumentation" de Ch. Perelman, le Père de la Nouvelle Rhétorique, nous rappelle M. Meyer, le Directeur de la Collection qui a la bonne idée de mettre à la disposition des lecteurs francophones ce classique anglo-saxon de S. Toulmin, aujourd'hui plus classique Outre-Atlantique que ne l'est Perelman en Europe continentale !... Le renouveau contemporain de la Science de l'Argumentation est manifestement une chance précieuse pour le développement actuel des Sciences de la Cognition et donc de la Complexité. A nous de ne pas laisser une nouvelle fois cette chance !...

L'étonnant peut-être est "le mot de la fin" de S.E. Toulmin : constatant que ce furent des chercheurs s'exprimant en français au début de ce siècle comme Duhem, Poincarré, Meyerson, qui ont le mieux perçu la nécessité d'un rapprochement de la logique et de l'épistémologie (impliquant le renouvellement de l'une et de l'autre), il "murmure tout bas, en guise d'adieu, les paroles mémorables de Laurence Stern : - Voilà qui est mieux réglé en France - (traduction du "Voyage sentimental à travers la France et l'Italie", Ed. Montaigne, 1934)" (p. 321). Ainsi, en 1958, il y a 45 ans, il pouvait sembler, vu d'Amérique du Nord, que la science de l'argumentation était "mieux réglée en France" !!...

J.L.M.