Science et solidarité ;la vérité sans le pouvoir

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

"Les quatre essais qui composent ce volume proposent une présentation du pragmatisme, courant qui embrasse à mes yeux une bonne partie de ce qu'il y a de mieux et de plus intéressant dans la philosophie analytique-post-positiviste récente (les "classiques" : C.S. Peirce, W. James, J. Dewey, et les "contemporains" : W. Quine, H. Putman, D. Davidson)..." (p. 7). Le projet de ce petit recueil est ainsi fort bien campé dès l'ouverture ; il nous permet de nous familiariser aisément avec la réflexion de ce "philosophe-citoyen" qui intéresse le Programme de recherche de la modélisation de la complexité. Je cite par exemple : "Pour le pragmatisme, la rationalité n'est pas l'exercice d'une faculté baptisée "raison" qui se définit en fonction d'une relation déterminée à la réalité... Elle n'est qu'une affaire d'ouverture d'esprit et de curiosité, le fait de préférer la persuasion à la force" (p. 84).

J.L.M.