Risque, Nature et Société

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

L'étude des risques sismiques et corrélativement de la gestion de ces risques est simanifestement multidimensionnelle et inter voire transdisciplinaire que l'on est surpris par l'extrême difficulté des communications entre les multiples experts, décideurs etgestionnaires que l'on observe encore aujourd'hui. Le bilan d'un séminaire déjà ancien (1990) que L. Faugère et C. Villain-Gandosi actualisent en 1995 permet de repérer quelques unes de ces difficultés et de discuter de quelques "retours d'expériences" qui pourront alimenter de prochains échanges sur ce que pourraient devenir, concrètement, des "conduites interdisciplinaires"... et surtout la culture épistémologique des acteurs concernés. Le chemin sera long lorsqu'on observe que pour l'économiste, fier de son"analyse standard - théorie moderne de l'utilité", le comportement est tenu pour "irrationnel" (p. 92) : quand renversera-t-on la proposition ? : est-ce la théorie qui est moins rationnelle que les individus agissant en situation, ou l'inverse ? Cette présumée supériorité d'un modèle théorique (et simpliste) fort monodisciplinaire n'est-elle pas la source de nombre des difficultés de communication. Le dossier consacre une large place à l'histoire de la méthode de prévision sismique VAN, mais c'est pour nous attrister : "conflits, crises - et blocages- dans une entreprise d'innovation méthodologique"(p. 181)..." Plus ça change et plus c'est la même chose". Cette étude de cas permettra peut-être de prendre un peu de recul épistémique, pour inciter les experts à dépasser leurs querelles de théories et à s'interroger sur les méta modèles ou les paradigmes qui les fondent : les "longues chaînes de raisons toutes simples dont les géomètres ont coutume de se servir" ne constituent peut-être pas la seule voie ouverte à l'intelligence humaine.Mais, malgré les efforts des "cindynistes" (que ce dossier ne mentionne pas assez) la "pensée linéaire" reste encore dominante dans bien des cultures scientifiques !...

J.L.M.