Les mondes de production. Enquête sur l'identité économique de la France

Note de lecture par LE MOIGNE Jean-Louis

"Ce livre explore la variété des mondes réels et de leurs institutions... Il tente de relever les défis, communs à l'ensemble des sciences sociales, auxquels les évolutions en cours confrontent la théorie économique : s'écarter de la définition a priori de modèles optimaux ; rendre compte de la pluralité des arrangements institutionnels, respecter enfin la multiplicité des dimensions (historiques, sociales, juridiques, politiques) qu'implique toute action économique". N'est-ce pas là un beau programme pour une science économique qui assumerait la complexité de son propre projet ? Les auteurs sont beaucoup, beaucoup plus prudents et ils veillent à rester dans le cadre d'une théorie économique standard précautionneusement "étendue". Mais en introduisant les concepts de Monde Possible et de Convention, ils apportent à la modélisation économique une sorte de bouffée d'oxygène qui atteindra peut-être "les méthodologies d'observations économiques" si cruellement réduites encore à un monde unique et nécessaire dessiné par les "néo-classiques" (celui que connaissent les économistes statisticiens institutionnels : R. Salais est administrateur à l'INSEE, c'est peut-être ce qui a suscité sa réaction initiale ?). Confessons que le modèle des "quatre mondes possibles" auxquels les auteurs aboutissent est un peu frustrant pour le lecteur : n'y aurait-il que ces quatre mondes possibles, pré-déterminés par les contraintes du producteur et les desiderata du demandeur ? Mais, l'important me semble être dans la méthode plutôt que dans le résultat : L'exploration multidisciplinaire, à la fois conceptuelle et pragmatique, à laquelle se livrent les auteurs, prouve sa propre faisabilité : en renouvelant le regard, on construit - ou on reconnaît - d'autres mondes possibles, et on se prend à concevoir d'autres projets d'actions possibles que la seule performance économique locale, pour explorer ces mondes et ces modes d'action possibles.

Si vous n'avez pas la liberté d'explorer la masse impressionnante de données empiriques (Ile de France, Grenoble, Italie, Californie) rassemblées et interprétées dans ce dossier, vous pourrez travailler la synthèse qu'en propose R. Salais dans l'article qu'il a réédité pour "L'Analyse Economique des Conventions" (A. Orléans, Ed.).

JLM.