Atelier 1 - Pilotage stratégique de l'entreprise, éco-système complexe. Transformer de l'expérience en science avec conscience

Une réflexion collective sur l'action stratégique en milieu complexe, ses fondements théoriques et ses expériences multiples, ses repères méthodologiques, des pistes concrètes qui sont autant de voies qu'il est possible de suivre, et des exemples approfondis issus de domaines très divers.

Description

Le projet général de cet Atelier est de revisiter les problématiques du pilotage stratégique des organisations socio-économiques en les considérant explicitement comme des éco-systèmes technico-politico-économico-sociaux (complexes) intervenant au sein d'éco-systèmes technico-politico-économico-sociaux (complexes).
Il s'agit de reconsidérer ces problématiques en étant particulièrement attentif aux phénomènes d'émergence, de récursivité, d'auto-organisation, de dialogiques, d'irréversibilité temporelle, d'imprévisibilité, auxquels sont sujets les organisations socio-économiques et leurs environnements, ainsi qu'aux finalités et aux processus de finalisation, aux contextes évolutifs d'action, aux représentations différentes voire divergentes, etc., des personnes et des groupes de personnes qui interagissent dans et avec ces organisations.
A l'intérieur de ce cadre général, divers projets spécifiques à géométrie variable sont définis avec des membres de l'Atelier.
En terme de méthodologie, la boucle faire-comprendre est privilégiée. Autrement dit, les réflexions développées dans cet Atelier se nourrissent de l'étude de situations concrètes réalisée dans le cadre de recherches monographiques et historiques, de recherches-interventions et/ou de tout autre mode de recherche de type interactif combinant réflexions, actions et retours d'expérience réalisés conjointement par des "chercheurs en pratiques" et des "praticiens en recherche".
Ces réflexions visent à élaborer des savoirs "actionnables" (à partir de connaissances élaborées dans, par et pour l'action), c'est-à-dire grosso modo des savoirs susceptibles d'être mobilisés par des praticiens pour décider de leurs interventions intentionnelles au sein de leur organisation, et s'intéressent à la manière dont ces savoirs sont susceptibles d'être appropriés par des praticiens et mobilisés concrètement, ainsi qu'aux retours d'expérience de leur mobilisation concrète.
Il s'agit essentiellement de transformer de l'expérience en science avec conscience.

Manifestations

· Décembre 2007 : Dans le cadre du 6ème Congrès de l'Union Européenne de Systémique (UES, Paris, septembre 2005), différents membres de l'atelier ont participé à un workshop organisé par M.-J. Avenier et C. Schmitt sur le thème : "Savoirs pour l'action dans les sciences de l'organisation". La Journée s'est articulée autour de deux axes majeurs :
- l'étude des conditions qui permettent à des savoirs produits en relation avec l'action d'être reconnus comme des savoirs académiques
- l'étude de la communication de savoirs issus de recherches en sciences de l'organisation, auprès de praticiens n'ayant pas forcément participé à ces recherches.
Les communications de l'atelier sont disponibles à l'adresse suivante :
 http://www.afscet.asso.fr/resSystemica/Paris05/entete.html
Une synthèse de l'atelier est disponible dans l'ouvrage collectif coordonné par G. Donnadieu et E. Nunez , La gouvernance dans les systèmes, AFSCET, Milan : Polimetrica, pp. 143-150.             Les réflexions du groupe de travail dont les membres sont intervenus lors de cet atelier se sont prolongées au-delà du Congrès Européen de Systémique. Notamment lors d'une Journée d'échanges et de recherche organisée à la Maison de la Recherche sur les Pratiques Professionnelles au CNAM (Paris, janvier 2006). Les lecteurs intéressés par la problématique des savoirs pour l'action pourront trouver des développements complémentaires aux réflexions développées au cours de ces deux Journées d'échanges dans l'ouvrage coordonné par M.-J. Avenier et C. Schmitt (2007), La construction de savoir pour l'action, édité chez L'Harmattan.
Dans l'esprit des Journées de septembre 91 et avril 96, également sous les auspices de l'Institut du Management d'EDF et de GDF, l'Atelier n°1 a organisé le 21 avril 1998 une Journée d'Echange entre quelques équipes de recherche en stratégie intervenant au sein d'EDF ou de GDF et quelques "praticiens" de la stratégie d'organisation (dirigeants d'entreprises et consultants) sur le thème "Quelles connaissances 'actionnables' en stratégie d'organisation ?". Cette Journée d'Echange s'est appuyée sur les enseignements d'une série d'entretiens conduits par M.J. Avenier auprès de praticiens de la stratégie d'organisation : consultants en stratégie ou DG ou PDG d'entreprises de tailles diverses (de 90 à 140 000 personnes) et de secteurs d'activités variés (consulting, imprimerie, logistique, vins et spiritueux de luxe, assurance, chimie, énergie, électro-technique, etc.). Les premiers résultats de ce travail seront présentés lors de la 6è Conférence de l'AIMS (Association Internationale de Management Stratégique), Bruxelles, 26-29 mai 1998.
Organisation du 1er Grand Atelier MCX, en novembre 1998, toujours sous les auspices de l'Institut du Management d'EDF et de GDF, au Futuroscope (Poitiers). Ce Grand Atelier avait pour thème : "L'intervention délibérée en situation complexe : Quelles connaissances 'actionnables ? ", et mettait délibérément le projecteur sur trois types de processus essentiels lorsqu'il s'agit de concevoir et mettre en oeuvre une action collective : la construction de confiance, l'accompagnement et la cognition collective. Les expériences et connaissances explicitées et discutées lors de cette Rencontre ont été synthétisées dans un ouvrage qui, toutefois, ne se présente pas comme des Actes de Colloque. Cet ouvrage, intitulé Ingénierie des Pratiques Collectives. La Cordée et le Quatuor (L'Harmattan, Collection Ingenium, 2000), a en effet été conçu comme un projet spécifique qui a impliqué une vingtaine de personnes qui ont, chacune, préparé un texte original à partir des traces multiformes qu'ont laissées les échanges du Grand Atelier.
Une dizaine de membres de l'Atelier ont participé à un workshop organisé au sein du 5è Congrès de l'Union Européenne de Systémique (UES, Héraklion, octobre 2002) sur le thème : "Systems Sciences and Identification of an Organization Context in a Management Perspective". Les textes de ces communications sont disponibles sur le site de Res-Systemica

Membres

Marie-José AVENIER est directeur de recherche CNRS à EURISTIK (CNRS-Lyon3). Après une double formation disciplinaire (maths et économie) en France et aux Etats-Unis (Normale Sup' Fontenay et Berkeley), elle s'est engagée dans la recherche en sciences de gestion. Les travaux qu'elle conduit depuis le début des années 80, portent sur le pilotage stratégique d'organisations (considérées comme des systèmes complexes), et sur la méthodologie et l'épistémologie de la recherche en sciences de gestion.
Christophe SCHMITT est maître de conférences HDR en gestion à l'Ecole Nationale Supérieure d'Agronomie et des Industries Alimentaires (INPL-Nancy) et chercheur au GREFIGE (Université de Nancy2). Professeur invité à l'Université du Québec à Trois-Rivières, ses travaux de recherche portent sur la dynamique des organisations, notamment des entreprises de petite taille, et sur le développement de démarches d'intervention en entreprise.   

Documents rédigés par les membres de l'atelier

Une initiative d'entrepreneuriat social pour développer la culture et la consommation de microalgues alimentaires - Interview ()
Ecrit par GARCIA Georges

Nous remercions les presses EHESP qui nous autorisent à reprendre ici l'interview de Georges Garcia publiée dans l'ouvrage "Savez-vous goûter les algues" paru en juin 2016. Il y présente le projet consistant à faire de la spiruline et des microalgues un aliment pour tous, par la production locale, projet l'ayant amené à concevoir des "phytotières", c'est-à-dire des appareils pour produire localement cette spiruline, même à domicile. 

Rencontre de Grenoble 2015 - De la Stratégie Chemin Faisant à l'Agir & Penser en Complexité - Dossier Vidéo ()

Ce dossier ouvre l'accès aux enregistrements vidéo de cette Rencontre qui a été organisée par le CERAG et l’IAE de Grenoble, le 15 janvier 2015 à Grenoble, sous la direction de Marie-José Avenier. Une journée placée sous le signe du dialogue vivant et de l’amitié. Avec Marie-José, Jean-Louis Le Moigne, Alain-Charles Martinet, Nathalie Fabbe-Costes, Laurence Gialdini, Catherine Thomas, Jenny Helin, Aura Parmentier Cajaiba, Jean Bartunek et Marielle Bloch-Dolande nous ont offert une trace commune, un partage lié à leur rencontre, guidée par l’ardent désir de relier recherche scientifique et[...]

EVALUATION "CHEMIN FAISANT" et mise en acte d’une stratégie tâtonnante ()
Ecrit par COUIX Nathalie

La conception/mise en acte d'une stratégie tâtonnante repose sur des interactions récursives entre réflexion et action stratégiques aux différents niveaux d'organisation et entre ces niveaux. La conduite d'une évaluation "chemin faisant", à un niveau global et à des niveaux locaux, contribue à cette récursivité et favorise une mise en acte effective de tâtonnements. Fondée sur un principe de diagnostic permanent de l'action stratégique et du contexte de celle-ci, elle conduit l'organisation à s'interroger sur la pertinence de ses représentations par rapport aux situations qu'elle perçoit. Les[...]

POURQUOI JETER LE BEBE AVEC L'EAU DU BAIN ? - Méthodologie sans épistémologie n'est que ruine de la réflexion ! ()

« J. Piaget (1967) définit l'épistémologie comme l'étude de la constitution des connaissances valables. Cette définition concise met en relief que l'épistémologie englobe la méthodologie à l'étude de la constitution des connaissances à mais ne s'y réduit pas. Pour un chercheur, expliciter sa posture épistémologique dans un projet de recherche, c'est alors préciser les hypothèses fondamentales sur lesquelles se fonde le processus d'élaboration et de justification des connaissances dans le projet considéré ».Nous remercions l'auteure et la revue Le Libellio d'Aegis qui nous autorisent à publier[...]

LA PENSEE COMPLEXE POUR RELEVER LES DEFIS DU MANAGEMENT STRATEGIQUE D'ENTREPRISES ? RETOURS D'EXPERIENCE ()

« J'avais beau lire et relire la presse économique et managériale d'aujourd'hui, j'avais l'impression de revenir toujours aux mêmes notions générales : imprévisibilité accrue, internationalisation croissante, pression concurrentielle renforcée, complexité... etc.
C'est alors que m'est venue l'idée de me tourner vers quelques dirigeants ayant une longue expérience de la direction d'entreprises entrepreneuriales de taille moyenne dans différents secteurs (transports de fret, imprimerie, et consulting en ressources humaines et management), et avec lesquels j'ai des échanges réguliers depuis de[...]

Dossier XIV - Stratégie des organisations et complexité : quels principes et quelles modalités d'action pour le management stratégique dans la complexité ? ()
Dossier XV - L'intervention délibérée en situation complexe : quelles connaissances "actionnables" ? ()