Retour

PINCHARD Bruno

Documents

  • Un visage et deux oracles pour un temps d'épreuve (02-11-2003)
    Ecrit par : PINCHARD Bruno

    « Giambattista VICO (1668-1744) est le témoin par excellence de l’établissement d’un règne intellectuel dont nous sommes issus. Mais, au lieu d’être l’un des suppôts de ce règne intellectuel, il en fut l’agent de subversion par excellence. … Selon VICO, quiconque veut entrer dans les logiques mythologiques qui constituent le lien social, doit comprendre que l’humanité n’est pas une fonction théorique, mais une fonction fondamentalement pratique. L’homme a fait son monde et il ne l’oublie que lorsqu’il se laisse captiver par ses propres produits. Il y a en effet une capacité pratique en l’homme en tant précisément qu’il est producteur. On doit se rendre attentif à cette capacité productive parce que «poétique» ne veut rien dire d’autre que «productif». Un poète c’est un producteur. Mais l’homme est producteur de mythe avant d’être producteur de marchandises,. Le rapport social est poétique avant d’être un rapport social de production ». En magnifiant l’aptitude humaine à exercer son ingénium, son ‘intelligence héroïque’, Vico, nous invite aujourd’hui à renouveler notre regard : «Il est possible pour nous de rester des hommes qui savent ce qu’ils font »

Ouvrages

Haut de Page