Les documents du R.I.C.

Cette rubrique rassemble des textes et des études rédigées par les membres du Conseil Scientifique du Réseau Intelligence de la Complexité (MCX-APC), documents dont la portée est dans l'ensemble générale et épistémique : Il s'agit d'aviver notre Intelligence Collective de la Complexité en " restituant aux phénomènes toutes leurs solidarités ", en contribuant à la permanente régénération de nos cultures civilisantes.

Vous pouvez utiliser le moteur de recherche ci-dessus pour localiser directement les documents.

Retour

Designo et complexit

DISEGNO et COMPLEXIT

 

Un programme d'enseignement original d'une science d'ingenium:

"la matrise de recherche en Design " de l'Universit de Montral

 

 

 

Sous ce titre lonardien, Disegno et Complexit, on va lire le document de prsentation du nouveau programme de matrise en amnagement que met en place l'Universit de Montral, l'cole de Design industriel  de la Facult de lamnagement (septembre 2001). La conception de ce programme interdisciplinaire et professionnel ne caractrise t 'elle pas les nouvelles sciences d' ingenium, en proposant une alternative rflchie aux programmes d'enseignement traditionnels des "sciences d'analyse appliques" ?

Ce projet retient l'attention de divers pays europens. On trouvera en note 8, en fin de texte, un certain nombre de rfrences bibliographiques. (On trouvera aussi sur les sites "phd-design" et "drs" ou "design-research" www.jiscmail.ac.uk , les archives de dbats en ligne qui constituent un excellent forum pour apprcier et comparer les initiatives analogues dans le monde. Nous remercions le Pr. Alain Findeli, un des principaux concepteur et animateurs de ce projet de nous autoriser mettre notre disposition collective cette contribution l'enseignement des sciences d'ingenium. J.L. Le Moigne

 

Le " Disegno", selon Lonard, le dessin dessein,

Ne traduit-il pas le "Design" anglo saxon ?

Le disegno est d'une excellence telle qu'il ne fait

pas que montrer les uvres de la nature, mais

qu'il en produit un nombre infiniment plus vari.

Il surpasse la nature parce que les formes

lmentaires de la nature sont limites,

alors que les uvres que l'il exige

des mains de l'homme sont illimites.f.

Lonard de Vinci, Cahiers. (CU.f.116 r)

 

 

***

*

 

 

DESCRIPTION DTAILLE DES OBJECTIFS DU PROGRAMME DE

 

M.Sc.A. EN AMNAGEMENT OPTION  DESIGN ET COMPLEXIT 

 

 

Pourquoi un diplme suprieur en design ?

 

Le Baccalaurat en design industriel a t dcern par l'cole de design industriel de l'Universit de Montral, depuis sa cration, prs de cinq cents tudiant-e-s. Ce programme a connu, au fil des annes, plusieurs modifications et amliorations pour tenir compte de facteurs divers: volution des mthodes et des thories, de la technologie, de la conjoncture conomique, des spcialits de la discipline, de la demande en diplm-e-s. Il arrive un moment o ces pressions volutives ncessitent davantage que des amnagements de circonstance, ceux que le langage administratif traduit par modifications mineures. Dans cette perspective, lide de crer un programme de matrise sest manifeste de faon plus ou moins claire depuis plusieurs annes dj. Un pas supplmentaire est franchi ici, motiv par un ensemble de circonstances prvalant actuellement. La dcision de crer une matrise de recherche en design est suscite par deux grands types de conditions quil est commode de distinguer en facteurs internes et externes.

 

Les facteurs externes. On a assist rcemment, la Facult de l'amnagement, un mouvement de cration de diplmes professionnels de 2e cycle. Celui-ci est le reflet d'un mouvement gnral observable tant en Amrique du Nord qu'en Europe, sous des formes diverses. D'autres professions sont galement marques par cette tendance. Quelles qu'en soient les raisons (que nous ne dtaillerons ni ne discuterons ici), il apparat de plus en plus difficile d'chapper ce mouvement. Le dcanat de la Facult, s'appuyant sur les recommandations d'un comit form pour examiner l'opportunit d'une rforme des programmes, a invit tous les dpartements examiner srieusement la question des matrises dites professionnelles.1 la suite de cet examen, l'cole de design industriel n'a pas jug opportun, dans l'immdiat, de crer un tel programme, tout en se prononant, nanmoins, en faveur de la cration d'une matrise de recherche (le mot recherche prend dans ce contexte une signification particulire qui sera prcise plus loin). Par ailleurs, on a pu remarquer depuis plusieurs annes dj que la M.Sc.A. en amnagement a accueilli une forte proportion de candidat-e-s diplm-e-s en design, alors que son programme ne refltait pas suffisamment les caractristiques de notre discipline. Ceci se traduisait parfois par des obstacles et des contraintes difficiles surmonter pour ces candidat-e-s.

 

Un autre facteur externe rsulte des besoins et des espoirs exprims depuis quelques annes par la communaut professionnelle. Plusieurs diplms expriment en effet le souhait, aprs quelques annes d'activit professionnelle (3 5 ans pour la plupart), de revenir l'Universit. quoi est due cette nostalgie? des facteurs divers qui tous, cependant, comportent gnralement une volont d'approfondir un aspect particulier du design. Ce besoin se manifeste d'une manire vague et diffuse le plus souvent, mais toujours forte, de sorte que nous pouvons raisonnablement tabler sur l'existence de ce besoin. En termes plus disgracieux, mais dsormais consacrs, on dira que la clientle existe pour un tel programme.

 

Un troisime facteur externe peut tre invoqu l'appui de la cration de ce programme: l'internationalisation, la mondialisation, le besoin d'ouverture de nos diplms aux cultures et aux marchs trangers. L'actualit et la mdiatisation dont bnficie ce thme depuis quelque temps nous dispensent de nous attarder sa description et sa justification, tellement son vidence s'impose.

 

Les facteurs internes. Ceux-ci rfrent aux avances scientifiques qu'a connues notre discipline depuis quelques annes. Ainsi, le corpus thorique s'est considrablement modifi et enrichi sous l'gide des sciences de l'artificiel et de la thorie des systmes. Au registre mthodologique on assiste, d'une part, la rvolution des outils de conception (CAO, CFAO, CMFAO, prototypage rapide, etc.), d'autre part une modification en profondeur des pratiques de gestion et de conduite des projets (ingnierie simultane, design management, production artisanale-AO de petites sries, etc.). Les sciences auxiliaires du design (ergonomie, psychologie sociale, smiotique, histoire, etc.) ont, elles aussi, connu d'importantes avances thoriques et mthodologiques. Enfin, des problmatiques nouvelles posent des dfis incontournables tant la discipline qu' la profession: ralit virtuelle, surconsommation et dveloppement durable, pluriethnisme et identits nationales, dmocratie participative, seuil de pauvret et besoins essentiels, crise des valeurs et du sens. Or, la srieuse mise jour qu'exige la prise en compte de ces facteurs ne saurait se contenter d'une addition de cours ou d'activits correspondantes, ni dans le programme de premier cycle dj sur-mobilis par la formation professionnelle de base, ni dans celui de la M.Sc.A. actuelle dont lorientation ne permettrait pas dabsorber aisment une rvision aussi substantielle. Par ailleurs, les nouvelles connaissances ainsi produites ne sont pas toujours ou encore dans l'tat d'achvement suffisant pour tre classes dans des cours de trois crdits bien identifis par un titre clair et univoque. Elles se prtent davantage, au contraire, au travail en sminaire du type work in progress ou dans le cadre de projets, o leur validation dfinitive pourra se poursuivre. Cest pourquoi lEDIN a jug ncessaire de crer une structure pdagogique nouvelle, celle dune matrise de recherche en design, pour accueillir cette mise jour et ainsi contribuer au dveloppement et ltablissement de nouvelles connaissances.

 

Ce qui caractrise le plus justement lvolution des facteurs internes voqus ci-dessus est la notion de complexit. Il est indniable en effet que les conditions dexercice du design se heurtent depuis quelques annes une complexit croissante. Dire que les projets de design sont de plus en plus complexes est une expression commune aujourdhui, qui cache sous une apparente banalit des enjeux thoriques, mthodologiques, conomiques, thiques et sociaux quil sagit de dcrire et de comprendre de faon systmatique. Dans son rcent ouvrage In Search of Elegance, Michel Lincourt affirme, propos de larchitecture, ce que nous pouvons sans hsiter revendiquer pour le design galement : Indubitablement, larchitecture est une ralit multiples facettes [] Reconnatre le fait que la complexit constitue une caractristique fondamentale de la ralit architecturale et que, conjointement, on ne peut ignorer la complexit si lon veut vraiment se proccuper des problmes environnementaux, reprsente une dimension vitale du problme architectural.  Cest pourquoi la notion de complexit occupe une place centrale dans notre programme.

 

 

Quel type de diplm-e-s souhaitons-nous former?

 

Poser cette question, cest se poser celle de lidentit de ce nouveau programme. Nous venons de dcrire les facteurs, externes et internes, qui contribuent faonner cette identit. Ces facteurs, dans une grande mesure, chappent notre contrle et doivent donc tre considrs comme des donnes que nous ne pouvons raisonnablement ignorer. Quant aux traits complmentaires de lidentit du programme, ils rsultent dune rflexion critique dordre pistmologique, mthodologique et stratgique, mene depuis plusieurs annes par plusieurs chercheurs sur le statut scientifique des disciplines professionnelles enseignes lUniversit, sur la particularit des disciplines de lamnagement, dune part, et du champ de lamnagement, de lautre, ainsi que sur lavenir de ces professions, principalement dans une perspective thique et/ou conomique.2

 

Le statut d'une matrise dans une discipline professionnelle est ambigu. Les traditions universitaires nous ont habitus hsiter entre deux formules s'excluant mutuellement, parfois radicalement : soit une matrise professionnelle, soit une matrise de recherche dite conventionnelle ou, pire, acadmique. Ces deux voies constituent les errements pathologiques3 des deux ples constitutifs de la polarit qui fait prcisment loriginalit des disciplines professionnelles: la polarit thorie/pratique. Cest ainsi que lon trouve des matrises en design qui ne sont rien dautre quun projet de design plus ambitieux que ceux que lon retrouve au premier cycle, soit parce que les contraintes ergonomiques sont plus complexes, soit parce que nous sommes en prsence dun partenaire industriel et de contraintes conomiques contractuelles, soit parce quil sagit de raliser un prototype entirement fonctionnel, etc. Nous sommes, dans ces cas, en prsence de l'excs du ple pratique. En revanche, il existe galement des matrises dont la structure s'inspire trs fortement du modle -considr comme paradigmatique - des sciences dites danalyse, sappuyant sur une tradition plus longue, donc bnficiant dun statut pistmologique et scientifique mieux tabli et reconnu. En gnral, toute rfrence la pratique est fortement dcourage dans de tels cas ( vous n'tes plus au premier cycle!); nous sommes alors en prsence de lexcs du ple thorie. Pour caricatural que soit un tel tableau, il nen dpeint pas moins la situation actuelle, sans quil soit ncessaire de citer des noms, cest--dire des programmes rels actuellement en vigueur.

 

Cest donc bien aux deux catgories ainsi esquisses que correspondent traditionnellement ce que lon appelle, dans un cas, une matrise professionnelle, et dans lautre, une matrise de recherche. Notons quune troisime catgorie de matrise existe galement, celle dite cheminement de type cours (par opposition celui de type recherche). Notre nouveau programme sefforce de se dgager de ces catgories lgues par une tradition quil convient de rviser tout en reconnaissant les mrites respectifs de chacune delles. Sil sagit bien pour nous dune matrise de recherche, nous verrons quelle ne nglige pas compltement le fait quelle relve dune discipline professionnelle. Il ne faudra donc pas stonner dtre en prsence dune identit ambigu ou mme floue si celle-ci doit tre perue selon les catgories existantes. Comme on va le voir, cette identit se rapprocherait plutt de ce que la Facult des tudes suprieures appelle dsormais la recherche contextualise ou encore ce que le FCAR considre comme de la recherche en milieu de pratique.

 

La tradition qui exige une sparation nette entre matrise professionnelle et de recherche ne fait pas que reflter la situation du march des diplms. Elle sappuie sur un modle pistmologique des disciplines professionnelles bien ancr, celui de la science applique, hrit du XIXe sicle. Cest ainsi que, dans les meilleurs des cas, sil nest plus considr comme un art ou une technique, le design est assimil une science applique (ce que dnote lappellation administrative M.Sc.A.), cest--dire une pratique dcoulant dun travail prliminaire (de type analytique) opr dans le champ de sciences dites  fondamentales  (mcanique, psychologie, smiotique, etc.). Or le statut pistmologique de science applique ne convient pas pour cerner le design, ni dailleurs les autres disciplines professionnelles. Il serait trop long dexposer ici les arguments en faveur de cette thse, quune attention persvrante la pratique quotidienne du design ne manquera pas de confirmer. Ces arguments ont t exposs ailleurs et sont dsormais largement partags par la communaut scientifique.4 Lide dune science engage, situe, implique, est bien plus proche de la ralit.

 

Lartifice rhtorique de Christopher Frayling (Royal College of Art, Londres) permet de dcrire de faon commode et succincte les distinctions opres ci-dessus.5 Celui-ci distingue les trois cas suivants : la recherche pour le design, la recherche sur le design, enfin la recherche par le design. Le premier cas, qui recouvre ce quon entend habituellement par R &D , correspond lexcs du ple pratique ci-dessus; le second cas, qui recouvre lensemble des travaux raliss par les chercheurs provenant de sciences diverses (sociologues, historiens, psychologues, etc.) prenant le champ du design pour objet, illustre lexcs du ple thorie; quant au troisime, cest la voie originale que nous avons choisi demprunter pour notre matrise.

 

Pour rsumer, nous pourrions dire que ce qui distingue une activit de recherche dans les disciplines danalyse dune activit de recherche dans les disciplines professionnelles, cest que si elles ont chacune pour but de faire avancer les connaissances dans leurs disciplines respectives, on doit sattendre ce que, dans les disciplines professionnelles, les rsultats de la recherche contribuent en plus une pratique meilleure des professions correspondantes.

 

Les diplm-e-s de la M.Sc.A. (amnagement), option Design et complexit, auront acquis les comptences et les connaissances ncessaires entreprendre des projets de recherche dans des domaines du design considrs comme prioritaires. Ces projets sont susceptibles dtre mens dans un environnement universitaire, dans un centre de recherche existant, au sein mme dune entreprise ou dune institution prive ou publique, ou encore dans le cadre dactivits ponctuelles de consultation. Sils sont encore peu nombreux au Canada, de tels postes existent dj en Europe et aux Etats-Unis o lapport spcifique du design commence tre bien distingu et reconnu. Les plus persvrant-e-s se consacreront des tudes doctorales et viendront grossir les rangs de nos futurs chercheurs du Groupe de recherche applique au design (GRAD) en voie de formation6, et dune Chaire en design la cration de laquelle lcole de design industriel semploie activement. Parmi nos diplm-e-s, certain-e-s souhaiteront reprendre une activit professionnelle interrompue; cest alors titre de consultant, dexpert ou, simplement, de praticien clair quils agiront dans le milieu. Enfin, il convient de ne pas ngliger lapport apprciable que constituera la contribution lenseignement de la discipline de ces diplm-e-s dot-e-s dun profil intgrant de faon raisonne les dimensions pratiques et thoriques de la discipline.

 

 

Quelle est la spcialit de la M.Sc.A. (amnagement), option Design et complexit ?

 

Il est bien entendu plus sage de fonder la spcificit de cette matrise sur les facteurs et le projet internes, plutt que de la voir soumise aux humeurs, plus imprvisibles et souvent capricieuses, des facteurs externes. On pourrait reprocher un tel parti de manquer d'opportunisme et de ralisme, de ne pas tenir compte des besoins immdiats et des attentes de la socit; mais on se flicitera rapidement de la stabilit du programme, de la solidit de ses fondements scientifiques, ainsi que de sa souplesse face aux vellits de la conjoncture. Ce parti nous impose de privilgier un programme construit autour de connaissances formelles (par opposition substantielles), au dtriment d'un ensemble de cours mettant l'accent sur des contenus.

 

La formation scolaire et universitaire classique, par son insistance sur la faon analytique de saisir la ralit et les problmes du monde, n'est plus adquate pour permettre aux professionnels et aux acteurs sociaux de comprendre les phnomnes plus complexes, donc d'agir de faon non seulement efficace, mais aussi responsable. Les exemples ne manquent pas aujourd'hui qui dcrivent cette insuffisance et les impasses auxquelles elle a men (crise environnementale, crise des services de sant, crise de l'cole, etc.). Il convient par consquent de complter (mais non de remplacer) cette formation traditionnelle par le dveloppement d'une intelligence complexe, ancre dans l'action, autrement dit par lacquisition dune mthode permettant tout dabord de saisir, de dcrire et de modliser les situations complexes correspondant aux problmes de design, puis d'une mthode de simulation, de prise de dcision, d'intervention, d'action et d'valuation qui en dcoule.7 C'est l l'objectif principal de notre matrise.

 

Nous voyons dores et dj que cet objectif principal interpelle tout autant les candidat-e-s souhaitant poursuivre leur carrire professionnelle que ceux et celles quappelle un cheminement universitaire, quil soit vou la recherche ou lenseignement. Qui pourrait affirmer en effet que la modlisation de la complexit devrait tre le monopole des uns plutt que des autres? Nous anticipons avec beaucoup denthousiasme la stimulation rciproque que ne manquera pas de susciter la prsence et la confrontation dans un mme sminaire de ces multiples intentions et perspectives.

 

Dans la mesure o la comprhension de la dynamique des systmes complexes et celle des conditions dintervention dans - et non uniquement sur - de tels systmes constituent le cur de notre programme de matrise, une description plus circonstancie des formes que revt la complexit en design nest pas superflue. Nous croyons que cette description constitue elle seule une justification de notre choix dlibr.

 

En design, que ce soit dans le domaine du design industriel ou d'intrieur, on peut distinguer quatre champs o la complexit se manifeste. Ceux-ci constituent les principaux thmes dtude et de recherche de notre programme. Deux dentre eux se situent lintrieur du processus de design, les deux autres lui sont priphriques, lun en amont, lautre en aval. Rsumons-les :

 

1)       La complexit mthodologique, celle du processus de design lui-mme, rsulte du nombre des acteurs parties prenante dun projet (ingnierie simultane ou concourante, management par le design), de la sophistication des outils logistiques (systmes experts, mthodes danalyse et dvaluation), et de lvolution des modles thoriques (thorie des systmes dynamiques complexes, sciences de lartificiel, pistmologies des sciences de la conception et des sciences sociales).

 

2)       La complexit des produits du design, celle de leur fabrication (du prototype au produit final, CFAO), celle de leur usage (scurit, ergonomie cognitive, multifonctionnalit et individualisation des produits), celle de leur signification (dimension symbolique, esthtique, smantique; multiculturalisme, mondialisation) et celle de leurs interrelations avec leurs environnements (espace intrieur, impacts environnementaux, dveloppement durable).

 

3)       La complexit des problmatiques, en amont du projet, celle qui relve de la commande et de ltablissement du cahier des charges, de la pertinence culturelle et sociale des produits - que les Allemands, les Britanniques et les Scandinaves appellent leur soutenabilit sociale-, du contexte dintervention, des enjeux thiques.

 

4)       La complexit des impacts, en aval du projet, celle - surtout mais pas exclusivement - des consquences environnementales de lusage et du rebut des produits (eco-design), des mthodes dvaluation globales (mthodes multicritres, scnarios et prospective), de la signification anthropologique des produits du design et de notre environnement technique (ralit virtuelle, technothique).

 

Nous verrons comment ces diverses complexits seront prises en compte dans le cheminement-type d'un-e candidat-e la matrise, c'est--dire comment l'acquisition de l'intelligence complexe sera rpartie parmi les diverses activits pdagogiques prvues (sminaires, cours, projet, recherche).

 

Notre volont de mettre laccent sur les aspects  formels de ce programme ne saurait cependant nous inviter ngliger les aspects substantiels, cest--dire ce que lon appelle couramment les contenus. Ltat actuel de la recherche en design, dune part, un certain nombre de problmes (environnementaux, technologiques, sociaux, esthtiques, etc.), dautre part, nous indiquent en effet quelques voies privilgier fortement. Voici, titre indicatif et sans aucune prtension lexhaustivit, quelques problmatiques que nous souhaitons suggrerer nos candidat-e-s ou que nous nous attendons voir surgir du champ des pratiques :

 

-        la conception de produits et services dans le cadre du dveloppement durable, ou co-design;

-        la prise en compte des usagers dans une perspective anthropologique plus large que celle, dominante, des services de marketing des entreprises (dimensions symbolique, smantique, culturelle, esthtique, spirituelle);

-        limpact des NTIC sur la conception des produits et services (CAO, DAO, FAO);

-        limpact des NTIC sur lusage des produits et services (ergonomie cognitive, sociologie des techniques, techno-thique);

-        la conception et lvaluation des qualits sensorielles des produits et des cadres de vie et dactivits (couleur, lumire, toucher, son);

-        lhistoire anthroposociale du design et la gntique des produits industriels;

-        la pdagogie du design.

 

 

Quelle est l'originalit pdagogique de la matrise ?

 

Notre volont, qui reflte une exigence pistmologique aujourdhui incontournable, de dpasser la dualit anachronique thorie/pratique obligeant opter pour lun ou lautre des deux ples sexcluant mutuellement, nous a amens rviser la dfinition traditionnelle de lactivit de recherche en proposant une mthode de recherche permettant de rconcilier thorie et pratique: la recherche-projet (project-grounded research). Celle-ci, qui constitue loriginalit de notre programme et en commande la structure pdagogique, permet, en rsum, de valoriser et de mettre en uvre lexprience professionnelle acquise par nos candidat-e-s (au lieu de leur demander de la placer entre parenthses) tout en les engageant dans un projet de recherche scientifique. Examinons-en le principe.

 

La recherche-projet. Les caractristiques de cette mthode, empruntes la recherche-action et la thorie ancre des sciences sociales, ont t dcrites et justifies en dtail ailleurs.8 Cest pourquoi il suffira de les rsumer ici. Toute recherche scientifique seffectue en gnral dans un laboratoire ou sur un terrain, la terminologie variant selon les disciplines scientifiques. Nous proposons que le terrain privilgi pour la recherche en design soit le projet de design lui-mme. De la sorte, toute question de recherche, qui normalement mane de la pratique du projet et dun obstacle que celle-ci rencontre, sera traite dans le champ mme du projet, ce qui garantira la pertinence, tant de la question lie au projet que celle de la rflexion thorique propre la recherche. Les candidat-e-s la matrise appuieront donc leur projet de recherche sur un projet de design soigneusement choisi, sans pour autant que les deux projets concident. Le projet de design sert de support linvestigation thorique; il est le terrain o sont mis lpreuve, situs, engags, les hypothses de recherche et les modles thoriques dvelopps. Autrement dit, les questions scientifiques et thoriques qui font lobjet de la matrise sont examines  en situation , depuis la perspective propre ce qui caractrise avant tout les disciplines de lamnagement, donc le design: le projet. Ainsi, comme le dit cette formule paradoxale de Alain Medam, le dire sur le faire est affect par le faire et, en retour, le faire affect par son dire.

 

En raccourci, on pourrait dire que notre proposition est limage-miroir de la R & D qui seffectue dans lindustrie. Alors que celle-ci privilgie le projet de design (dveloppement) en ne considrant linvestigation thorique (recherche) que comme un support au projet, la recherche-projet prend pour objectif principal la production thorique (le mmoire de recherche) en sappuyant sur le projet de design, celui-ci tant renvoy en annexe du mmoire principal de la matrise. Les deux projets sont nanmoins indispensables, dans la mesure o ils se fcondent mutuellement.

 

On remarquera quen principe, tout projet de R & D peut se transformer en projet de recherche universitaire, au prix dun travail adquat de problmatisation.  Je crois, dit Michel Foucault, que le travail quon a faire, cest un travail de problmatisation et de perptuelle reproblmatisation Si le travail de la pense a un sens, cest de reprendre la racine la faon dont les hommes problmatisent leur comportement . La tche consiste transformer le problme de design (R & D) en problmatique, cest--dire le placer dans un contexte de questionnement scientifique plus vaste, plus gnral et plus radical.9

 

Cette formule prsente plusieurs avantages. Tout dabord, contrairement la R & D, elle fait progresser les connaissances sur les deux plans, thorique et pratique, la fois. Elle permet ensuite aux candidat-e-s la recherche de ne pas perdre le contact avec les milieux professionnels et dy effectuer un retour plus ais, si tel est leur souhait. Bien plus, grce la dimension internationale du programme, elle largit les perspectives des candidat-e-s, alors que les matrises traditionnelles ont tendance retirer les tudiant-e-s du milieu. La recherche-projet ouvre mme des perspectives conomiques intressantes, dans la mesure o la conduite dun projet professionnel rmunr nest pas incompatible avec celle du projet de recherche universitaire. Enfin, au plan scientifique, cette formule contribuera asseoir la spcificit thorique des disciplines du design (ce que les Anglo-saxons appellent the designerly way of knowing) et la constitution dun corpus de connaissances qui leur soit propre.

 

La dimension internationale. Celle-ci constitue lautre originalit importante du programme propos. Elle a fait lobjet dune description dtaille dans un document antrieur, auquel il est donc possible de se rfrer.10 Notre intention est de mettre en valeur le rseau international que sest construit lEDIN au cours des annes, rseau qui accueille rgulirement nos tudiant-e-s stagiaires de premier cycle (Annexe 3). Par lintermdiaire de nos partenaires europens (rappelons que l'DIN est membre de l'ELIA, European League of the Institutes of Arts) et amricains (auxquels sont en train de se joindre lAustralie et lAsie), il est possible dobtenir, pour les candidat-e-s la matrise, des stages dans des entreprises et des laboratoires de recherche. Cest l que nos tudiant-e-s poursuivront de front leur projet de design et leur projet de recherche. Celui-ci pourra mme (cest ce que nous souhaitons) maner du milieu industriel. Un premier prototype a t test selon ce modle en Hollande (Annexe 4), une exprience qui sest avre plus que satisfaisante. Une seconde exprience a t effectue avec succs en t 1999 en France, dans le cadre du laboratoire de recherche industriel dune grande cole dingnieurs et selon la mme formule. Une convention-type a t prpare pour encadrer, tant scientifiquement quadministrativement, ces sjours et ces changes (Annexe 5).

 

Il convient de prciser que le principe de la recherche-projet et la dimension internationale constituent des horizons et non des contraintes. En effet, il ne nous apparat pas raisonnable, pour le moment du moins, den faire des obligations incontournables. La persistance des habitus acadmiques nous invite la prudence et cest pourquoi limplantation dune telle nouveaut est envisage de faon progressive.

 

Le stage. Le stage constitue donc un moment fort de la matrise, option Design et complexit. En effet, cette activit, d'une dure variant entre 3 et 6 mois, permet l'tudiant-e de participer la vie d'une quipe de professionnels ou de chercheurs, sur une problmatique convenue pralablement avec son superviseur de stage du milieu (le superviseur-terrain) et le coordonnateur universitaire de stages de la matrise, option Design et complexit; ce dernier a pour mandat de favoriser la liaison entre la direction du programme de la matrise Amnagement et les milieux o se drouleront les stages. Les stages s'effectuent dans un tablissement ayant une reconnaissance de l'cole de design industriel (Annexe 3).

 

Les dmarches relies la recherche d'un milieu de stage relvent de la responsabilit de l'tudiant-e. Le choix et l'approbation d'un milieu de stage, commenceront ds le dbut de la session prcdant celle du stage et comporteront plusieurs tapes de la part de l'tudiant-e, entre autres: examen avec le coordonnateur universitaire de stages, des possibilits de stage, des thmes de stage et nonciation des objectifs; demande d'approbation du projet de stage par le superviseur-terrain du milieu choisi par l'tudiant-e; entente sur les objectifs, les intrts, les modalits gnrales de ralisation du stage.

 

Il est entendu que les objectifs lis au projet de stage ne sont pas figs et qu'ils pourront voluer. Ainsi, l'tudiant-e pourra les finaliser en mme temps que se prcisera le projet, au cours des toutes premires semaines du stage.

 

Toutes les informations ncessaires et les conditions relatives la tenue d'un stage seront fournies aux tudiant-e-s, aux milieux de stage et aux professeurs de l'cole de design industriel et de design d'intrieur par le biais d'un guide de stage ( laborer).

 

 

Rsumons-nous. La M.Sc.A. (amnagement) option Design et complexit est une matrise de recherche avec mmoire. Elle a pour but de dvelopper auprs des candidat-e-s une intelligence complexe, cest--dire la capacit de saisir, dans un processus de recherche, la complexit croissante des problmes de design, quel que soit le lieu o se manifeste cette complexit (mthodologie, technologie, valuation, problmatisation, etc.). La mthode de recherche privilgie est la recherche-projet, qui a pour caractristique principale de rconcilier les dimensions pratique et thorique du design. Enfin, une partie importante de la recherche seffectuera dans une entreprise ou un laboratoire situs ltranger.

 

 

qui sadresse cette matrise?

 

Nous avons procd une tude dopportunit auprs de divers intervenants des milieux industriel, institutionnel et professionnel au Qubec. Les rponses ont t en grande majorit trs favorables. cela, il convient dajouter les coles trangres avec lesquelles nous entretenons des relations dchange, ainsi que leurs propres rseaux dentreprises; elles se sont montres trs intresses par ce programme. En effet, lorsquil existe des programmes de matrise dans notre discipline (ce qui est encore rare), il sagit pour la plupart de matrises professionnelles, orientes vers le projet de conception et la ralisation de prototypes fonctionnels avec partenaires industriels. Ce qui intresse les coles trangres et canadiennes, cest loriginalit et lenvergure de notre programme de formation thorique et mthodologique.

 

Le nouveau diplme sadresse donc en priorit aux designers (en gnral) qui possdent dj une exprience professionnelle et ressentent le besoin dapprofondir un aspect particulier de la discipline, dlargir une problmatique de faon plus systmatique, de cerner un enjeu (mthodologique, thorique, technologique, culturel, conomique, social ou autre) de la pratique, ou encore de samnager une priode de rflexion, de recul ou mme de remise en question propice une rorientation de carrire, ce que nautorisent gure les exigences pressantes de la pratique quotidienne. Le diplme s'adresse galement aux tudiant-e-s frachement diplm-e-s qui prouvent un intrt pour la recherche et la poursuite dun travail intellectuel souvent dj entam au premier cycle, ainsi quaux diplm-e-s dautres disciplines ayant peru lenrichissement que pouvait procurer leur formation professionnelle pralable la perspective propre la recherche en design. Parmi ces autres disciplines figurent bien entendu les disciplines du design au sens large (celles de lamnagement), mais galement toute autre discipline universitaire, dans la mesure o les candidat-e-s se sont familiaris-e-s avec le processus et la culture du projet. Enfin, nous sollicitons activement la venue de diplm-e-s des coles de design trangres, dans le cadre de notre programme dchange international original.

 

Nous souhaitons, dans la priode d'implantation, limiter les admissions 12 candidat-e-s pour nous assurer la meilleure qualit pdagogique possible en regard des ressources dont nous disposons et de ce que le  march  est susceptible dabsorber. En nous tenant un minimum trs conservateur de 8 diplms par anne, on peut estimer que le quart se dirigera vers le doctorat, un autre quart au moins exploitera la spcialisation acquise pour se diriger vers une activit de conseil, le reste reprenant son activit professionnelle avec lespoir que lattitude et laptitude de recherche acquises seront implantes dans lentreprise.

 

 

Ressources

 

Il convient de distinguer les ressources acadmiques, dune part, et les partenaires industriels ou institutionnels de lautre. Aux professeurs de lcole de design industriel pourront se joindre dautres collgues de la Facult (pour les cours, par exemple, ou comme co-directeurs de recherche) pour constituer le corps professoral de la Matrise en design (Annexe 6). Le Groupe de recherche applique au design (GRAD) est le lieu tout dsign pour accueillir les activits de recherche de nos future-s tudiant-e-s, et nous entretenons lespoir de crer une Chaire en design dans cette mme perspective. Aux partenaires industriels et institutionnels avec qui nous pratiquons dj de nombreux changes, de nouveaux partenaires viendront sajouter rapidement, dans le cadre des protocoles dchange disponibles. Enfin, lInstitut de design de Montral (IDM) sest dores et dj dclar comme partenaire privilgi dun tel programme. Nous collaborererons volontiers avec les groupes de recherche et laboratoires dj tablis la Facult (Chaire en paysage et environnement, GRCAO, GRIET, par exemple) dans la mesure o ils sont susceptibles daccueillir nos candidat-e-s au cours de leur stage, au mme titre que nos autres partenaires.

 

L'quipement des laboratoires en matriel, dans la mesure o il deviendra ncessaire, sera financ par le secteur priv auprs duquel nous agirons en tant qu'experts et consultants. Les institutions subventionnaires seront bien sr sollicites en temps utile.

 

Du point de vue budgtaire, les chiffres fournis par les services de planification de lU de M (132 $/crdit-tudiant/trimestre) nous permettent denvisager, pour une cohorte de 12 candidat-e-s par anne, la possibilit de dgager l'quivalent d'un-e professeur-e plein temps charg-e des tches de direction scientifique et gestion pdagogique (1/4 de temps), ainsi que celles denseignement (3 nouveaux cours, 1 cours modifi: Annexes 1 et 2) et de direction de recherche quexigera le nouveau programme (Annexes 6).

 

 

 

Notes

 

1.       Proposition dun cadre densemble des programmes de formation, Facult de lamnagement, 6 mai 1998.

 

2. Le directeur scientifique et responsable pdagogique dsign de ce programme, Alain Findeli, a lui-mme contribu ces recherches dans le cadre de trois subventions de recherche successives du CRSH (subvention stratgique en thique applique (1989-92), subventions ordinaires du comit des tudes pluridisciplinaires (1993-96 et 1997-2000)). Les rsultats ont fait lobjet de plusieurs publications et communications et ont t valids en diverses occasions et sous diverses formes, ce qui leur a valu dtre par la suite intgres dans des enseignements, tant au premier cycle quaux cycles suprieurs.

 

3. Lexpression pathologiqueest emprunte Jean-Pierre Boutinet qui lutilise dans son ouvrage Anthropologie du projet (Paris, PUF, 4e d., 1996). Cet auteur figure en bonne place parmi les chercheurs voqus dans la note ci-dessus.

 

4.         Lautonomie pistmologique de la technique lgard de la science est dsormais bien tablie, grce aux travaux en histoire des techniques, en anthropologie culturelle, en sociologie de la connaissance, en psychologie cognitive, en phnomnologie de laction et, bien sr, en pistmologie des pratiques. Pour une vision historienne, on consultera avec profit le chapitre consacr cette question (Is technology applied science?) dans louvrage de J. Staudenmeier, Technologys Storytellers (Cambridge, MIT Press, 1989). Pour une analyse plus serre des professions, on relira le chapitre introductif de D. Schn, Educating the Reflective Practitioner (San Francisco, Jossey-Bass, 1987). Pour le design en particulier, voir A. Findeli, Will design ever become a science? in P. Strandman (ed.), No Guru, No Method. Discussion on Art and Design (Helsinki, UIAH, 1998, p. 63-69).

 

5.         Ch. Frayling, Research in Art and Design, RCA Research Papers #1, 1993/94.

 

6.         P. Lalande, Projet de cration dun groupe de recherche lDIN, 30 sept. 1998.

 

7.         Lamnagement na pas chapp aux consquences de la vision complexe de la ralit qui a boulevers de nombreuses disciplines. Pour les disciplines professionnelles et dans le domaine francophone, on se rfrera aux travaux entrepris depuis 25 ans au sein du Programme Europen pour la Modlisation de la Complexit (<mcxapc.org>), socit savante transdisciplinaire et pluriprofessionnelle, sous la vigilance pistmologique de Jean-Louis LeMoigne. Cest ce dernier qui nous a livr en traduction franaise The Sciences of the Artificial de H. Simon, considr comme lun des ouvrages fondateurs des sciences de la conception. cet gard, signalons que nous avons prfr conserver le terme de design pour notre programme, plutt que celui de sciences de la conception qui aurait galement pu convenir.

 

8.         La notion et la pratique de la recherche-projet constituent les rsultats dun projet de recherche fondamentale entrepris depuis une dizaine dannes (cf. note 2 ci-dessus). Ce projet vise thorique au dpart connat actuellement ses retombes dans la pratique : pratique professionnelle, pratique de recherche, enseignement, consultation. Le concept central, la recherche-projet, a t valid plusieurs reprises sous des formes diverses (publications, communications, sminaires, direction dtudiant-e-s) et a suscit un certain intrt auprs des responsables des programmes dtudes doctorales en design actuellement en voie dtablissement partout dans le monde. Au premier colloque majeur qui les a runis en 1998 (R. Buchanan et al. (dir.), Doctoral Education in Design, Pittsburgh, CMU, 1999) font suite les deux colloques organiss en Europe en t 2000. Le principe de la recherche-projet a t dcrit dans A. Findeli, La recherche en design. Questions pistmologiques et mthodologiques (Int. J. of Design and Innovation Research, I, 1, juin 98, 3-12). Lauteur a galement t invit diriger la publication du numro spcial consacr la recherche dune des deux revues les plus reconnues internationalement dans la discipline (A. Findeli, Guest Editor, Design Issues, special issue on Design Research, XV, 2, Summer 1999). Lmergence du concept de recherche-projet fait cho une intense activit de remise en question de nos disciplines et la volont de cration de diplmes dtudes suprieures en design dans plusieurs coles amricaines, europennes, australiennes et asiatiques. Voir par exemple A. Seago, Research Methods for Mphil and PhD students in Art and Design (RCA Research Papers #3, 1994-95).

 

9.         Dans son Journal mtaphysique, le philosophe personnaliste Gabriel Marcel distingue, quant lui, le problme, ce qui est  devant  moi, [ce qui] est justiciable dune certaine technique approprie en fonction de laquelle il se dfinit (et toute technique consiste rsoudre des problmes dun type dtermin), du mystre , qui est une ralit o je me trouve engag, [et qui] transcende par dfinition toute technique concevable. On pourrait, sans trop solliciter le sens, tablir une analogie avec les systmes complexes rencontrs en design, ce que confirmerait la notion de soutenabilit sociale des projets dveloppe en Allemagne.

 

10.       R. Camous, Matrise internationale en design industriel. Proposition, EDIN, 11 octobre 1996.

 

Haut de Page