Les documents du R.I.C.

Cette rubrique rassemble des textes et des études rédigées par les membres du Conseil Scientifique du Réseau Intelligence de la Complexité (MCX-APC), documents dont la portée est dans l'ensemble générale et épistémique : Il s'agit d'aviver notre Intelligence Collective de la Complexité en " restituant aux phénomènes toutes leurs solidarités ", en contribuant à la permanente régénération de nos cultures civilisantes.

Vous pouvez utiliser le moteur de recherche ci-dessus pour localiser directement les documents.




  • Un entretien avec Jean Louis Le Moigne en cinq moments (02-05-2019)
    Ecrit par : LE MOIGNE Jean-Louis, VALLAT David
    (Atelier)
    A l’occasion d’une étude sur le théme  « L’organisation apprenante » et de la préparation corrélative d’un MOOC, une équipe de l’Université de Lyon animée par David VALLAT, a réalisé un montage vidéo d’un entretien avec Jean Louis Le Moigne. Montage qui a permis d’éclairer ce thème à partir de ces cinq POINTS DE VUE : 1 - Conduire sa raison dans les affaires  humaines ; 
    2 - Abrogation de l’exclusivité de l’Ontologie : du ‘De quoi c’est fait ?’ au ‘Qu’est ce que cela fait ?’ ; 
    3 - Ce qui fait la supériorité de l'architecte le plus médiocre sur l'abeille la plus experte ;  
    4 - Entre ordre et désordre, la boucle Interaction, Information, Décision, Organisation activant ? 
    5 - Travailler à bien Penser : De la raison fermée à la raison ouvrante : Penser est un acte d’exploration.
  • Est-il possible de sortir un cadre de son cadre ? (02-05-2019) - Edito N.88
    Ecrit par : MARLOT Michel
    (Editorial)
    C’est en retrouvant ce texte du Colonel de Sapeurs pompiers Michel Marlot lors d’un échange sur les effets pervers de la vogue de ‘la résolution des problèmes complexe par l’application de la systémique’ que nous sommes tentés de rappeler ce texte d’un praticien qui avait d’expérience retrouvé en 2015 le diagnostic que Paul Valéry formulait dés 1944 : « Il est arrivé  que nos moyens d’investigation et d’action (ceux du ’problem solving’) laissent loin derrière eux nos moyens de représentation et de compréhension (ceux du ‘problem designing and solving’ : ‘Dans quel contexte,  quel projets en gardant conscience auto critique.
  • Dossier Mémorial André de Péretti (10-04-2019)
    Ecrit par : LE MOIGNE Jean-Louis
    (Mémorial)
    En avril 2019, nous complétons le mémorial André de Peretti par un chapitre signé Réda Benkirane ainsi que des liens vidéos (en particulier https://www.youtube.com/watch?v=j3SiZDXQc0Q).
    --
    André de PERETTI nous a quittés le 6 septembre 2017 dans sa cent deuxième année. Nous sommes nombreux à vouloir ‘garder traces’ de son passage parmi nous : Depuis l’origine, au début des années 1990, membre très actif du Conseil du Réseau Intelligence de la Complexité, il nous a accompagnés et éclairés par son exceptionnelle expérience, par sa très riche culture comme par ses chaleureuses capacités d’attention, attention à l’autre dans la rencontre, attention aux ‘mots qui conviennent’ dans l’écriture.
    Aussi avons-nous tous souhaité garder traces de cet ‘Homme de Reliance’ en rassemblant dans ce « Mémorial » des témoignages divers qui ici se relient comme le font les mains des porteurs de ce flambeau symbolique qui éclaire et éclairera pour chacun le choix des prochains pas.
  • Pour éclairer la préparation de la traversée de l’année 2019 (12-01-2019) - Le RESEAU INTELLIGENCE DE LA COMPLEXITE en 2018
    Ecrit par : Bureau du RIC
    (Atelier)
  • La pensée et l’action forment une boucle récursive : La pensée nait de l’action, qui elle-même est le fruit de la pensée (29-12-2018)
    Ecrit par : GENELOT Dominique
    (Conseil Scientifique)
    Nous sommes quotidiennement confrontés à cette complexité perçue de façon plus ou moins aigüe ! Complexité qui prend les mille formes de l’incertitude, de l’imprévu, de l’erreur inconsciente, des imbrications infinies entre de multiples composantes et points de vue, des contradictions et antagonismes, etc. Devant ces défis de la complexité, les comportements appris, les réflexes habituels, la science classique, la « normalité », tous ces mainstream de la pensée peuvent se trouver brutalement pris au dépourvu. Nous voilà invités à « inventer notre réalité », à concevoir notre conduite plutôt que d’appliquer les prescriptions dominantes en se réfugiant dans le déni de la complexité. La responsabilité éthique trouve sa voie à l’inverse dans la construction progressive d’une capacité à « penser – agir complexe 
  • Le développement de la mise en données des phénomènes, intéresse-t-elle notre intelligence de la complexité ? (29-12-2018)
    Ecrit par : FLEURANCE Philippe
    (Conseil Scientifique)
    Ce qui n’est pas mesurable n’existerait pas ? Ces incitations à penser un élargissement de nos compréhensions amènent à souligner le caractère illusoire du réalisme naïf des big datas ; Ne prétendent-t-elles pas laisser apparaitre la possibilité d’un monde compréhensible  principalement par des catégories constitutives d’une réalité posée comme étant « déjà là » ?
  • Sur la bonne intelligence de notre relation au monde perçue dans sa complexité. « De la peur à l’enthousiasme pour l’ouverture, la création et les possibles » (29-12-2018) - Edito Num.87
    Ecrit par : WelcomeComplexity
    (Editorial)
    Le réseau en auto-éco-réorganisation permanente sous le label « Welcome Complexity », initiative chaleureusement encouragée par les membres du Conseil du Réseau Intelligence de la Complexité, associe  « des citoyens praticiens-réflexifs engagés ». Ils tissent une trame multi-dimensionnelle dont les fils entrecroisés caractérisent les enjeux du faire et du vivre ensemble : écologie, éducation, économie, psychologie, socio-anthropologie, cognition, aussi bien que grands projets complexes, ingénierie organisationnelle, intelligence et gouvernance des systèmes d’action collectives santé éducation, sports, activités culturelles, accompagnement, etc. 
  • Agir et Penser en complexité appelle la raison ouverte et ouvrante Pourquoi aujourd’hui cette interpellation collective ? (05-11-2018) - Editorial N.86
    Ecrit par : FLEURANCE Philippe
    (Editorial)
  • Mémorial Bruno Tricoire (20-09-2018) - Mémorial à plusieurs voix
    Ecrit par : Collectif coordonné par JL Le Moigne
    (Mémorial)
    Au terme d’une longue maladie, notre ami Bruno TRICOIRE est décédé à Nantes le 30 Avril 2018. Il avait 71 ans. Riche d’une exceptionnelle expérience dans le champ du travail social et dans celui de formateur d’intervenant et d’acteur-chercheur auprès d’institutions socio-éducatives, il fut dés nos premières rencontres dans les années 1980, le ‘praticien réfléchissant’, attentif à transformer son expérience en science avec conscience, éclairant par réflexion l’intelligence de ses actions au cœur de ces ‘missions impossibles’ que nos sociétés, se voulant solidarisantes, appellent ‘le travail social’.. (Avec les témoignages de MJ Avenier, D Babin-Richard, JL Le Moigne, D Papineau ; A Robert, B Tardieu). 
  • La « DATAFICATION » appelle un exercice de vigilance épistemique et citoyen ? (11-07-2018) - Edito Numéro 85
    Ecrit par : FLEURANCE Philippe
    (Editorial)
  • Les données sont partout … ! Questions sur la « DATAFICATION » un exercice de vigilance epistemique et citoyen ? (11-07-2018)
    Ecrit par : FLEURANCE Philippe
    (Conseil Scientifique)

    Notre responsabilité, individuelle et collective, dans la conception des processus d’aujourd’hui qui construisent le monde de demain, est une question que nous ne pouvons pas éluder. L'objet de nos réflexions est de contribuer à l’intelligibilité de phénomènes sociétaux émergents et de s’interroger sur les conséquences de nos représentations en termes de pratiques sociales, de construction de normes, de rapport à l'action et de gouvernance à différentes échelles, y compris celle de l’avenir de l’humanité.

    Cette vigilance épistémique concernant le « comment sont produites les données susceptibles d’orienter nos vies ? » est indispensable à l’exercice de notre responsabilité éthique dans la construction du monde. 
  • Numéro 10 "La science cognitive : la plus nouvelle des sciences de l'artificiel" (05-07-2018)
    Ecrit par : SIMON Herbert A.
    (Les Introuvables)
    Le champ de cognition n’est-il pas immense, enchevêtrant de nombreux
    processus en reliances et en boucles, de l’
    attention-perception-symbolisa<wbr style="color: rgb(34, 34, 34); font-family: sans-serif; font-size: small; "></wbr>tion-interprétation à la
    mémorisation-communication-con<wbr style="color: rgb(34, 34, 34); font-family: sans-serif; font-size: small; "></wbr>ception-decision ? Science de la cognition
    assumant sa plénitude se formant dans les sciences de la vie autant que dans
    les sciences d’ingénierie systémique qui, à la fois empiriquement et
    pragmatiquement, la forment ? 
    Défi épistémologique, celui de ‘La connaissance de la connaissance’, Défi
    synthétisant toutes celles que doivent relever les ‘nouvelles sciences’ se
    formant désormais dans l’aspiration civilisatrice à l’inter ou à la trans
    disciplinarité. Défi qu’elles relèvent en redéployant les sciences d’
    ingénierie (hier dites sciences appliquées, souvent encore tenues pour
    ancillaires) s’exerçant à leur critique épistémologique interne de façon
    réfléchie et argumentées et par là pouvant être tenue pour aussi
    fondamentales que les sciences de la nature
    N’est-il pas significatif que cet article, parfois encore tenu pour
    provocant, ait été publié en 1980 dans le numéro du
    <http://csjarchive.cogsci.rpi.<wbr></wbr>edu/1980v04/index.html> journal of the
    Cognitive Science Society (Vol 4 n°1) qui annonçait la constitution formelle
    de la Cognitive Science Society ? Puis que neuf ans après,  HA Simon ait
    publié un gros article intitulé ‘
    <https://mitpress.mit.edu/book<wbr></wbr>s/foundations-cognitive-scienc<wbr></wbr>e> Foundations
    of Cognitive Science’ 1989) introduisant un volume collectif (888 pages)
    publié
    <https://pdfs.semanticscholar.<wbr></wbr>org/d216/8a03943065f56c9ff4f19<wbr></wbr>e3c165f56e920e2.
    pdf
    > sous le même titre (avec CA Kaplan, p 2-47)
  • L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE, Science avec Conscience ? POURQUOI PAS ? au lieu de devenir UNE ALGORITHMIQUE ARTIFICIELLE, elle ‘Science sans Conscience’? (05-05-2018)
    Ecrit par : LE MOIGNE Jean-Louis
    (Atelier)
    Au  moment où l’IA risque de se réduire à l’A A, n’importe t il pas de maintenir l’éventail ouvert ? L’Automate Algorithmique pourrait sans doute, en la ‘trivialisant’, dominer l’intelligence humaine (apte, elle, à, enchevêtrer l’IA et l’IN (l’Intelligence Naturelle, la Métis des grecs), mais il ne le sait pas, alors que les humains le savent, rappelait déjà Pascal). A nous de régénérer sans cesse l’humanisme en s’attachant  à travailler à bien penser.
  • Rencontre de Paris 2018 - Agir et penser en complexité appelle la raison ouverte et ouvrante (30-03-2018) - Dossier du participant (Dossier MX34)
    Ecrit par : FLEURANCE Philippe
    (Dossier MCX)
    L'objet de cette rencontre 2018 est de contribuer – à l’aide d’un questionnement sur le thème de la rationalité - à l’intelligibilité de phénomènes sociétaux émergents et de s’interroger sur les conséquences de nos représentations en termes de pratiques sociales, de construction de normes et de rapport à l'action.
  • Agir et penser en complexité appelle la raison ouverte et ouvrante (02-03-2018) - Edito N.84
    Ecrit par : FLEURANCE Philippe
    (Editorial)