DICTIONNAIRE DE CITATIONS - La Complexité en contexte

L'argument de cette rubrique nous a été donné par M Jean Pierre PAQUET (dit Jipépak) qui a réalisé au fil des ans un site sur Edgar MORIN qu'il présente en ces termes : « Emerveillé par la force, la portée, la profondeur, la beauté, la poésie de la pensée d'Edgar MORIN, ...  j'ai constitué, petit à petit, ce lexique morinien, pour tenter de saisir cette perpétuelle curiosité omnivore, cette pensée toujours en « itinérance », cherchant toujours la "reliance", afin de mieux comprendre, mieux saisir sa vision globale, mieux m'imprégner de cette oeuvre démesurée, essentielle, universelle. Grâce à l'internet je mets simplement ce lexique à la disposition de tout le monde, ... Ce recueil synthétique est également une invitation à se lancer dans la lecture des oeuvres de cet incontournable penseur/humaniste. ...»

Lire la suite de cette introduction au dictionnaire des citations...

Dictionnaire des citations d'Edgar Morin (Extraits)

Tout Afficher           0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z



Discipline - disciplinarité




- Une discipline peut être définie comme une catégorie organisant la connaissance scientifique : elle y institue la division et la spécialisation du travail et elle répond à la diversité des domaines que recouvrent les sciences. Bien qu'elle soit englobée dans un ensemble scientifique plus vaste, une discipline tend naturellement à l'autonomie par la délimitation de ses frontières, par le langage qu'elle se constitue, par les techniques qu'elle est amenée à élaborer ou à utiliser, et éventuellement par les théories qui lui sont propres. Il en est ainsi, par exemple, de la biologie moléculaire, de l'économie monétaire ou de l'astrophysique.

- La fécondité de la disciplinarité dans l'histoire de la science n'a pas à être démontrée : d'une part, la disciplinarité délimite un domaine de compétence sans lequel la connaissance se fluidifierait et deviendrait vague ; d'autre part, elle dévoile, extrait ou construit un "objet" digne d'intérêt pour l'étude scientifique. [...]Cependant, l'institution disciplinaire entraîne à la fois un risque d'hyperspécialisation du chercheur et un risque de " chosification " de l'objet étudié dont on risque d'oublier qu'il est extrait ou construit, lorsqu'il est perçu comme une chose en soi. Les liaisons et solidarités de cet objet avec d'autres objets traités par d'autres disciplines seront négligées, ainsi que les liaisons et solidarités de cet objet avec l'univers dont il fait partie.

- La frontière disciplinaire, son langage et ses concepts propres isolent la discipline par rapport aux autres et par rapport aux problèmes qui chevauchent les disciplines . L'esprit hyper-disciplinaire risque alors de se former, comme un esprit de propriétaire qui interdit toute circulation étrangère dans sa parcelle de savoir. L'ouverture est pourtant nécessaire. Il arrive même qu'un regard naïf d'amateur, étranger à la discipline, résolve un problème dont la solution était invisible au sein de la discipline. Le regard naïf, qui ne connaît évidemment pas les obstacles que la théorie existante met à l'élaboration d'une nouvelle vision, peut, souvent à tort, mais parfois à raison, se permettre cette vision.

- Si l'histoire officielle de la science est celle de la disciplinarité, une autre histoire, qui lui est liée et inséparable, est celle des " intertranspoly disciplinarités ". La " révolution biologique " des années cinquante est un bon exemple d'empiétements, de contacts, de transferts entre disciplines aux marges de la physique, de la chimie et de la biologie : des physiciens comme Erwin Schrodinger ont projeté sur l'organisme biologique les problèmes de l'organisation physique ; puis des chercheurs marginaux ont essayé de déceler l'organisation du patrimoine génétique à partir des propriétés chimiques de l'ADN. La biologie cellulaire, née de ces concubinages " illégitimes ", n'avait aucun statut disciplinaire dans les années 50 et n'en a acquis un en France qu'après les prix Nobel de Monod, Jacob et Lwoff. Elle s'est alors autonomisée avant, à son tour, de se clore, voire de devenir impérialiste... [...] La constitution d'un objet à la fois interdisciplinaire, polydisciplinaire et transdisciplinaire permet bien de créer l'échange, la coopération et la poIycompétence.

- Il faut aujourd'hui prendre conscience de cet aspect qui est le moins éclairé dans l'histoire officielle des sciences. Les disciplines sont pleinement justifiées intellectuellement à condition qu'elles gardent un champs de vision qui reconnaisse et conçoive l'existence des liaisons de solidarités. Plus encore, elles ne sont pleinement justifiées que si elles n'occultent pas de réalités globales.

- Au total, ce sont des complexes d'inter, de poly et de transdisciplinarité qui ont opéré et joué un rôle fécond dans l'histoire des sciences. Mais ce n'est pas seulement l'idée d'inter et de transdisciplinarité qui est importante. Nous devons en effet "écologiser" les disciplines , par exemple tenir compte de tout ce qui leur est contextuel, y compris les conditions culturelles et sociales. Il nous faut voir dans quel milieu elles naissent, posent des problèmes, se sclérosent, se métamorphosent. Et le méta-disciplinaire meta signifiant dépasser et conserver compte tout autant. On ne peut pas briser ceux qui a été créé par les disciplines , on ne peut pas briser toute clôture. Il en est du problème de la discipline ou de celui de la science comme du problème de la vie : il faut qu'une discipline soit à la fois ouverte et fermée. En conclusion, à quoi nous serviraient tous les savoirs parcellaires si nous ne les confrontions pas afin de former une configuration répondant à nos attentes, à nos besoins et à nos interrogations cognitives ?

- Pensons aussi que ce qui est au-delà de la discipline est nécessaire à la discipline elle-même si l'on ne veut pas qu'elle soit automatisée et finalement stérilisée ce qui nous renvoie à un impératif cognitif formulé il y a déjà trois siècles par Blaise Pascal, justifiant les disciplines tout en ayant un point de vue métadisciplinaire : " toutes choses étant causée et causantes, aidées et aidantes, médiates et immédiates, et toutes s'entretenant par un lien naturel et insensible qui lie les plus éloignées et les plus différentes, je tiens impossible de connaître les parties sans connaître le tout, non plus que de connaître le tout sans connaître particulièrement les parties ". Pascal nous invitait en quelque sorte à une connaissance en mouvement, à une connaissance en "circuit pédagogique", en navette qui progresse en allant des parties au tout et du tout aux parties, ce qui est notre ambition commune. (CS.90)

Tout Afficher           0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

DICTIONNAIRE DE CITATIONS - La Complexité en contexte (suite et fin)

Une part importante de ce site est constituée d'une remarquable collection 'd'Extraits', faite de citations de paragraphes extraits d'ouvrages d'Edgar Morin, citations ordonnées alphabétiquement autour de plusieurs centaines de 'mots clés'. Si bien que cette collection peut s'utiliser comme une sorte de lexique définissant les concepts dans et par les contextes (des 'Extraits') dans lesquels on peut les rencontrer. 

            JP Paquet nous a très amicalement autorisé à reprendre ici le fichier de cette 'collection d'extraits' ce qui nous permet d'installer sur la plupart des documents  et Notes du Site du Réseau Intelligence de la Complexité les liens hypertextes reliant aisément la lecture d'un mot - concept et celle du ou des contextes dans lesquels on peut l'interpréter. Nous l'en remercions chaleureusement.

            La visite complète du site sur Edgar MORIN intéressera souvent les navigateurs attentifs à l'oeuvre d'E Morin, puisqu'ils y trouveront nombre d'autres documents complémentaires, en particulier bio et biblio graphiques et vidéographiques. La rubrique Bibliographie donne en particulier les références éditoriales des chacun des ouvrages dans lequel chaque citation a été extraite (mentionnées seulement par les initiales du titre)

*-*-*-*-*

Chemin faisant, on peut présumer que d'autres familles de citations remarquables, éclairant notre intelligence de la complexité, pourront s'insérer dans cette Rubrique : ce sera peut-être d'avantage sous la forme d'un Florilège que sous celle d'un dictionnaire alphabétique. Dans l'immédiat, ce Dictionnaire des Citations d'Edgar Morin a l'immense mérite d'être effectivement établi et aisément accessible. .Il nous permet d'ouvrir une voie nouvelle et de mettre à la disposition de chacun une aide bienvenue à la navigation.