DICTIONNAIRE DE CITATIONS - La Complexité en contexte

L'argument de cette rubrique nous a été donné par M Jean Pierre PAQUET (dit Jipépak) qui a réalisé au fil des ans un site sur Edgar MORIN qu'il présente en ces termes : « Emerveillé par la force, la portée, la profondeur, la beauté, la poésie de la pensée d'Edgar MORIN, ...  j'ai constitué, petit à petit, ce lexique morinien, pour tenter de saisir cette perpétuelle curiosité omnivore, cette pensée toujours en « itinérance », cherchant toujours la "reliance", afin de mieux comprendre, mieux saisir sa vision globale, mieux m'imprégner de cette oeuvre démesurée, essentielle, universelle. Grâce à l'internet je mets simplement ce lexique à la disposition de tout le monde, ... Ce recueil synthétique est également une invitation à se lancer dans la lecture des oeuvres de cet incontournable penseur/humaniste. ...»

Lire la suite de cette introduction au dictionnaire des citations...

Dictionnaire des citations d'Edgar Morin (Extraits)

Tout Afficher           0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z



Désordre dans l'univers




- L'ordonnancement grandiose du grand ballet stellaire s'est transformé en sauve-qui-peut général. Au-delà de l'ordre provisoire de notre petite banlieue galaxique, que nous avions pris pour de l'ordre universel et éternel, des faits divers et inouïs se produisent, qui commencent à s'annoncer sur nos téléscripteurs : explosions fulgurantes d'étoiles, collisions d'astres, tamponnements de galaxies. Nous découvrons que l'étoile, loin d'être la sphère parfaite balisant le ciel, est une bombe à hydrogène au ralenti, un moteur en flammes; née en catastrophe, elle éclatera tôt ou tard en catastrophe. Le cosmos brûle, tourne, se décompose. Nous n'avons plus un univers raisonnable, ordonné, adulte, mais quelque chose qui semble être encore dans les spasmes de la Genèse et déjà dans les convulsions de l'agonie .

 

- Dès la catastrophe, désordre et ordre naissent quasi ensemble : dès les premiers moments de l'univers, dès le nuage, apparaissent les premières contraintes. Ce qui est "seul réel" c'est la conjonction de l'ordre et du désordre. En effet, la cosmogénèse nous montre que le désordre n'est pas seulement dispersion, écume, bave et poussière du monde en gestation, il est aussi charpentier. L'univers ne s'est pas seulement construit malgré le désordre, il s'est aussi construit dans et par le désordre, c'est-à-dire dans et par la catastrophe originaire et les ruptures qui ont suivi, dans et par le déploiement désordonné de chaleur, dans et par les turbulences, dans et par les inégalités de processus qui ont commandé toute matérialisation, toute diversification, toute interaction , toute organisation.

- En fait, il ne faut pas poser le problème en alternative d'exclusion entre d'une part le désordre, d'autre part l'ordre et l'organisation mais de liaison. Dès lors la genèse des particules matérielles, des noyaux, des atomes, des molécules, des galaxies, des étoiles, des planètes est indissociable d'une diaspora et d'une catastrophe ; dès lors il y a une relation cruciale entre le déferlement du désordre, la constitution de l'ordre, le développement et l'organisation.

- Le développement nouveau de la thermodynamique dont Prigogine est l'initiateur, nous montre qu'il n'y a pas nécessairement exclusion, mais éventuellement complémentarité entre phénomènes désordonnés et phénomènes organisateurs. (exemple des tourbillons de Bénard). Cet exemple montre que déviance , perturbation et dissipation peuvent provoquer de la "structure", c'est-à-dire de l'organisation et de l'ordre à la fois. Il est donc possible d'explorer l'idée d'un univers qui constitue son ordre et son organisation dans la turbulence, l'instabilité, la déviance , l'improbabilité, la dissipation énergétique. Bien plus : cherchant à comprendre l'organisation vivante du point de vue de sa machinerie interne, Von Neumann découvre, au cours des années cinquante que la grande originalité de l'automate naturel (entendez vivant) est de fonctionner avec du désordre. En 1959 von Foerster suggère que l'ordre propre à l'auto-organisation (entendez l'organisation vivante) se construit avec du désordre : c'est l'order from noise principle. Atlan enfin et surtout, dégage l'idée du hasard organisateur.

- Le vrai message que nous a apporté le désordre, dans son voyage de la thermodynamique à la micro-physique et de cette dernière au cosmos, est de nous enjoindre de partir à la recherche de la complexité. L'évolution ne peut plus être une idée simple : progrès ascentionnel. Elle doit être en même temps dégradation et construction, dispersion et concentration. L'ordre et le désordre, la potentialité organisatrice doivent être pensés ensemble, à la fois dans leurs caractères antagonistes bien connus et leurs caractères complémentaires inconnus. Ces termes se renvoient l'un à l'autre et forment comme une boucle en mouvement. Pour le concevoir, il faut beaucoup plus qu'une révolution théorique. Il s'agit d'une révolution de principe et de méthode. La question de la cosmogénèse est donc, en même temps, la question clé de la genèse de la méthode.

- L'ordre et l'organisation, nés avec la coopération du désordre, sont capables de gagner du terrain sur le désordre. Ce caractère est d'une importance cosmologique et physique capitale. L'organisation, et l'ordre nouveau qui lui est lié, bien qu'issus d'interactions minoritaires dans le jeu innombrable des interactions en désordre, disposent d'une force de cohésion, de stabilité, de résistance qui les privilégient dans un univers d'interactions fugitives, répulsives ou destructives; ils bénéficient, en somme, d'un principe de sélection naturelle physique.

- Le concept de l'ordre, dans la physique classique, était ptoléméen. Nous somme aujourd'hui amenés à effectuer en même temps une double révolution, copernicienne et einsteinienne dans le concept d'ordre. 

La révolution copernicienne est de provincialiser et satelliser l'ordre dans l'univers. 

La révolution einsteinienne est de relationner et relativiser ordre et désordre. 

Ces révolutions dans le concept d'ordre sont des révolutions dans l'univers. L'univers à non seulement perdu son ordre souverain, il n'a plus de centre. Il n'y a plus de centre du monde, que ce soit la terre, le soleil, la galaxie, un groupe de galaxies. Il n'y a plus un axe non équivoque du temps, mais un double processus antagoniste issu du même et unique processus. L'univers est donc à la fois polycentrique, acentré, décentré, disséminé, diasporant... Cela est d'importance capitale désormais pour toute théorie de la physis. Il ne saurait plus y avoir un concept maître souverain, dont découlent, dérivent, subsistent tous les autres. (M1-77) 

Tout Afficher           0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

DICTIONNAIRE DE CITATIONS - La Complexité en contexte (suite et fin)

Une part importante de ce site est constituée d'une remarquable collection 'd'Extraits', faite de citations de paragraphes extraits d'ouvrages d'Edgar Morin, citations ordonnées alphabétiquement autour de plusieurs centaines de 'mots clés'. Si bien que cette collection peut s'utiliser comme une sorte de lexique définissant les concepts dans et par les contextes (des 'Extraits') dans lesquels on peut les rencontrer. 

            JP Paquet nous a très amicalement autorisé à reprendre ici le fichier de cette 'collection d'extraits' ce qui nous permet d'installer sur la plupart des documents  et Notes du Site du Réseau Intelligence de la Complexité les liens hypertextes reliant aisément la lecture d'un mot - concept et celle du ou des contextes dans lesquels on peut l'interpréter. Nous l'en remercions chaleureusement.

            La visite complète du site sur Edgar MORIN intéressera souvent les navigateurs attentifs à l'oeuvre d'E Morin, puisqu'ils y trouveront nombre d'autres documents complémentaires, en particulier bio et biblio graphiques et vidéographiques. La rubrique Bibliographie donne en particulier les références éditoriales des chacun des ouvrages dans lequel chaque citation a été extraite (mentionnées seulement par les initiales du titre)

*-*-*-*-*

Chemin faisant, on peut présumer que d'autres familles de citations remarquables, éclairant notre intelligence de la complexité, pourront s'insérer dans cette Rubrique : ce sera peut-être d'avantage sous la forme d'un Florilège que sous celle d'un dictionnaire alphabétique. Dans l'immédiat, ce Dictionnaire des Citations d'Edgar Morin a l'immense mérite d'être effectivement établi et aisément accessible. .Il nous permet d'ouvrir une voie nouvelle et de mettre à la disposition de chacun une aide bienvenue à la navigation.