DICTIONNAIRE DE CITATIONS - La Complexité en contexte

L'argument de cette rubrique nous a été donné par M Jean Pierre PAQUET (dit Jipépak) qui a réalisé au fil des ans un site sur Edgar MORIN qu'il présente en ces termes : « Emerveillé par la force, la portée, la profondeur, la beauté, la poésie de la pensée d'Edgar MORIN, ...  j'ai constitué, petit à petit, ce lexique morinien, pour tenter de saisir cette perpétuelle curiosité omnivore, cette pensée toujours en « itinérance », cherchant toujours la "reliance", afin de mieux comprendre, mieux saisir sa vision globale, mieux m'imprégner de cette oeuvre démesurée, essentielle, universelle. Grâce à l'internet je mets simplement ce lexique à la disposition de tout le monde, ... Ce recueil synthétique est également une invitation à se lancer dans la lecture des oeuvres de cet incontournable penseur/humaniste. ...»

Lire la suite de cette introduction au dictionnaire des citations...

Dictionnaire des citations d'Edgar Morin (Extraits)

Tout Afficher           0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z



Paradigme - De la révolution paradigmatique





- Un changement de paradigme est révolutionnant. Une révolution affectant un grand paradigme modifie les nuclei organisateurs, et de la société, et de la civilisation, et de la culture, et de la noosphère. C'est une transformation du mode de pensée, du monde de la pensée et du monde pensée. Changer de paradigme, c'est à la fois changer de croyance, d'être et d'univers.
La révolution copernicienne est remarquable comme révolution paradigmatique. Certes, le système géo-centrique du monde, millénairement établi, ne constituait pas un paradigme : c'était une doctrine . Mais cette doctrine cachait un paradigme de centration/hiérarchie qui privilégiait l'homme et son site en les mettant au centre du monde, et c'est ce paradigme qui fut atteint. La révolution copernicienne n'affecta aucun des constituants planétaires du système antérieur : elle opéra seulement une permutation hiérarchique entre la Terre et le soleil, elle immobilisa le soleil et mobilisa la Terre, et cela a suffi pour changer à la fois le monde et la place de l'homme dans le monde. Les vérités anthropo-centriques ont été ébranlées. Les vérités religieuses ont été atteintes. L'autorité et l'infaillibilité du pouvoir spirituel ont été entamées.

- Comme toute révolution, une révolution paradigmatique attaque d'énormes évidences, lèse d'énormes intérêts, suscite d'énormes résistances. Les doctrines qu'un paradigme a suscitées sont ses chiens de garde qui attaquent avec fureur tout ce qui menace leur maître. Une doctrine mortellement blessée peut se faire remplacer par une autre doctrine , qui sauve le paradigme menacé. La résistance du paradigme est la plus têtue de toutes, car elle se confond, pour ses assujettis, à l'évidence logique et empirique. [...] Toutes théories, idées ou opinions incompatibles au paradigme apparaissent de toute évidence contraires à la logique, imbéciles, délirantes ou absurdes.

- La révolution paradigmatique menace non seulement des concepts, des idées et des théories, mais aussi le statut, le prestige, la carrière de tous ceux qui vivaient matériellement et psychiquement de la croyance établie. Les initiateurs doivent braver non seulement des censures et des interdits, mais la haine. D'abord déviante et rejetée, l'idée nouvelle doit se faire un premier nid, avant de pouvoir se fortifier et devenir une tendance reconnue, puis éventuellement triompher en orthodoxie intouchable. De Copernic (1473-1543) à Kepler (1571-1630) et Galilée (1564-1642), la révolution mit quasiment un siècle à s'opérer. [...] Ceci nous enseigne qu'un paradigme maître est si profondément enraciné dans la réalité sociale-culturelle-noologique-psychique que les conditions de son dépérissement et de son remplacement nécessitent de grandes transformations sociales, culturelles, qui elles-mêmes ne peuvent s'accomplir qu'avec le concours d'une transformation paradigmatique.

Le progrès de conscience comporte la reconnaissance de l'existence, de la réalité et du pouvoir du paradigme. Le paradigme est totalement et inévitablement inconscient et invisible dans la conception classique, qui croit que la connaissance scientifique est le miroir du réel, et qui ignore que toute théorieobéit à un noyau non empirique et non vérifiable. Le paradigme est invisible pour toute pensée simplifiant. Répétons-le, la pensée simplifiante ne voit que de l'empirique et du logique là où il y a du paradigmatique. C'est dire du même coup que le paradigme de simplification échappe à toute préhension par la pensée simplifiante qu'il génère. Le paradigme de la science classique ne permet pas de prendre conscience de la notion de paradigme.

La nature du paradigme ne peut être conçue et comprise que par une pensée apte à reconnaître dialogique, récursivité et multidimensionnalité, c'est-à-dire une pensée complexe. L'accession à la conscience du paradigme signifie donc l'émergence d'un mode de pensée complexe ; mais celui-ci ne s'est pas encore enraciné en paradigme dans la culture. Nous sommes donc dans un entre-deux. Il s'agit d'avancer sans qu'il y ait encore de chemin, "caminante, no hay camino... el camino se hace al andar... ".
La révolution paradigmatique nous permettrait d'envisager une trans-paradigmatologie (Maruyama), c'est-à-dire une possibilité de communication et de dialogue, jusqu'alors radicalement impossible, entre les conceptions du monde. En effet, on croyait comprendre l'autre conception, l'autre pensée , en la ramenant à notre univers épistémique, c'est-à-dire en ne la comprenant pas. La compréhension réciproque, dont a tant besoin l'humanité, nécessite la prise de conscience de ce qui commande la logique, le discours, les concepts, le raisonnement, c'est-à-dire des paradigmes. C'est une condition de survie de l'humanité, car c'est une condition de la vraie tolérance, qui n'est pas mou scepticisme ou froid relativisme, mais compréhension. (M4-91)

Tout Afficher           0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

DICTIONNAIRE DE CITATIONS - La Complexité en contexte (suite et fin)

Une part importante de ce site est constituée d'une remarquable collection 'd'Extraits', faite de citations de paragraphes extraits d'ouvrages d'Edgar Morin, citations ordonnées alphabétiquement autour de plusieurs centaines de 'mots clés'. Si bien que cette collection peut s'utiliser comme une sorte de lexique définissant les concepts dans et par les contextes (des 'Extraits') dans lesquels on peut les rencontrer. 

            JP Paquet nous a très amicalement autorisé à reprendre ici le fichier de cette 'collection d'extraits' ce qui nous permet d'installer sur la plupart des documents  et Notes du Site du Réseau Intelligence de la Complexité les liens hypertextes reliant aisément la lecture d'un mot - concept et celle du ou des contextes dans lesquels on peut l'interpréter. Nous l'en remercions chaleureusement.

            La visite complète du site sur Edgar MORIN intéressera souvent les navigateurs attentifs à l'oeuvre d'E Morin, puisqu'ils y trouveront nombre d'autres documents complémentaires, en particulier bio et biblio graphiques et vidéographiques. La rubrique Bibliographie donne en particulier les références éditoriales des chacun des ouvrages dans lequel chaque citation a été extraite (mentionnées seulement par les initiales du titre)

*-*-*-*-*

Chemin faisant, on peut présumer que d'autres familles de citations remarquables, éclairant notre intelligence de la complexité, pourront s'insérer dans cette Rubrique : ce sera peut-être d'avantage sous la forme d'un Florilège que sous celle d'un dictionnaire alphabétique. Dans l'immédiat, ce Dictionnaire des Citations d'Edgar Morin a l'immense mérite d'être effectivement établi et aisément accessible. .Il nous permet d'ouvrir une voie nouvelle et de mettre à la disposition de chacun une aide bienvenue à la navigation.