DICTIONNAIRE DE CITATIONS - La Complexité en contexte

L'argument de cette rubrique nous a été donné par M Jean Pierre PAQUET (dit Jipépak) qui a réalisé au fil des ans un site sur Edgar MORIN qu'il présente en ces termes : « Emerveillé par la force, la portée, la profondeur, la beauté, la poésie de la pensée d'Edgar MORIN, ...  j'ai constitué, petit à petit, ce lexique morinien, pour tenter de saisir cette perpétuelle curiosité omnivore, cette pensée toujours en « itinérance », cherchant toujours la "reliance", afin de mieux comprendre, mieux saisir sa vision globale, mieux m'imprégner de cette oeuvre démesurée, essentielle, universelle. Grâce à l'internet je mets simplement ce lexique à la disposition de tout le monde, ... Ce recueil synthétique est également une invitation à se lancer dans la lecture des oeuvres de cet incontournable penseur/humaniste. ...»

Lire la suite de cette introduction au dictionnaire des citations...

Dictionnaire des citations d'Edgar Morin (Extraits)

Tout Afficher           0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z



Information




- Information, code, message, programme, communication, inhibition, répression etc., sont des concepts extraits de l'expérience des relations humaines, et ils semblaient jusqu'alors indissociables de la complexité psycho-sociale. Il n'était pas extraordinaire qu'ils puissent être appliqués à des machines artificielles, puisqu'enfin de compte, le contrôle, la commande, le programme, étaient produits et fabriqués par l'homme, intégrés dans ses relations sociales. L'extraordinaire était de concevoir cette haute organisation à la source de vie elle-même, comme si la cellule était une société complexe de molécules régies par un gouvernement. (PP-73)

- Il est étonnant que l'on puisse déplorer une surabondance d'informations. Et pourtant, l'excès étouffe l'information quand nous sommes soumis au déferlement ininterrompu d'événements sur lesquels on ne peut méditer parce qu'ils sont aussitôt chassés par d'autres événements. Ainsi au lieu de voir, de percevoir les contours, les arêtes de ce qu'apportent les phénomènes, nous sommes comme aveuglés dans un nuage informationnel. Et, si les fortes images de famines, détresses, ruines, désastres, nous reviennent quotidiennement, alors elles se saturent, nous saturent, se banalisent. Alors que l'information apporte forme aux choses, la sur-information nous plonge dans l'informe.

- Un événement porteur d'information est un événement qui, soit met un terme à une incertitude, soit apporte du nouveau, c'est à dire de la surprise. L'information qui résout une incertitude peut éliminer une inquiétude et rasséréner. L'information qui apporte une surprise peut au contraire inquiéter et provoquer l'incertitude sur notre aptitude à concevoir la réalité. On comprend que le contrôle totalitaire de l'information s'emploie à censurer les informations qui inquiètent et à dispenser
les informations qui rassérènent.

- Tous les événements survenant en désordre, sans signification pour nous, constituent, dans le jargon de la théorie shanonnienne, du bruit. Nos vies baignent dans un "bruit de fond"; toutefois, ce qui est bruit pour l'un peut être information pour un autre, et vice versa. Il y a des informations "faibles" qui apportent confirmation du prévisible et du probable, comme la victoire du candidat bien placé. Par contre l'information devient forte si l'outsider obtient le siège. L'information devient peut être non seulement forte mais riche. L'information riche apporte du nouveau, c'est à dire de l'inattendu, c'est à dire de la surprise : attaque japonaise sur Pearl Harbor etc..

- Notre relation avec le monde extérieur passe, non seulement par les médias informationnels, mais aussi par nos systèmes d'idées qui reçoivent, filtrent, trient ce que nous apportent les médias. Là où nous n'avons pas d'opinion ou de préjugé préalable, nous sommes extrêmement ouverts aux informations. Là où nous n'avons pas de structure mentale ou idéologique capable de l'assimiler ou de l'inscrire, l'information devient du bruit. En revanche, là où nous disposons d'idées fermes et arrêtées, nous sommes très accueillants pour toutes informations qui les confirment mais fort méfiants pour celles qui les contrarient. Mieux encore, nous sommes capables de résister aux informations non conformes à notre idéologie, en percevant ces informations non comme informations, mais comme duperies ou mensonges. Nos systèmes mentaux filtrent l'information : nous ignorons, censurons, refoulons, désintégrons ce que nous ne voulons pas savoir : les communistes qui ont voulu ignorer le goulag l'ont ignoré ; les Français qui ont voulu ignorer la torture en Algérie, l'ont ignorée. Ainsi on s'arrange pour ne pas voir ce qu'on voit, on cesse de voir ce qu'on ne cesse de voir (saturation) ; une conviction bien assurée détruit l'information qui la dément. Ce qui agit en nous c'est la volonté d'empêcher l'information d'atteindre l'idéologie. Alors elle détourne l'information, c'est à dire s'en détourne. L'idéologie fait exploser l'information (bobard ! mensonge ! calomnie !) pour que l'information ne la fasse pas exploser.

- Nous ne pouvons pas être totalement ouverts à l'information. Un esprit sans idées préconçues subit, via les médias, une pluie incohérente d'informations qui se dissipent en bruits. Il faut une théorie qui puisse accueillir l'information, c'est à dire qui puisse la contester aussi. Mais cette idéologie ne doit pas se refermer sur elle-même, sinon nous serions incapables de recevoir la moindre leçon du réel ni d'accueillir le nouveau. Or la vertu irremplaçable de l'information, c'est l'irruption du réel dans l'idéalité qui tend à se prendre pour la réalité. C'est l'irruption du nouveau dans le système, qui tend à enfermer le monde dans sa propre règle et ne peut qu'être dérangé par la nouveauté. Il faut noter par conséquent que le réel et le nouveau font toujours irruption dans la théorie et la croyance sous forme de dérèglement et de rupture. Ils font toujours irruption dans une rationalité close sous forme d'irrationalité. Et la vertu de l'information c'est cela : son aptitude à détruire la rationalisation (système cohérent d'idées qui prétend enfermer en lui le réel) et à créer une rationalité nouvelle (nouveau système cohérent intégrant l'information). L'information est l'antidote à la tendance naturelle de l'idéologie à se clore en elle-même c'est à dire à la tendance de la théorie à se fermer en doctrine , à la doctrine de se blinder en dogme.

- L'événement - l'information - doit être capable de nous enrichir, de nous changer, de nous convertir, simplement parce qu'il nous a permis de voir ce qui nous était invisible, de savoir ce que nous ignorions, d'admettre ce qui nous était incroyable. (PSVS-81)

Tout Afficher           0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

DICTIONNAIRE DE CITATIONS - La Complexité en contexte (suite et fin)

Une part importante de ce site est constituée d'une remarquable collection 'd'Extraits', faite de citations de paragraphes extraits d'ouvrages d'Edgar Morin, citations ordonnées alphabétiquement autour de plusieurs centaines de 'mots clés'. Si bien que cette collection peut s'utiliser comme une sorte de lexique définissant les concepts dans et par les contextes (des 'Extraits') dans lesquels on peut les rencontrer. 

            JP Paquet nous a très amicalement autorisé à reprendre ici le fichier de cette 'collection d'extraits' ce qui nous permet d'installer sur la plupart des documents  et Notes du Site du Réseau Intelligence de la Complexité les liens hypertextes reliant aisément la lecture d'un mot - concept et celle du ou des contextes dans lesquels on peut l'interpréter. Nous l'en remercions chaleureusement.

            La visite complète du site sur Edgar MORIN intéressera souvent les navigateurs attentifs à l'oeuvre d'E Morin, puisqu'ils y trouveront nombre d'autres documents complémentaires, en particulier bio et biblio graphiques et vidéographiques. La rubrique Bibliographie donne en particulier les références éditoriales des chacun des ouvrages dans lequel chaque citation a été extraite (mentionnées seulement par les initiales du titre)

*-*-*-*-*

Chemin faisant, on peut présumer que d'autres familles de citations remarquables, éclairant notre intelligence de la complexité, pourront s'insérer dans cette Rubrique : ce sera peut-être d'avantage sous la forme d'un Florilège que sous celle d'un dictionnaire alphabétique. Dans l'immédiat, ce Dictionnaire des Citations d'Edgar Morin a l'immense mérite d'être effectivement établi et aisément accessible. .Il nous permet d'ouvrir une voie nouvelle et de mettre à la disposition de chacun une aide bienvenue à la navigation.