Notes de lecture

Les notes de lecture sont établies par les membres du Réseau Intelligence de la Complexité.

Que vaut un livre?
"... Un livre vaut à mes yeux par le nombre et la nouveauté des problèmes qu'il crée, anime ou ranime dans ma pensée... J'attends de mes lectures qu'elles me produisent de ces remarques, de ces réflexions, de ces arrêts subits qui suspendent le regard, illuminent des perspectives et réveillent tout à coup notre curiosité profonde..."
P. Valéry (Variété V), O.C. Pléiade I (p. 871)


Vous trouverez ci-dessous ou en cliquant ici les notes de lectures les plus récentes à moins que vous n'utilisiez le moteur de recherche alphabétique.

Retour

1994, "Année Sisyphe" ? Sans doute, comme le fut 1993, comme le sera 1995. Mais pourtant une année à marquer d'une pierre blanche parce que nous pouvons, grâce àEdgar Morin, non pas la revivre, mais la reconstruire, à la fois dans notre souvenir et dans notre intelligence. Une année pendant laquelle nous avons, grâce à Edgar Morin, un peu appris, un peu compris, qu'il n'y a pas de chemin, seulement un sillage (... ce livre) et que le chemin se construit en marchant. "L'année Sisyphe", quel titre heureux pour ce "Journal 1994 de la fin du siècle", ce moment où, disait A. Camus, "Sisyphe nous intéresse" : "Tout au bout de ce long effort... le but est atteint. Sisyphe regarde alors la pierre dévaler en quelques instants vers ce monde inférieur, d'où il faudra la remonter vers les sommets. Il redescend dans la plaine. C'est pendant ce retour, cette pause que Sisyphe m'intéresse..." (A. Camus, Le mythe de Sisyphe, 1942, p. 165). Ce retour, cette pause, c'est celle que nous propose Edgar Morin méditant chaque soir de 1994 sur la complexité infinie et passionnante de ses rencontres sans cesse renouvelées, entre la conférence qu'il donne à l'Université de Sarajevo, celle qu'il donne à l'Université de Grenade, Grenade qui fut autrefois un autre Sarajevo, un Sarajevo que déjà, il y a cinq siècles, l'Europe avait manqué. Ses rencontres, ses plaisirs, ses émotions, ses lectures, ses conversations, à Aix-en-Provence, en juin 94 lors de la Rencontre MCX, ou à Vienne, plus tard, entre les grands de notre Europe... Autant d'attentions de "la Pensée Complexe" qui révèlent, mieux que de longs exposés, parmille récits chaleureux, vivaces, tragiques parfois, comiques aussi, la maturation de ce qui va sans doute devenir "La politique de civilisation" (gardera-t-il ce nom ?) et celle de ce qui est devenu "Mes démons", cet autre livre-témoignage dont, par moment,"L'année Sisyphe" est le journal de bord ("Mes démons" furent achevés à l'Automne 1994).

Goulées de lecture chaleureuse qui nous permettent je crois de découvrir la genèse de ce "mot de passe" de la Pensée Complexe que nous dévoilait "Mes démons" que l'on a envie de reprendre avec "Terre-Patrie" en achevant "L'année Sisyphe". "Chalume...because Chalume" (... chaleur humaine !).

Merci, Edgar Morin, pour ces heures d'intelligence chaleureuse et humaine.

J.L. Le Moigne

Haut de Page

Au sujet du cahier de lectures du réseau

Le "CAHIER des LECTURES MCX" constitue un des moyens d'action privilégiés par le Programme Européen Modélisation de la Complexité depuis 1991-92.

Il exprime le projet de veille épistémologique que nous proposons, tout en rendant visible la progressive constitution d'une bibliothèque des sciences de la complexité qui se construit dans les cultures contemporaines.

Il ne s'agit pas ici de reproduire le prospectus de présentation ou le résumé établi par les éditeurs, mais de proposer des regards à la fois critiques et constructifs sur des textes qui peuvent et doivent intéresser chercheurs scientifiques et responsables d'organisations attentifs à la complexité de leurs initiatives.

On souhaite que cette veille devienne de plus en plus une entreprise collective, chacun pouvant bien sûr proposer un regard "différent" sur un ouvrage déjà introduit, et mieux encore, faire part de ses propres attentions. Ceci en jouant de son mieux les règles du jeu de l'inter- et transdisciplinarité. La critique disciplinaire pointue dispose de nombre de publications qui la privilégient ; il s'agit ici d'un autre regard : une veille épistémologique qui privilégie la modélisation de la complexité et la pensée complexe.

La reliance des projets du Programme Européen MCX et de l'Association pour la Pensée Complexe va nous permettre d'activer davantage cet exercice d'intelligence de la complexité, intelligence qui se développe en s'exerçant dans de multiples cultures.