Notes de lecture

Les notes de lecture sont établies par les membres du Réseau Intelligence de la Complexité.

Que vaut un livre?
"... Un livre vaut à mes yeux par le nombre et la nouveauté des problèmes qu'il crée, anime ou ranime dans ma pensée... J'attends de mes lectures qu'elles me produisent de ces remarques, de ces réflexions, de ces arrêts subits qui suspendent le regard, illuminent des perspectives et réveillent tout à coup notre curiosité profonde..."
P. Valéry (Variété V), O.C. Pléiade I (p. 871)


Vous trouverez ci-dessous ou en cliquant ici les notes de lectures les plus récentes à moins que vous n'utilisiez le moteur de recherche alphabétique.

Retour

Il y a dix ans, Edgar Morin publiait, sous le titre "Sociologie" une passionnante anthologie de trente années de recherches plurielles en sociologie, que l'on présenta alors comme la "Somme" du sociologue ; un sociologue aussi irréductible à sa discipline de référence institutionnelle que le furent avant et avec lui J. Piaget à la psychologie ou H.A. Simon à l'économie. Irréductible mais pleinement présent, cette somme en témoignait, aussi présent que ses pairs illustres, de M. Weber à A. Friedmanou de R. Aron à A. Touraine ou R. Boudon. Occasion précieuse pour l'étudiant et pour le citoyen de découvrir des textes importants mais bien malaisément accessibles : le premier ne datait-il pas de 1952, extrait d'une contribution au IIème Congrès Mondial de Sociologie de Liège, et s'avérait annonciateur de la méthode qu'Edgar Morin allait développer à partir de sa méditation sur son expérience de sociologue : "dans ce monde en crise, il serait inconcevable que les sociologues soient précisément ceux qui se détournent de cette crise pour mieux se consacrer à des mémographies sur les régions les plus assoupies de l'actualité".

La collection Points/Seuil a eu la bonne idée de proposer à E. Morin de reprendre dix ans après cette "Somme" en livre de poche, ce qui l'a incité à quelques réorganisations internes et à quelques peu nombreuses substitutions, pour nous faire bénéficier d'études plus récentes de "sociologie au présent" (l'affaire du sang contaminé) ; et peut-être surtout, à rédiger en guise d'introduction, dix pages sur une "conception réformée de la sociologie" qui constituent une sorte de manifeste d'une "refondation de la sociologie" contribuant au "Nouveau commencement" des sciences de la complexité. Manifeste qui nous livre par surcroît un "programme de recherche" (ou de réforme de la pensée qui s'exprime par "une opération de remembrement systémique" du même type que celle que savent conduire aujourd'hui la science écologique, les sciences de la Terre, la cosmologie ou la science de la préhistoire).

Pour cette Introduction, il faut faire entrer "Sociologie revue et augmentée, 1994", dans votre bibliothèque des sciences de la complexité, même si vous aviez déjà la première édition de 1984.

JLM.

Haut de Page

Au sujet du cahier de lectures du réseau

Le "CAHIER des LECTURES MCX" constitue un des moyens d'action privilégiés par le Programme Européen Modélisation de la Complexité depuis 1991-92.

Il exprime le projet de veille épistémologique que nous proposons, tout en rendant visible la progressive constitution d'une bibliothèque des sciences de la complexité qui se construit dans les cultures contemporaines.

Il ne s'agit pas ici de reproduire le prospectus de présentation ou le résumé établi par les éditeurs, mais de proposer des regards à la fois critiques et constructifs sur des textes qui peuvent et doivent intéresser chercheurs scientifiques et responsables d'organisations attentifs à la complexité de leurs initiatives.

On souhaite que cette veille devienne de plus en plus une entreprise collective, chacun pouvant bien sûr proposer un regard "différent" sur un ouvrage déjà introduit, et mieux encore, faire part de ses propres attentions. Ceci en jouant de son mieux les règles du jeu de l'inter- et transdisciplinarité. La critique disciplinaire pointue dispose de nombre de publications qui la privilégient ; il s'agit ici d'un autre regard : une veille épistémologique qui privilégie la modélisation de la complexité et la pensée complexe.

La reliance des projets du Programme Européen MCX et de l'Association pour la Pensée Complexe va nous permettre d'activer davantage cet exercice d'intelligence de la complexité, intelligence qui se développe en s'exerçant dans de multiples cultures.