Notes de lecture

Les notes de lecture sont établies par les membres du Réseau Intelligence de la Complexité.

Que vaut un livre?
"... Un livre vaut à mes yeux par le nombre et la nouveauté des problèmes qu'il crée, anime ou ranime dans ma pensée... J'attends de mes lectures qu'elles me produisent de ces remarques, de ces réflexions, de ces arrêts subits qui suspendent le regard, illuminent des perspectives et réveillent tout à coup notre curiosité profonde..."
P. Valéry (Variété V), O.C. Pléiade I (p. 871)


Vous trouverez ci-dessous ou en cliquant ici les notes de lectures les plus récentes à moins que vous n'utilisiez le moteur de recherche alphabétique.

Retour

Pierre Calame, l'attachant et dynamique animateur de la "Fondation pour le Progrès de l'Homme" vient d'écrire "Mission Possible", un ouvrage "inclassable" d'un auteur qui pourtant aime beaucoup les nomenclatures et les thésaurus !) pour nous faire partager son enthousiasme et sa conviction : "La complexité du monde ne nous conduit ni au simplisme, ni à l'impuissance". Comme il a forgé cet enthousiasme et cette conviction dans une impressionnante expérience "d'Ingénieur-des-Ponts-et-Citoyen-de-ce-monde-ci", dialoguant et s'insérant dans d'innombrables réseaux au Sud et au Nord, dans les régions en déshérence et dans les administrations les plus arrogantes, son témoignage et ses méditations sur notre fascinante capacité humaine à "produire du sens malgré tout" sont aussi passionnants que stimulants. Comme il a écrit son livre en une semaine, lisons-le en une semaine, un bref chapitre chaque jour : un bon substitut aux bavardages des "paparazzi" des chaînes de télévision qui devraient être de service public !

Même si vous êtes très débordé, même si vous avez trop de choses à lire, vous achèverez cette semaine avec un peu moins d'amertume ! Mais bien sûr, c'est "possible" ! La barbarie des grands simplificateurs n'a nulle nécessité, même si tel Prix Nobel vous l'affirme ! En renouvelant son regard sur la crise, sur l'Etat, sur la Science, sur l'idéologie, sur les institutions, P. Calame nous convainc que nous pouvons, bien sûr, nous aussi renouveler notre propre regard : quand tout est possible, rien n'est fatal, à nous d'être inventif, imaginatif, intelligent, à nous de vouloir "faire projet". Sans doute voudrez-vous parfois inviter Pierre Calame à "godiller" davantage (en s'inspirantdes "stratégies de la godille" que proposait Y. Barel), à ne pas tant chercher à afficher ses vérités du moment qu'à s'attacher aux conditions tâtonnantes dans lesquelles peut-être, malgré tout, d'autres actions devenant pensables, s'avéreront possibles, un instant, un trop court instant. Sans doute l'inviterez-vous à lire "Terre-Patrie" (E. Morin) et à se convaincre qu'il n'est peut-être pas de salut garanti, et que s'il faut espérer pour vivre, il faut surtout vivre pour espérer : cette boucle spirale d'un "évangile sans salut" est sans doute moins aisée à prêcher. Mais pour pouvoir vouloir ces ruses tâtonnantes, il faut vivre, passionnément, transformant expériences en conscience, ne se résignant jamais aux grandes simplifications mutilantes, qu'elles soient cautionnées par les sciences, par les religions ou par les prophètes : et cette passion, P. Calame sait si bien la communiquer : pourquoi nous priver de ce témoignage, contribution singulière à notre intelligence de la complexité. Intelligence qui suscite l'intelligence, qui nous incitera aussi, à quelques joyeuses disputes épistémologiques. Car l'enthousiasme parfois inhibe le sens critique. Le "lecteur pensif" sait bien "qu'il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre",... mais que... ça aide !

J.L.M.

Haut de Page

Au sujet du cahier de lectures du réseau

Le "CAHIER des LECTURES MCX" constitue un des moyens d'action privilégiés par le Programme Européen Modélisation de la Complexité depuis 1991-92.

Il exprime le projet de veille épistémologique que nous proposons, tout en rendant visible la progressive constitution d'une bibliothèque des sciences de la complexité qui se construit dans les cultures contemporaines.

Il ne s'agit pas ici de reproduire le prospectus de présentation ou le résumé établi par les éditeurs, mais de proposer des regards à la fois critiques et constructifs sur des textes qui peuvent et doivent intéresser chercheurs scientifiques et responsables d'organisations attentifs à la complexité de leurs initiatives.

On souhaite que cette veille devienne de plus en plus une entreprise collective, chacun pouvant bien sûr proposer un regard "différent" sur un ouvrage déjà introduit, et mieux encore, faire part de ses propres attentions. Ceci en jouant de son mieux les règles du jeu de l'inter- et transdisciplinarité. La critique disciplinaire pointue dispose de nombre de publications qui la privilégient ; il s'agit ici d'un autre regard : une veille épistémologique qui privilégie la modélisation de la complexité et la pensée complexe.

La reliance des projets du Programme Européen MCX et de l'Association pour la Pensée Complexe va nous permettre d'activer davantage cet exercice d'intelligence de la complexité, intelligence qui se développe en s'exerçant dans de multiples cultures.