Notes de lecture

Les notes de lecture sont établies par les membres du Réseau Intelligence de la Complexité.

Que vaut un livre?
"... Un livre vaut à mes yeux par le nombre et la nouveauté des problèmes qu'il crée, anime ou ranime dans ma pensée... J'attends de mes lectures qu'elles me produisent de ces remarques, de ces réflexions, de ces arrêts subits qui suspendent le regard, illuminent des perspectives et réveillent tout à coup notre curiosité profonde..."
P. Valéry (Variété V), O.C. Pléiade I (p. 871)


Vous trouverez ci-dessous ou en cliquant ici les notes de lectures les plus récentes à moins que vous n'utilisiez le moteur de recherche alphabétique.

Retour

Ndlr : Edgar Morin nous autorise eprendre ici la version en langue fraaise de la ace a e age (een) de J.M Tavares de Andradeace avait introduite sous le titre e avec le eloppement pour une politique de l'humaen remercions vivement ainsi que een de age. Quelle politique faudrae e puisse se constituer, non comme paraement plaaire empire e mais sur la base e ation civilisatric? Proposons ici non pas un programme ni un projet, mais les principes qui permettraiee voie. Ce sont les principes de ce que ai appe anthropolitique (politique de aelle plaaire), et politique de civilisation. Ceci doit nous ameneaaire du terme de eloppemee ame ama eeloppement durable, soutenable ou humae de eloppement a e base techniquee, mesurable par les indicateurs de croissance et ceux du revenu. Elle suppose de fae que le eloppement tee est la locomotive qui entrae naturellemea suite eloppement humae e accompli e est celui des pae autrement dit occidentaux. Cette vision suppose que at actuel deentales constitue le but et la finae e humaine. Le eloppemeable fait que teer le eloppement paation du contexte e, mais sans mettre en cause ses principes ; dans le eloppemeae mot humain est vide de toute substancee renvoie ae humain occidental, qui certes comporte des traits essentiellement positifs mais ae, des traits essentiellemeatifs. Aussi le eloppement, notion apparemment universaliste, constitue un mythe typique du sociocentrisme occidental, un moteentalisation forcee, un instrument de colonisation deee Sud) par le Nord. Comme dit justement Serge Latouche es valeurs occidentaleeloppemeent celleaut remettre en question pour trouver solution aes du monde contemporae Monde diplomatique. Mai 2001). Le eloppement ignore ce est ni calculable ni mesurableee la vie, la souffrance, la joieamour, et sa seule mesure de satisfaction est dans la croissance (de la production, de la eveaireement en termes quantitatifs, il ignore les quaes quae existence, les quae solidaes quaeu, la quae la vie, les richesses humaines non calculables et non monnayables ; il ignore te don, la magnaeur, la conscience. Sa arche balaie leels et les connaissances des civilisations archaes et traditionnelles ; le concept aveugle et grossier de eloppemee les arts de vie et sagesses de cultureaires. Sa rationaantifiante en est irrationnelle lorsque le eur brut (PIB) comptabilise comme positives toutes aatrices de aires, y compris les catastrophes comme le naufrage de Erika ou la tee de 1999, eaes aes gratuites. Le eloppement ignore que la croissance tee produit aeloppement moral et psychiquealisaae, les compartimentations en tous domaineer-individualismeesprit de lucre entraent la perte des solidaation disciplinaire du monde e apporte bien des connaissances, mais elle engendre une connaissance ae qui est incapable de saisir lees multidimensionnels et elle ermine une incapaellectuelle de reconnae lees fondamentaux et globaux. Le eloppement comporte en lui comme e et positif tout ce qui eatiqueaste et funeste dans la civilisation occidentale sans pour autant comporteessairement en lui ce a de ains, responsaelle, culture humanisteatie). Le eloppement apporte certes deentifiques, techniqueaux, sociaux, mais il apporte aussi des destructions dans la e, des destructions culturelles, de nouvelleae nouvelles servitudes se substituant aux, anciens asservissements. Le eloppemeae la science et de la technique a ee une menace aantissemeairee) et des redoutables pouvoirs de manipulation. Le terme de eloppement durable ou soutenable peut ralentir ou aer, mais non modifier ce cours destructeaant de raleaer, mais de concevoir un nouveaart. Enfin, le eloppement, dont le eal, la finaa civilisation occidentale, ignore que cette civilisation est en crise, que son biee comporte du mae, que son individualisme comporte eentriques et solitudes, que seanouissements urbains techniques et industriels comportent stress et nuisances et que les forcea aeeloppemeea aire ea e. Nous avons besoin, non de continuer, maeau commencement. Le eloppement ignore able ain ne peut partir de aaessite un retour aux potentiaaineeee une reation. De e e en son organisme les cellules souches/ Totipotentes qui peuvent le er, de e ae en elle les principes de sa propre ation, mais endormis, enfeans lealisations et lees sociales. Ce sont ces principes qui permettraient de substituea notion de eloppement celle e politique de aanthropolitique) que ai depuis longte et celle e politique de civilisation (2).

Pour une politique de a

La politique de ain aurait pour mission la plus urgente de solidariser la plae. Ainsi une agence ad hoc des Nations Unies devrait disposer de fonds propreaae, souffranteable. Elle devrait comporter un Office mondial de aments gratuits pour le sida et les maladies infectieuses, un Office mondiaalimentation pour les populaes ou fraes de famines, une aide substantielle aux ONG humanitaires. Les nations riches devraieee mobilisation massive de leur jeunesse en un service civique plaaire paes been font seeresse, inondaes. La Politique de civilisation aurait pour mission de elopper le meilleur de la civilisation occidentaleen rejeter le pire, eer une symbiose de civilisaant les apports fondamentaux de ent et du Sud. Cette politique de civilisation seraessaire ee. Celui-ci souffre de plus en plus de la domination du calcul, de la technique, du profit sur tous les aspects de la vie humaine, de la domination de la quaa quae la adation de la quae la vie dans leapoles, de la ertification de campagneeagriculture eevage industrieen des catastrophes alimentaires. Le paradoxe est que cette civilisation occidentale qui triomphe dans le monde est en crise ee, et son accomplissement est la ation de ses propres carences. La politique de e et la politique de civilisation doivent converger sur le

Haut de Page

Au sujet du cahier de lectures du réseau

Le "CAHIER des LECTURES MCX" constitue un des moyens d'action privilégiés par le Programme Européen Modélisation de la Complexité depuis 1991-92.

Il exprime le projet de veille épistémologique que nous proposons, tout en rendant visible la progressive constitution d'une bibliothèque des sciences de la complexité qui se construit dans les cultures contemporaines.

Il ne s'agit pas ici de reproduire le prospectus de présentation ou le résumé établi par les éditeurs, mais de proposer des regards à la fois critiques et constructifs sur des textes qui peuvent et doivent intéresser chercheurs scientifiques et responsables d'organisations attentifs à la complexité de leurs initiatives.

On souhaite que cette veille devienne de plus en plus une entreprise collective, chacun pouvant bien sûr proposer un regard "différent" sur un ouvrage déjà introduit, et mieux encore, faire part de ses propres attentions. Ceci en jouant de son mieux les règles du jeu de l'inter- et transdisciplinarité. La critique disciplinaire pointue dispose de nombre de publications qui la privilégient ; il s'agit ici d'un autre regard : une veille épistémologique qui privilégie la modélisation de la complexité et la pensée complexe.

La reliance des projets du Programme Européen MCX et de l'Association pour la Pensée Complexe va nous permettre d'activer davantage cet exercice d'intelligence de la complexité, intelligence qui se développe en s'exerçant dans de multiples cultures.