Notes de lecture

Les notes de lecture sont établies par les membres du Réseau Intelligence de la Complexité.

Que vaut un livre?
"... Un livre vaut à mes yeux par le nombre et la nouveauté des problèmes qu'il crée, anime ou ranime dans ma pensée... J'attends de mes lectures qu'elles me produisent de ces remarques, de ces réflexions, de ces arrêts subits qui suspendent le regard, illuminent des perspectives et réveillent tout à coup notre curiosité profonde..."
P. Valéry (Variété V), O.C. Pléiade I (p. 871)


Vous trouverez ci-dessous ou en cliquant ici les notes de lectures les plus récentes à moins que vous n'utilisiez le moteur de recherche alphabétique.

Retour

"J'aimerais par ce recueil contribuer à donner une vue d'ensemble de l'évolution du modèle théorique développé au Mental Research Institute (MRI) de Palo - Alto (Californie)". C'est peut-être en effet par ce projet "panoramique de l'Ecole de Palo - Alto" que le dernier livre de P.Watzlawik retiendra l'attention. Il ne semble pas y développer beaucoup d'arguments"nouveaux" sur les thèses constructivistes qu'il contribue à reformuler et à illustrer cepuis vingt ans, mais il les fait "travailler" avec le même désir de convaincre et le même talent pédagogique. En témoignant aussi d'une culture philosophique solide dans ses références et modeste dans sa présentation. Arguments que l'exposé disperse peut-être trop au gré du lecteur puisque ce "recueil" rassemble les textes de conférences et d'articles présentés devant des auditoires différents. Le plus important sans doute, celui qui donne son titre au livre, présente de façon très vivante l'impossible et inévitable réflexivité de tout raisonnement et donc de toute entreprise de représentation de notre expérience de la réalité : le baron de Münchhausen allait périr noyé sur son cheval qui s'enfonçait dans une mare bourbeuse lorsqu'il pensa à se tirer par les cheveux, à la force de son propre bras, lui et son cheval qu'il serrait fortement entre ses genoux, jusqu'à ce qu'il échappe à ce bourbier pour regagner le bord de la mare. Autoréférence, théorie du "bootstrap", raisonnement récursif ou réflexif, dira-t-on ailleurs, occasion de "changer notre perspective sur la réalité". Le modèle de Palo Alto n'épuise sans doute pas la Complexité de notre représentation du monde, mais il nous aide à renouveller nos procédures de construction de ces representations.

Haut de Page

Au sujet du cahier de lectures du réseau

Le "CAHIER des LECTURES MCX" constitue un des moyens d'action privilégiés par le Programme Européen Modélisation de la Complexité depuis 1991-92.

Il exprime le projet de veille épistémologique que nous proposons, tout en rendant visible la progressive constitution d'une bibliothèque des sciences de la complexité qui se construit dans les cultures contemporaines.

Il ne s'agit pas ici de reproduire le prospectus de présentation ou le résumé établi par les éditeurs, mais de proposer des regards à la fois critiques et constructifs sur des textes qui peuvent et doivent intéresser chercheurs scientifiques et responsables d'organisations attentifs à la complexité de leurs initiatives.

On souhaite que cette veille devienne de plus en plus une entreprise collective, chacun pouvant bien sûr proposer un regard "différent" sur un ouvrage déjà introduit, et mieux encore, faire part de ses propres attentions. Ceci en jouant de son mieux les règles du jeu de l'inter- et transdisciplinarité. La critique disciplinaire pointue dispose de nombre de publications qui la privilégient ; il s'agit ici d'un autre regard : une veille épistémologique qui privilégie la modélisation de la complexité et la pensée complexe.

La reliance des projets du Programme Européen MCX et de l'Association pour la Pensée Complexe va nous permettre d'activer davantage cet exercice d'intelligence de la complexité, intelligence qui se développe en s'exerçant dans de multiples cultures.