Notes de lecture

Les notes de lecture sont établies par les membres du Réseau Intelligence de la Complexité.

Que vaut un livre?
"... Un livre vaut à mes yeux par le nombre et la nouveauté des problèmes qu'il crée, anime ou ranime dans ma pensée... J'attends de mes lectures qu'elles me produisent de ces remarques, de ces réflexions, de ces arrêts subits qui suspendent le regard, illuminent des perspectives et réveillent tout à coup notre curiosité profonde..."
P. Valéry (Variété V), O.C. Pléiade I (p. 871)


Vous trouverez ci-dessous ou en cliquant ici les notes de lectures les plus récentes à moins que vous n'utilisiez le moteur de recherche alphabétique.

Retour

Dans le compte rendu qu'il a lui­même rédigé d'un livre antérieur ("Esquisse d'une sémio­physique. InterEdition, 1988 ; bulletin n° 15 de la S.F. de Biologie théorique, mars 1990), René Thom assure que son livre "est d'une extrême difficulté : un livre sans concession. Mais, ajoute­t­il, le peu que vous pourrez comprendre, croyez­moi, vous ne le regretterez pas". Je ne sais s'il se livrera au même exercice pour présenter ce "recueil des principaux articles qu'il a écrits dans les annses 80", mais je doute qu'il le tienne pour "difficile". Cet exercice de "philosophie naturelle" postule une foi inébranlable dans le statut ontologique de l'Univers connaissable, et pour l'essentiel, il polémique avec toute autre conception du monde et de la science, et donc toute autre épistémologie que le prépositivisme newtonien qu'il sacralise implicitement. Mais l'entreprise est conduite avec un tel brio et une telle assurance que sa lecture enchante : les lecteurs pensifs savent mieux en l'achevant pourquoi et comment il est possible de pratiquer une "obstinée rigueur" sans se condamner aux quelques postulats fort contraignants d'un réalisme ontologique. L'un d'eux, ainsi stimulé écrira peut­étre quelque jour "l'apologie de la Métis" qu'appelle dialectiquement cette "apologie du Logos". La pensée scientifique ne s'exercera­t­elle pas alors en liberté, dans une interminable oscillation entre des axiomatiques ago­antagonistes ?

Haut de Page

Au sujet du cahier de lectures du réseau

Le "CAHIER des LECTURES MCX" constitue un des moyens d'action privilégiés par le Programme Européen Modélisation de la Complexité depuis 1991-92.

Il exprime le projet de veille épistémologique que nous proposons, tout en rendant visible la progressive constitution d'une bibliothèque des sciences de la complexité qui se construit dans les cultures contemporaines.

Il ne s'agit pas ici de reproduire le prospectus de présentation ou le résumé établi par les éditeurs, mais de proposer des regards à la fois critiques et constructifs sur des textes qui peuvent et doivent intéresser chercheurs scientifiques et responsables d'organisations attentifs à la complexité de leurs initiatives.

On souhaite que cette veille devienne de plus en plus une entreprise collective, chacun pouvant bien sûr proposer un regard "différent" sur un ouvrage déjà introduit, et mieux encore, faire part de ses propres attentions. Ceci en jouant de son mieux les règles du jeu de l'inter- et transdisciplinarité. La critique disciplinaire pointue dispose de nombre de publications qui la privilégient ; il s'agit ici d'un autre regard : une veille épistémologique qui privilégie la modélisation de la complexité et la pensée complexe.

La reliance des projets du Programme Européen MCX et de l'Association pour la Pensée Complexe va nous permettre d'activer davantage cet exercice d'intelligence de la complexité, intelligence qui se développe en s'exerçant dans de multiples cultures.