Notes de lecture

Les notes de lecture sont établies par les membres du Réseau Intelligence de la Complexité.

Que vaut un livre?
"... Un livre vaut à mes yeux par le nombre et la nouveauté des problèmes qu'il crée, anime ou ranime dans ma pensée... J'attends de mes lectures qu'elles me produisent de ces remarques, de ces réflexions, de ces arrêts subits qui suspendent le regard, illuminent des perspectives et réveillent tout à coup notre curiosité profonde..."
P. Valéry (Variété V), O.C. Pléiade I (p. 871)


Vous trouverez ci-dessous ou en cliquant ici les notes de lectures les plus récentes à moins que vous n'utilisiez le moteur de recherche alphabétique.

Retour

On doit au centre de Recherches Sémiologiques de l'Université de Neuchatel constitué par J.B.Grize et à un de ses animateurs en particulier le Pr. D. Mieville l'initiative de faire publier en français quelques textes originaux d'un des pionniers de "l'école logique de Varsovie" S. Lesniewski (dans une traduction fort bien documentée de G. Kalinowski un des "pères" des développements contemporains des logiques modales).

Traduction fort bienvenue à bien des titres sans doute. Peut-on ici n'en privilégier qu'un ? : le principe de non-contradiction ou d'antinomie sur lequel Russel et Whitehead fonderont "l'interdit" du raisonnement récursif n'est décidément pas aussi "évidemment intuitif" qu'on a coutume de l'accepter. S. Lesniewski se livre à une lecture "serrée" des Principia Mathématica et montre les "faiblesses" d'un calcul symbolique trop inattentif à distinguer l'objet et le nom de  l'objet sur lequel raisonne le logicien. Examen roboratif et par là tonique pour garder raison dans l'exercice de bien des raisonnements logiques. La théorie générale que Lesniewski propose en "réponse" ("la mérologie") est sans doute difficile à interpréter dans son contexte ici très succinct mais il suffira de rappeler que ce dernier fut le Directeur de thèse de Tarski pour inciter le lecteur logicien à être attentif à l'oeuvre de ces nouveaux disciples d'Aristote !

Appel incident à d'autres lecteurs complices : il ne semble pas que les logiciens polonais de cette génération citent (ni même connaissent) un des leurs (?) A. Korzybski (alors que Lesniewski se réfère volontiers à son ami Kotarbinski le père de la confuse praxéologie par exemple) - Korzybski né en 1879 (contemporain donc de Lesniewski : 1886 - 1939) fit pourtant ses études au Polytechnique de Varsovie et relança avec la "Sémantique Générale" (1933) les études sur les systèmes de raisonnements "non-aristoteliciens" en différenciant l'objet du nom de l'objet et le territoire de la carte. Cette ignorance (qui n'était pas réciproque : Korzyski se réfère à ce texte de Lesniewski comme à Tarski et à d'autres logiciens polonais) a-t-elle une cause autre qu'accidentelle ?

Haut de Page

Au sujet du cahier de lectures du réseau

Le "CAHIER des LECTURES MCX" constitue un des moyens d'action privilégiés par le Programme Européen Modélisation de la Complexité depuis 1991-92.

Il exprime le projet de veille épistémologique que nous proposons, tout en rendant visible la progressive constitution d'une bibliothèque des sciences de la complexité qui se construit dans les cultures contemporaines.

Il ne s'agit pas ici de reproduire le prospectus de présentation ou le résumé établi par les éditeurs, mais de proposer des regards à la fois critiques et constructifs sur des textes qui peuvent et doivent intéresser chercheurs scientifiques et responsables d'organisations attentifs à la complexité de leurs initiatives.

On souhaite que cette veille devienne de plus en plus une entreprise collective, chacun pouvant bien sûr proposer un regard "différent" sur un ouvrage déjà introduit, et mieux encore, faire part de ses propres attentions. Ceci en jouant de son mieux les règles du jeu de l'inter- et transdisciplinarité. La critique disciplinaire pointue dispose de nombre de publications qui la privilégient ; il s'agit ici d'un autre regard : une veille épistémologique qui privilégie la modélisation de la complexité et la pensée complexe.

La reliance des projets du Programme Européen MCX et de l'Association pour la Pensée Complexe va nous permettre d'activer davantage cet exercice d'intelligence de la complexité, intelligence qui se développe en s'exerçant dans de multiples cultures.