Notes de lecture

Les notes de lecture sont établies par les membres du Réseau Intelligence de la Complexité.

Que vaut un livre?
"... Un livre vaut à mes yeux par le nombre et la nouveauté des problèmes qu'il crée, anime ou ranime dans ma pensée... J'attends de mes lectures qu'elles me produisent de ces remarques, de ces réflexions, de ces arrêts subits qui suspendent le regard, illuminent des perspectives et réveillent tout à coup notre curiosité profonde..."
P. Valéry (Variété V), O.C. Pléiade I (p. 871)


Vous trouverez ci-dessous ou en cliquant ici les notes de lectures les plus récentes à moins que vous n'utilisiez le moteur de recherche alphabétique.

Retour

La note de lecture que l'on avait rédigé sur ce premier texte "fondateur du paradigme de la vie artificielle" n'est-elle pas déjà dépassée ? Je l'ai crains en assistant au "Colloque Européen sur la Vie Artificielle" organisé par Paul Bourgine et Francisco Varela, à Paris (La Villette) en décembre 91, et en apprenant que "Artificial Life II", édité par C.L. Langthon, Ch. Taylor, St. Rasmussen et J. Doyne Farmer venait d'être publié fin 1991 (complété d'une bande vidéo qui présente l'essentiel du Colloque initial de 1990 ! ). Puis en recevant un tiré à part de l'étude très originale de Louis Bec sur "La modélisation par construction d'artefacts épistémologico-esthétiguc du vivant", intitulée "Eléments d'épistémologie fabulatoire" (pp. 799 - 811)... Que les éditions de l'Institut ces Sciences de la Complexité de Santa Fé aient souhaité publier ce texte en français, ne constitue-t-il pas un témoignage précieux de leur capacité à être attentif à la richesse de cette pensée : ne parvient-elle pas à se forger de nouveaux concepts pour nous révéler l'art du vivant et ses merveilleux artifices ?

Haut de Page

Au sujet du cahier de lectures du réseau

Le "CAHIER des LECTURES MCX" constitue un des moyens d'action privilégiés par le Programme Européen Modélisation de la Complexité depuis 1991-92.

Il exprime le projet de veille épistémologique que nous proposons, tout en rendant visible la progressive constitution d'une bibliothèque des sciences de la complexité qui se construit dans les cultures contemporaines.

Il ne s'agit pas ici de reproduire le prospectus de présentation ou le résumé établi par les éditeurs, mais de proposer des regards à la fois critiques et constructifs sur des textes qui peuvent et doivent intéresser chercheurs scientifiques et responsables d'organisations attentifs à la complexité de leurs initiatives.

On souhaite que cette veille devienne de plus en plus une entreprise collective, chacun pouvant bien sûr proposer un regard "différent" sur un ouvrage déjà introduit, et mieux encore, faire part de ses propres attentions. Ceci en jouant de son mieux les règles du jeu de l'inter- et transdisciplinarité. La critique disciplinaire pointue dispose de nombre de publications qui la privilégient ; il s'agit ici d'un autre regard : une veille épistémologique qui privilégie la modélisation de la complexité et la pensée complexe.

La reliance des projets du Programme Européen MCX et de l'Association pour la Pensée Complexe va nous permettre d'activer davantage cet exercice d'intelligence de la complexité, intelligence qui se développe en s'exerçant dans de multiples cultures.