Notes de lecture

Les notes de lecture sont établies par les membres du Réseau Intelligence de la Complexité.

Que vaut un livre?
"... Un livre vaut à mes yeux par le nombre et la nouveauté des problèmes qu'il crée, anime ou ranime dans ma pensée... J'attends de mes lectures qu'elles me produisent de ces remarques, de ces réflexions, de ces arrêts subits qui suspendent le regard, illuminent des perspectives et réveillent tout à coup notre curiosité profonde..."
P. Valéry (Variété V), O.C. Pléiade I (p. 871)


Vous trouverez ci-dessous ou en cliquant ici les notes de lectures les plus récentes à moins que vous n'utilisiez le moteur de recherche alphabétique.

Retour

Mais faut-il argumenter ? La grande tradition ouverte au siècle dernier par "le courant chrétien social", tant aux U.S.A. qu'en Europe (A.C. Cot rappelle très heureusement le rôle de R. Ely ou J. Commons dans la formation de l'économie du travail), se poursuit et se développe ici par F. Perroux puis H. Bartoli, et ailleurs par d'autres "socio-économistes" (Italie, Angleterre, Suisse,...) que nous commençons à lire ou à relire maintenant que s'atténue l'arrogance des "économistes universitaires enfermés dans une scholastique de la formalisation" que moque M. Béaud dans un chapitre provocant ("Y a-t-il encore place pour la pensée dans (leur) univers ?"). Mais la riche méditation épistémologique et pragmatique qu'a su maintenir cette école "humaniste" (en conservant au mot son sens originel, qui est de vouloir sans cesse "la science et l'intelligence au service de l'homme insérée dans sa société et dans son temps"), école que l'œuvre et la pensée de H. Bartoli rend si aisément visible... et lisible, va-t-elle davantage imprégner nos cultures civiques ? L'effort de H. Bartoli pour redéployer une "économie multidimensionnelle", entendue dans sa diversité et sa complexité, mérite qu'on lui prête attention : que l'on s'intéresse à l'économie de la culture (et à la légitimité de "l'exception culturelle"), à celle des systèmes financiers ou à l'action collective en situation d'extrême pauvreté, ou à bien d'autres thèmes qu'abordent les études de ce recueil, (qui est plus un "appel à témoins" qu'un "hommage" classique), on verra que cette pensée qu'avait délaissée les "éconocrates" pendant 30 ans nous est aujourd'hui à la fois stimulante, enrichissante et immédiatement actuelle. Peut-être aurait-il fallu une présentation moins académique pour atteindre les lecteurs-citoyens qui veulent "s'exercer à bien penser" ? Mais les enseignants sauront peut-être "relayer" ? Ce livre sera pour eux une excellente référence.

JLM

Haut de Page

Au sujet du cahier de lectures du réseau

Le "CAHIER des LECTURES MCX" constitue un des moyens d'action privilégiés par le Programme Européen Modélisation de la Complexité depuis 1991-92.

Il exprime le projet de veille épistémologique que nous proposons, tout en rendant visible la progressive constitution d'une bibliothèque des sciences de la complexité qui se construit dans les cultures contemporaines.

Il ne s'agit pas ici de reproduire le prospectus de présentation ou le résumé établi par les éditeurs, mais de proposer des regards à la fois critiques et constructifs sur des textes qui peuvent et doivent intéresser chercheurs scientifiques et responsables d'organisations attentifs à la complexité de leurs initiatives.

On souhaite que cette veille devienne de plus en plus une entreprise collective, chacun pouvant bien sûr proposer un regard "différent" sur un ouvrage déjà introduit, et mieux encore, faire part de ses propres attentions. Ceci en jouant de son mieux les règles du jeu de l'inter- et transdisciplinarité. La critique disciplinaire pointue dispose de nombre de publications qui la privilégient ; il s'agit ici d'un autre regard : une veille épistémologique qui privilégie la modélisation de la complexité et la pensée complexe.

La reliance des projets du Programme Européen MCX et de l'Association pour la Pensée Complexe va nous permettre d'activer davantage cet exercice d'intelligence de la complexité, intelligence qui se développe en s'exerçant dans de multiples cultures.