Notes de lecture

Les notes de lecture sont établies par les membres du Réseau Intelligence de la Complexité.

Que vaut un livre?
"... Un livre vaut à mes yeux par le nombre et la nouveauté des problèmes qu'il crée, anime ou ranime dans ma pensée... J'attends de mes lectures qu'elles me produisent de ces remarques, de ces réflexions, de ces arrêts subits qui suspendent le regard, illuminent des perspectives et réveillent tout à coup notre curiosité profonde..."
P. Valéry (Variété V), O.C. Pléiade I (p. 871)


Vous trouverez ci-dessous ou en cliquant ici les notes de lectures les plus récentes à moins que vous n'utilisiez le moteur de recherche alphabétique.

  • Piaget aujourd'hui. Réponse à une controverse

    Date de l'ouvrage : --
    Ecrit par : PERRAUDEAU Michel

    Ed. Armand Colin. Paris, 1996. 158 pages.
    Note de : LE MOIGNE Jean-Louis (Février 2003)

Retour

Ce petit essai est destiné à "la formation des enseignants" ce qui fait sans doute sa force ici et sa faiblesse là. Force puisqu'il est bref, clair, bien charpenté et suffisamment documenté pour permettre au lecteur d'approfondir ensuite les questions auxquelles il sera attentif, tout en lui permettant de "répondre" aux collègues enseignants qui contesteraient la pertinence de la pensée de Piaget pour les pédagogues contemporains.

Faiblesse parce qu'il se présente de façon défensive, répondant non pas à "une controverse" mais à une série de procès d'intention rarement argumentés, sans élargir assez le débat pour retenir toujours l'attention des lecteurs qui ne font pas profession de pédagogie, mais qui, pourtant, se savent concernés par les réflexions d'une grande amplitude interdisciplinaires développées pendant soixante ans par un des quelques très grands penseurs du XXe siècle (un penseur dont l'exceptionnelle notoriété internationale fut et demeure encore très durable).

Réponses qui servent de prétextes à une présentation synthétique des principales propositions que J. Piaget a accumulées sur la psychologie du développement, présentation dans des termes qui intéresseront sans doute d'abord les enseignants et les pédagogues. Exercice difficile qui mérite qu'on le salue, même si chacun se propose une interprétation un peu différente de tel ou tel aspect de la pensée piagétienne (sept cents publications, soixante dix livres disponibles aujourd'hui en France !).

Les pages consacrées à l'oeuvre interdisciplinaire (biologie et connaissance par exemple) et épistémologique (L'encyclopédie Pléiade) paraîtront peut-être un peu trop rapides et superficielles aux lecteurs plus attentifs à l'étonnante résurgence des épistémologies constructivistes sur les ruines enfin identifiées des épistémologies positivistes qui caractérise d'abord la contribution de J. Piaget à la science du XXe siècle. Mais l'auteur nous dira que son propos était moins ambitieux. Demeure la question (ou la controverse encore informulée) : comment se fait-il que les psychologues issus de "l'école de J.Piaget" se soient si peu enrichis de la révolutionnaire pensée épistémologique du maître de Genève ? Elle a rayonné ailleurs, autrement, dans d'autres disciplines, mais elle ne semble pas avoir profondément affecté une psychologie toujours en quête de sa légitimation épistémologique. Peut-être n'ai je pas su "décoder" assez finement le travail de M. Perraudeau pour entendre la réponse que je cherchais ? Peut-être est-ce ma question qui n'est pas bien formulée ? Il reste une difficulté de "reliance" entre le paradigme piagétien et les paradigmes proches, ceux de J. Dewey, de G. Bachelard, de P. Valéry, de L. Wittgenstein, de C. Peirce, ou d'H.A. Simon... que l'on voudrait bien examiner "pour comprendre". A la décharge de l'auteur, je n'ai trouvé que peu d'éléments de réponse à ces questions dans la très belle biographie que J.J. Ducret a consacré à "Jean Piaget (biographie et parcours intellectuel)", Delachaux Niestlé, Neuchâtel, 1990, 163pages).

J.L. Le Moigne.

Haut de Page

Au sujet du cahier de lectures du réseau

Le "CAHIER des LECTURES MCX" constitue un des moyens d'action privilégiés par le Programme Européen Modélisation de la Complexité depuis 1991-92.

Il exprime le projet de veille épistémologique que nous proposons, tout en rendant visible la progressive constitution d'une bibliothèque des sciences de la complexité qui se construit dans les cultures contemporaines.

Il ne s'agit pas ici de reproduire le prospectus de présentation ou le résumé établi par les éditeurs, mais de proposer des regards à la fois critiques et constructifs sur des textes qui peuvent et doivent intéresser chercheurs scientifiques et responsables d'organisations attentifs à la complexité de leurs initiatives.

On souhaite que cette veille devienne de plus en plus une entreprise collective, chacun pouvant bien sûr proposer un regard "différent" sur un ouvrage déjà introduit, et mieux encore, faire part de ses propres attentions. Ceci en jouant de son mieux les règles du jeu de l'inter- et transdisciplinarité. La critique disciplinaire pointue dispose de nombre de publications qui la privilégient ; il s'agit ici d'un autre regard : une veille épistémologique qui privilégie la modélisation de la complexité et la pensée complexe.

La reliance des projets du Programme Européen MCX et de l'Association pour la Pensée Complexe va nous permettre d'activer davantage cet exercice d'intelligence de la complexité, intelligence qui se développe en s'exerçant dans de multiples cultures.