Notes de lecture

Les notes de lecture sont établies par les membres du Réseau Intelligence de la Complexité.

Que vaut un livre?
"... Un livre vaut à mes yeux par le nombre et la nouveauté des problèmes qu'il crée, anime ou ranime dans ma pensée... J'attends de mes lectures qu'elles me produisent de ces remarques, de ces réflexions, de ces arrêts subits qui suspendent le regard, illuminent des perspectives et réveillent tout à coup notre curiosité profonde..."
P. Valéry (Variété V), O.C. Pléiade I (p. 871)


Vous trouverez ci-dessous ou en cliquant ici les notes de lectures les plus récentes à moins que vous n'utilisiez le moteur de recherche alphabétique.

Retour

Sans doute pour la première fois en France s'est tenu à Amiens en août 96 un "symposium transdisciplinaire consacré à l'étude de l'émergence dans les systèmes complexes de premier ordre (avec boucle évolutive, mais seulement hiérarchique). Les actes de ce colloque ne rendent pas compte des échanges ni des propositions de synthèse, mais ils permettent une sorte d'état de l'art caractérisé par les interventions de quelques personnalités scientifiques connues telles que J. Casti (Santa Fé Institute) qui annonce son prochain livre, A. Ducrocq, Robert Rosen, John Stewart, Brian Josephon et les organisateurs (A.C. Ehresmann et Al., qui introduisent leur modèle original des "systèmes évolutifs avec mémoire"). Sauf peut-être John Stewart ("Toward an Epistemology of Complexity"), les auteurs semblent plus soucieux d'afficher leur originalité mathématique que de méditer sur la légitimité épistémologique de leur propos : involontaire arrogance de forme qui irrite parfois le lecteur qui aimerait savoir pourquoi on pose le problème de l'évolution des organisations complexes (en général ici : des systèmes de type bio-énergétique) dans tels termes plutôt que dans tels autres. Mais ce travers -au demeurant familier à bien des discours scientifiques- est mineur ici pour deux raisons au moins :

  • d'une part, la volonté d'une exploration transdisciplinaire dans un langage systémique est manifeste (même si le "résultat" n'est pas toujours aussi illustratif que le souhaitent les organisateurs : les bonnes vieilles habitudes réductionnistes reprennent subrepticement plus d'une fois le dessus)... : courageux témoignage dont il faut féliciter et remercier les initiateurs de ce symposium.
  • d'autre part, les vertus heuristiques de bien des modèles et systèmes de représentation symboliques semblent patentes : on est tenté de "jouer avec", non pas pour se cautionner de la théorie mathématique XXX que l'on "applique", mais pour explorer des hypothèses plausibles que la dite théorie ne "démontre" nullement.

D'où le vif intérêt de cet exercice dont il faut espérer qu'il connaîtra quelques développements et qu'il ne s'enfermera pas dans la tentation d'un illusoire purisme académique qui manifestement le guette.

J.-L. Le Moigne

Haut de Page

Au sujet du cahier de lectures du réseau

Le "CAHIER des LECTURES MCX" constitue un des moyens d'action privilégiés par le Programme Européen Modélisation de la Complexité depuis 1991-92.

Il exprime le projet de veille épistémologique que nous proposons, tout en rendant visible la progressive constitution d'une bibliothèque des sciences de la complexité qui se construit dans les cultures contemporaines.

Il ne s'agit pas ici de reproduire le prospectus de présentation ou le résumé établi par les éditeurs, mais de proposer des regards à la fois critiques et constructifs sur des textes qui peuvent et doivent intéresser chercheurs scientifiques et responsables d'organisations attentifs à la complexité de leurs initiatives.

On souhaite que cette veille devienne de plus en plus une entreprise collective, chacun pouvant bien sûr proposer un regard "différent" sur un ouvrage déjà introduit, et mieux encore, faire part de ses propres attentions. Ceci en jouant de son mieux les règles du jeu de l'inter- et transdisciplinarité. La critique disciplinaire pointue dispose de nombre de publications qui la privilégient ; il s'agit ici d'un autre regard : une veille épistémologique qui privilégie la modélisation de la complexité et la pensée complexe.

La reliance des projets du Programme Européen MCX et de l'Association pour la Pensée Complexe va nous permettre d'activer davantage cet exercice d'intelligence de la complexité, intelligence qui se développe en s'exerçant dans de multiples cultures.