Bibliothèque du Réseau

Cette petite bibliothèque présente une collection progressivement mise à jour, rédigés par des membres du Réseau MCX. Chacun d'eux étant accompagné, dans la mesure du possible de quelques indications de contenu et d'une ou de plusieurs notes de lecture.

Retour

  • L'urgence et l'essentiel - Dialogue

    Ecrit par : MORIN Edgar, RAMADAN Tariq


    avec la collaboration de Claude-Henry du Bord, Edition Don Quichotte, 2017, ISBN : 978-2-35949, 356 pages

    Octobre 2017
    • Présentation de l’éditeur
      « Un livre-manifeste, contre le repli sur soi, une exhortation à l’ouverture et au dialogue » « La rencontre entre deux penseurs importants, qui tracent une voie commune au travers de la philosophie, de la politique et de la spiritualité » Edgar Morin, philosophe militant pour une réforme de pensée qui affronte les complexités, et Tariq Ramadan, penseur et théologien militant pour une réforme radicale de la tradition islamique, dialoguent ensemble sur leurs divergences et sur la nécessité d’un humanisme revivifié. Les interlocuteurs, au-delà de leurs désaccords, attestent l’urgence d’affronter les problèmes essentiels de notre humanité et de résister au pire. De cette rencontre féconde naissent ces échanges sur la condition humaine et les grandes questions de notre temps – de l’économie à l’art, de la philosophie à l’histoire, en passant par l’anthropologie et les sciences.

      Ndlr. A cette présentation de l’éditeur puis-je  associer  une invitation à lire ou relire « le texte conclusif de L’AVENTURE DE LA METHODE d’Edgar Morin intitulé l’Humanisme régénéré» (ch.5, p 89-125), relecture  que propose très justement l’organisateur de ce dialogue Claude-Henry du Bord. : « L’ultime confluence de l’œuvre de la méthode,…  convergence vers un ultime message : l’humanisme régénéré ».          Et le très bel article, publié  peu après (octobre 2015), dans ’Le Monde Diplomatique’ intitulé LES DEUX HUMANISMES, aisément accessible sur la toile.          Je m’autorise à recopier ici  le § de conclusion de cet appel à L’HUMANISME RÉGÉNÉRÉ, appel qui prolonge l’Oratorio qu’Edgar Morin avait présenté en octobre 2015 à la Rencontre de Rome ‘Une nouvelle renaissance des humanités, Oratorio intitulé : « Au-delà de l'Humanisme, l’Humain » «  …Etre humaniste, ce n’est pas seulement penser que nous faisons partie de cette communauté de destin, que nous sommes tous humains tout en étant tous différents, ce n’est pas seulement vouloir échapper à la catastrophe et aspirer à un monde meilleur ; c’est aussi ressentir au plus profond de soi que chacun d’entre nous est un moment minuscule, une partie minuscule d’une extraordinaire aventure, une aventure incroyable qui, tout en continuant l’aventure de la vie, commence une aventure hominisante il y a sept millions d’années, avec une multiplicité d’espèces se croisant et se succédant jusqu’à l’arrivée de l’Homo sapiens.  A l’époque de Cro-Magnon et de ses magnifiques peintures rupestres, celui-ci a déjà le cerveau d’Albert Einstein, de Leonard de Vinci, d’Adolf Hitler, de tous les grands artistes, philosophes et criminels, un cerveau en avance sur son esprit, un cerveau en avance sur ses besoins. Aujourd’hui encore notre cerveau possède sans doute des capacités que nous sommes encore incapables de reconnaître et d’utiliser. Nous sommes dans une aventure incroyable, avec ses possibilités scientifiques à la fois les plus merveilleuses et les plus terrifiantes.  L’humanisme, à mon sens, ne porte pas seulement en lui le sentiment de solidarité humaine, c’est aussi le sentiment d’être à l’intérieur d’une aventure inconnue et incroyable, et de vouloir qu’elle continue vers une métamorphose, d’où naîtrait un devenir nouveau » On pourra aussi lire ou relire ici  l’article (sous forme d’entretien) qu’Edgar MORIN avait publié en février  2016 sous le titre « Le temps est venu de changer de civilisation : ‘La culture n'est pas un luxe, elle nous permet de contextualiser au-delà du sillon qui devient ornière.Cet article (Dialogue  avec D Lafay) vient d’être édité sous la forme d’un ouvrage illustré aux éditions de l’Aube, 2017, 111p.

      Haut de Page