Bibliothèque du Réseau

Cette petite bibliothèque présente une collection progressivement mise à jour, rédigés par des membres du Réseau MCX. Chacun d'eux étant accompagné, dans la mesure du possible de quelques indications de contenu et d'une ou de plusieurs notes de lecture.

Retour

  • L'intelligible

    connaissance esthétique, ce serait l'opération de déchiffrement et d'interprétation d'une œuvre, d'un texte ou d'une image par un observateur ; une herméneutique en somme qui définit le processus, la mise en place du sentiment esthétique.

    Mais

    avant cette opération, il faut remonter à ce qui fait ce spectateur, sa psyché, les forces de son entendement, ses limites et ses résistances. Valéry s'est ainsi interrogé sur un Moi complexe (multiplex), ce qui le fonde et le constitue. Et avant lui Nietzsche, plus préoccupé qu'on veut bien le croire de Naturphilosophie, de psychologie expérimentale, de biologie, d'embryologie, de thermodynamique, de physique et de mathématiques non-linéaires.

    Son

    Éternel retour modélise d'une certaine façon, au su de ces diverses sciences, l'instrument d'un tel déchiffrement ; rejoignant en cela les neuro-scientifiques (et physiciens) contemporains. La leçon qu'on peut en tirer : il n'est d'autre connaissance que celle qui s'ancre dans une vision transdisciplinaire, et forcément réflexive. Louis josé LESTOCART anime l’Atelier MCX 36 : «Entendre l'esthétique dans ses complexités» Le livre est disponible en téléchargement sur www.editions-harmattan.fr/index.asp

    Haut de Page