Bibliothèque du Réseau

Cette petite bibliothèque présente une collection progressivement mise à jour, rédigés par des membres du Réseau MCX. Chacun d'eux étant accompagné, dans la mesure du possible de quelques indications de contenu et d'une ou de plusieurs notes de lecture.

Retour

  • L'humaniste planétaire, Edgar MORIN en ses 80 ans
    Ce très attachant ‘e-livre’ a la forme d’un étonnant recueil d’Hommages à Edgar MORIN pour ses 80 ans prolongeant la Cérémonie d’Hommage international que le Directeur général de l’UNESCO et la Ministre français de l’Education avaient rassemblé par appel à une soixantaine de concours au Palais de l’UNESCO à Paris en 2001 autour de ‘L’Humaniste Planétaire Edgar MORIN’.
    Ecrit par : UNESCO – G. Lopez Ospina et N. Vallejo-Gomez


    Edition unesdoc - Unesco, 2002, 360 pages  e-publication pdf :  http://unesdoc.unesco.org/images/0013/001391/139109mo.pdf

    Août 2018
    • Ce très attachant ‘e-livre’ a la forme d’un étonnant recueil d’Hommages à Edgar MORIN pour ses 80 ans prolongeant la Cérémonie d’Hommage international que le Directeur général de l’UNESCO et la Ministre français de l’Education avaient rassemblé par appel à une soixantaine de concours au Palais de l’UNESCO à Paris en 2001  autour de ‘L’Humaniste Planétaire Edgar MORIN’.

      Prés de soixante contributions rédigées ensuite par les participants venus ‘des quatre coins de la planète’ (Grèce et Japon, Danemark et Palestine, etc.), sont ainsi collectées et mise en forme éditable (en français ou en espagnol) par ce recueil qui fut publié par l’UNESCO, mais sans ‘mise en vente librairie (pas de N° ISBN), et adressé aux seuls 57 intervenants.

      De ce fait lorsque nous en eûmes connaissance il y a 17 ans, nous ne pûmes le présenter dans la Bibliothèque du Réseau. Ce n’est que récemment  que nous repérons sur la Toile  la mise en site de cet ouvrage. Il est construit à la manière d’une exploration dans un vaste archipel dont chaque île (ici chapitre) serait pour le visiteur l’occasion d’un autre point de vue sur son propre point de vue : selon que l’auteur évoque les souvenirs d’une conversation ou d’un courrier ou d’une  rencontre surprise ou d’une lecture d’un article.

      Au  fil de ses navigations, le lecteur se forme comme par osmose d’autres points de vue sur les divers points de vue retenus lors de ses haltes précédentes. Ce sera parfois perçu comme une sorte de transgression implicite du type : ‘Cet argument hier tenu pour incongru ne devient-il pas plausible et parfois en appelle un autre ?’ La mise en pages des textes par noms d’auteurs suscite des rencontres apparemment aléatoires révélant une autre interprétation, une autre nuance dans l’éclairage des couleurs dirait le peintre ou le photographe, différences dont il faut convenir qu’elles ne sont pas antagonistes.

      Certes dix sept ans après, la nef vagabonde d’Edgar MORIN poursuivant ses explorations méditatives nous invitent à l’accompagner dans la poursuite de  l’Aventure de la Méthode (2016), aventure qui nous révèle déjà combien ’notre devenir planétaire a besoin d’une Anthropo-Ethique (2004)… Car rien n’est-écrit’ (p 35-4) : Le dernier mot de la dernière page (le ‘discours de remerciement’ d’Edgar Morin, juillet 2011)

      Présentation proposée par JL Le Moigne, Aout 2018

      Haut de Page