Bibliothèque du Réseau

Cette petite bibliothèque présente une collection progressivement mise à jour, rédigés par des membres du Réseau MCX. Chacun d'eux étant accompagné, dans la mesure du possible de quelques indications de contenu et d'une ou de plusieurs notes de lecture.

Retour

  • Le Constructivisme - TOME II - Epistémologie de l'interdisciplinarité

    Ecrit par : LE MOIGNE Jean-Louis


    Collection Ingénium - L'Harmattan 2002 ISBN : 2-7475-3471-5 ? 264 pages

    Décembre 2002
  • <Texte scanné>

    LE CONSTRUCTIVISME

    Tome II. Épistémologie de l'interdisciplinarité

    Le premier tome du Constructivisme décrivait les renouvellements des conventions épistémologiques légitimant la formation et l'enseignement des connaissances, ici et maintenant, et exposait leurs multiples enracinements reliant les cultures scientifiques et la Culture tout court : « Restaurer l'idéal de complexité de la science contemporaine, ... en restituant aux phénomènes toutes leurs solidarités ».

    « Le fait nouveau, et de conséquences incalculables pour l'avenir, est que la réflexion épistémologique surgit de plus en plus à l'intérieur même des sciences » et en particulier des "nouvelles sciences" qui ont émergé dans nos cultures depuis un demi-siècle. Sciences de la communication et de la commande (Cybernétique), sciences de l'organisation et de l'information, sciences de gestion et sciences de l'éducation, sciences de la cognition et science informatique, ... autant de disciplines (et dans ce deuxième tome autant de chapitres) formant des connaissances sur un projet humain plutôt que sur un objet naturel

    Nouvelles sciences qui doivent être "éprouvées" épistémologiquement autant que pragmatiquement. Il devient nécessaire « de soumette à une critique rétroactive les concepts, méthodes ou principes utilisés jusque-là de manière à déterminer leur valeur épistémologique elle-même ». La critique épistémologique devient instrument d'auto-éco-organisation des connaissances enseignables et actionnables. Cette méditation sur la légitimité épistémique des nouvelles sciences contemporaines transforme notre intelligence collective de toutes les sciences. Les plus anciennes aujourd'hui ne furent-elles pas d'abord "Scienza Nuova" ?

    Jean-Louis LE MO1GNE ingénieur ECP, professeur émérite, Université d'Aix-Marseille, est l'auteur d'une dizaine d'ouvrages sur les sciences des systèmes et de la complexité. (L'Harmattan, 1999). Il est président de l'Association du Programme européen Modélisation de la Complexité (MCX) et vice-président de l'Association pour la Pensée Complexe.

    Illustration de couverture :  Léonard de Vinci, Entrelacs, Etudes de noeuds. Codex Atlanticus, fol. 261 r-a. Milan. Biblioteca Ambrosîana.

    Sommaire

    Piopos Liminaire pour cette nouvelle édition....................... 9

    laroduction générale........................................................... 15

    1 Sur l'épistémologie des sciences de la décision, sciences Je l'organisation ................................................................. 33

    2 Sur l'épistémologie des sciences de la décision, sciences Je lacognition..................................................................... 87

    î Sur l'épistémologie des sciences de gestion................... 105

    4 Sur l'épistémologie des sciences de la cognition, sciences ie " l'intelligence symbolisant "....................................... 159

    5 Sur l'épistémologie des sciences de la cognition : un oercice de paradigmatologie............................................ 185

    i Sur l'épistémologie des sciences de la communication 217

    I Sur l'épistémologie de la science informatique, science de

    II computation .................................................................. 245

    S Sur l'épistémologie de la technologie, science des techniques, xience de l'ingénierie ........................................................ 277

    9 Sur l'épistémologie de la science de la conception, Jisciplineenseignable........................................................ 303

    10 Sur l'épistémologie des sciences de l'éducation, re­construction des connaissances ........................................ 323

    Bibliographie..................................................................... 335

    index.................................................................................. 355

    Haut de Page