Bibliothèque du Réseau

Cette petite bibliothèque présente une collection progressivement mise à jour, rédigés par des membres du Réseau MCX. Chacun d'eux étant accompagné, dans la mesure du possible de quelques indications de contenu et d'une ou de plusieurs notes de lecture.

Retour

  • Introduction à Albert O. Hirschman
    « Une référence majeure de la fécondité des sciences sociales lorsqu’elles s’affranchissent des frontières disciplinaires. ». … « Un exercice d'interprétation de "La complexité du monde social" lorsque nous acceptons de l'entendre "en mutation permanente" ; les "conséquences inattendues" ne sont pas toutes des "effets pervers" : interprétation de la complexité par "l'élargissement du champ des possibles, de ce qui pourrait arriver" plutôt que par la "prévision... statistique de ce qui pourrait probablement se réaliser
    Ecrit par : FERRATON Cyrille, FROBERT Ludovic


    Ed La Découverte (coll. Repère), 2017, ISBN : 9782707189028, 128 p.

    Octobre 2017
    • Présentation de l’éditeur         « Une référence majeure de la fécondité des sciences sociales lorsqu’elles s’affranchissent des frontières disciplinaires. »

      Albert Otto Hirschman (1915-2012) s’est distingué par ses recherches en sciences sociales au sens large, à la croisée de l’économie, de la sociologie, de la science politique, de l’histoire et de la philosophie. Ses livres sont presque tous devenus des classiques : Défection et prise de paroleLes Passions et les intérêts, Bonheur privé, action publiqueDeux Siècles de rhétorique réactionnaire. Cette partie de son œuvre, la plus reconnue, ne doit pas masquer son apport à l’économie du développement.

      Hirschman a choisi de mettre l’accent, en la valorisant, sur l’étonnante capacité d’adaptation des collectivités humaines. Son œuvre le rattache à la tradition qui, dans les sciences sociales, se préoccupe moins de la rationalité ou de l’irrationalité des conduites humaines que de leur part de créativité.

      Ce livre est une invitation à découvrir ou à relire ce grand auteur, dont l’engagement personnel fut exemplaire. Une référence majeure pour quiconque croit en la fécondité des sciences sociales lorsqu’elles s’affranchissent des frontières disciplinaires.

      Ndlr :   En 2003, il y a 15 ans, nous publiions dans le même ‘Cahier des Lectures MCX’ une note de lecture d’un ouvrage de AO Hirschman (ouvrage publie en italien en 1994 et traduit en français en 1997, qui, par son titre insolite, avait retenu notre attention : « La morale secrète de l’économiste . Entretiens».

      Pour éclairer plus encore cette excellente « Introduction à AO H »’nous nous permettons de mentionner cette note de lecture aisément accessible ici sur le Site du Réseau. On en extrait ici une phrase (faite de citations de ‘La morale secrète’ qui mettent bien en relief les motivations de notre attention à son œuvre).

      « …  L'avantage de ces entretiens … est de nous proposer en quelques pages  un exercice d'interprétation de "La complexité du monde social" lorsque nous acceptons de l'entendre "en mutation permanente" ; les "conséquences inattendues" ne sont pas toutes des "effets pervers" : interprétation de la complexité par "l'élargissement du champ des possibles, de ce qui pourrait arriver" plutôt que par la "prévision... statistique de ce qui pourrait probablement se réaliser". Ainsi ne se laissera-t-on pas toujours "surprendre par des conséquences inattendues" (p. 96-97). "Convaincre que certaines choses sont possibles" plutôt que "prédire des tendances tenues pour nécessaires"... 

      "Quand je parle de complexité, ajoute-t-il, je veux dire qu'il faut prendre en considération certains facteurs qui rendent le monde plus complexe... Il ne s'agit pas d'un choix entre tout et rien, mais d'un engagement ("commitment") qui informe l'action humaine plus que ne le fait le calcul rationnel" (p. 100). Réflexions qui le conduiront à quelques propositions audacieuses pourtant fort bien argumentées. …  

      Haut de Page