Bibliothèque du Réseau

Cette petite bibliothèque présente une collection progressivement mise à jour, rédigés par des membres du Réseau MCX. Chacun d'eux étant accompagné, dans la mesure du possible de quelques indications de contenu et d'une ou de plusieurs notes de lecture.

Retour

  • Exercices citoyens de veille épistémologique
    « Tous les citoyens, scientifiques et praticiens, ne doivent-ils pas s’interroger sur la légitimité socio-culturelle des connaissances scientifiques que chacun produit, actionne et enseigne ? L’exercice de la critique épistémologique des connaissances appelle l’explicitation des hypothèses, des points de vue et des intentions : « Ce qui est en jeu, ce que sont les enjeux, dans la constitution des connaissances valables ».
    Ecrit par : LE MOIGNE Jean-Louis


    Ed L’Harmattan, collection INGENIUM 2014, ISBN : 978-2-343-02050-1, 214  pages 

    Février 2014
    • Présentation de l’éditeur
      Veille épistémologique et civique : l’expression semblera insolite. S’agit-il d’une nouvelle catégorie de « lanceur d’alerte », dévoilant des informations que des méchants voudraient dissimuler ? Nul espionnage ici  : il s’agit de l’activité normale de citoyens s’assurant de la légitimité des connaissances que chacun «  actionne et réfléchit en agissant, que l’on soit spécialiste, expert scientifique ou enseignant, aussi bien que praticien de tous type, généraliste ».
      Les premiers ont longtemps cru qu’ils disposaient d’une méthode scientifique objective, que seuls ils développaient et maîtrisaient, garantissant le scientifiquement Vrai tenu alors pour le civiquement Bien.
      Les seconds, disposant du critère familier et universel, de la probité intellectuelle, qui les assurait du civiquement bien et souhaitable, s’aperçoivent que l’objectivité de la Méthode scientifique est un postulat arbitraire ne garantissant universellement ni le Vrai, ni le Bien. La méthode scientifique doit être un des noms de la probité intellectuelle, et par là intelligible.
      Dès lors, tous les citoyens, scientifiques et praticiens, ne doivent-ils pas s’interroger sur la légitimité socio-culturelle des connaissances scientifiques que chacun produit, actionne et enseigne ? L’exercice de la critique épistémologique des connaissances appelle l’explicitation des hypothèses, des points de vue et des intentions : « Ce qui est en jeu, ce que sont les enjeux, dans la constitution des connaissances valables ».
      Au fil des jours, chacun, scientifique autant que praticien, peut s’y exercer avec sagesse et probité.
      *=*=*=*
      SOMMAIRE
      PRÉLUDE  La veille citoyenne ; « relier toujours relier »
      Chapitre 1 : Quelques principes stratégiques de modélisation intelligente de la complexité
      Chapitre 2 : Une stratégie de veille épistémologique 
      Chapitre 3 : Faut-il vraiment réduire la complexité du vivant ?
      Chapitre 4 : Repenser à la fois les savoirs et les faire
      Chapitre 5 : Projets de reliance et reliance des projets 
      Chapitre 6 : Pragmatique et complexité : « que sera le prochain pas ? »
      Chapitre 7 : L’intelligence de la complexité ou « La nouvelle reliance » d’Épistèmê et de Pragmatiké
      Chapitre 8 : Relier les connaissances pour comprendre la complexité
      Chapitre 10 : La complexité appelle des stratégies interdisciplinaires et donc le redéploiement des sciences d’Ingénium
      Chapitre 11 : L’interdisciplinarité est d’abord affaire de culture épistémologique et d’obstinée rigueur, et donc de civisme 
      Chapitre 12 : Le scientifique, le politique et le citoyen ne sont-ils pas dans le même bateau ?
      Chapitre 13 : L’intelligence de la complexité a et à deux mains
      Chapitre 14 : Sur l’exercice de l’intelligence de la complexité
      Chapitre 15 : Modéliser pour comprendre, c’est-à-dire pour faire ingénieusement
      Chapitre 16 : La modélisation est désormais notre mot clé
      Chapitre 17 : Sur l’éthique de la compréhension
      Chapitre 18 : De la complexité restreint à la complexité générale
      Chapitre 19 : Intelligence de la complexité : déployons l’éventail de la complexité générale
      Chapitre 20 : L’expert devient aveugle sans les lunettes du citoyen
      Chapitre 21 : « Entendre la forêt qui pousse »
      Chapitre 22 : « Faire avec » la complexité plutôt que prétendre « la maîtriser »
      Chapitre 23 : Vulgariser n’est pas valoriser
      Chapitre 24 : Ouvrir la problématique systémique 
      Chapitre 25 : Sur les sciences et pratiques d’ingénierie des systèmes complexes : sciences (ancillaires) appliquées ou sciences (fondamentales) de conception ?
      Chapitre 26 : « Nous pouvons maintenant comprendre ce qu’est un processus de conception »
      POSTLUDE : Que sera le prochain pas ?

      Haut de Page