Bibliothèque du Réseau

Cette petite bibliothèque présente une collection progressivement mise à jour, rédigés par des membres du Réseau MCX. Chacun d'eux étant accompagné, dans la mesure du possible de quelques indications de contenu et d'une ou de plusieurs notes de lecture.

Retour

  • Nous reprenons ici un extrait de l’ INTRODUCTION  de cet ouvrage  publié den 2004, que nos amis Brésiliens de l’IEC  ont bien voulu traduire pour nous en français.

    En 1997, la Maison d’Edition Sulina publiait les premiers Essais de Complexité, un recueil de 25 textes, dont les auteurs actionnaient les opérateurs de la pensée complexe, laissant entrevoir la possibilité d’un type de connaissance transversale, capable d’élargir l’entendement du sapiens-demens au-delà des réductionnismes disciplinaires qui caractérisaient la science contemporaine . Déjà dans la présentation, on laissait clair que le principe de l’hologramme devrait mener le lecteur à intégrer, à son gré, sans préoccupations linéaires, la partie et le tout, le singulier et l’universel, l’identité et l’utopie.

    Dans l’espace de 6 ans, l’essor de la pensée complexe dans le Brésil paraît révéler des  complicités, du partage et des syncronicités ordonnés par une raison ouverte, dans des débats assez vigoureux pour affronter les cloisons disciplinaires et avertir les chiens de garde que le monde a changé et qu’il faut à la connaissance de nouveaux outils pour le comprendre.

    Dans ces nouveaux Essais de Complexité 2, la définition qu’Edgar Morin donne à  l’intellectuel paraît s’actualiser à travers ces 20 auteurs.  Intellectuel est celui qui, sapiens-demens, ose surmonter, par un essai, conférence ou cours, les frontières de sa spécialité pour réfléchir sur les problèmes de la culture planétaire, cette praxis cognitive générale constituée au long d’un processus onto et philogénétique.

    Animés par cet esprit, ces auteurs - psychanalystes, physiciens, anthropologues, pédagogues, pour citer quelques domaines de la pensée - se retrouvent pour démontrer que la connaissance flotte dans une zone d’incertitude de vastes proportions et que la reliaison des savoirs s’investit d’une fonction éthique et politique prioritaire.  Cela représente sans doute un défi à être encouragé et diffusé partout, et non seulement dans le milieu universitaire. La connaissance au XXIème siècle demande la construction de cosmovisions qui soient en accord avec la complexité de la planète pour qu’il soit possible de refouler définitivement la barbarie et civiliser les humains.

    Les 20  textes qui composent ce recueil ont été ordonnés de façon à ce qu’on y trouve un cadre de résonances possible, face à la multiplicité des propositions, interprétations, provocations, intentions, systématisations et réorganisations. Au lecteur de choisir son propre itinéraire, de voyager à travers les territoires de la pensée complexe, prenant la trinité individu/société/espèce comme point de départ irréversible pour la construction de liens anthropoétiques et anthropolitiques fondés sur la force du dialogue et sur l’audace de la créativité.

    Haut de Page