Bibliothèque du Réseau

Cette petite bibliothèque présente une collection progressivement mise à jour, rédigés par des membres du Réseau MCX. Chacun d'eux étant accompagné, dans la mesure du possible de quelques indications de contenu et d'une ou de plusieurs notes de lecture.

Retour

  • Présentation de l’éditeur

    Edgar Morin, philosophe et sociologue CNRS), a montré ses qualités exceptionnelles comme chercheur, sa vaste érudition, son inlassable curiosité intellectuelle, son audacieuse imagination en même temps que son extrême attention aux faits… insoucieux de ses intérêts de « carrière » et de sa propre gloire, aux antipodes du chef d’école sûr de lui et dominateur, cherchant d’abord, dans une relation pédagogique de type socratique à éveiller. La plus grande partie de ses travaux concernant la Méthode et l’analyse du XXe siècle, c’est le concept de complexité, comme on l’a vu, qui est le fil conducteur d’une pensée qui n’a rien de dogmatique.

    L’unité de la science, pour l’auteur, est parallèle à l’unité de l’objet, qui essaie ainsi de penser une humanité enrichie de toutes ses contradictions : l’humain et l’inhumain, le repli sur soi et l’ouverture aux autres, la rationalité et l’affectivité, la raison et le mythe, l’archaïque et l’historique, le déterminisme et la liberté. Les ouvrages majeurs d’Edgar Morin restent les six tomes de La Méthode où il a construit une théorie générale qui se veut une synthèse, qui a parcouru « la cohérence d’une oeuvre » et « les expériences vécues qui la nourrissent ».

    Dans cet ouvrage, on a tenté de déployer l’éventail des fondements de la pensée complexe en articulant les thèmes des œuvres d’Edgar Morin sur le statut de la connaissance et sur les méthodes d’élaboration de ces savoirs. L’ambition est ici d’« enrichir le regard », comme dit Jean-Louis Le Moigne, du  lecteur méditant sur le bon usage de la pensée complexe, de ces connaissances que sans cesse il transforme en actions.


    L’auteur

    ALI AÏT ABDELMALEK, docteur en sociologie de l’EHESS, est professeur des universités en sociologie, directeur du LADEC (E.A.-LAS, université européenne, Rennes 2 Haute Bretagne) ; membre du Conseil national des universités en Sociologie-Démographie (19e section), expert à l’Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur, A. Aït Abdelmalek est spécialisé dans l’étude de la ruralité, de la paysannerie et des organisations professionnelles agricoles, Ses recherches actuelles portent sur les identités professionnelles et territoriales, mais aussi sur la pensée dite « complexe » et, en particulier, sur , ses apports en sociologie.

    Haut de Page