Bibliothèque du Réseau

Cette petite bibliothèque présente une collection progressivement mise à jour, rédigés par des membres du Réseau MCX. Chacun d'eux étant accompagné, dans la mesure du possible de quelques indications de contenu et d'une ou de plusieurs notes de lecture.

Retour

  • Démographie et géopolitique - Etude critique des travaux d’Emmanuel Todd
    En quoi des données inscrites dans la démographie et l’anthropologie sociale peuvent-elle enrichir une pensée stratégique, une géopolitique du XXIe siècle ? Réda Benkirane décortique les hypothèses de Todd sur la famille et le système de parenté lui ayant permis de développer une grille d’interprétation des rapports différentiels de puissance, de pouvoir et de croyance. S’il identifie le bien-fondé de sa méthode scientifique, l’auteur entend aussi établir un regard critique sur le caractère surdéterministe de sa théorie qui voudrait que la psyché et le devenir des peuples soient lisibles, tel un marc de café, dans les fonds anthropologiques.
    Ecrit par : BENKIRANE Réda


    Editions Hermann, 2015, ISBN 978 2 7056 8999 5, 148 pages

    Février 2015
  • Présentation de l‘éditeur

    En quoi des données inscrites dans la démographie et l’anthropologie sociale peuvent-elle enrichir une pensée stratégique, une géopolitique du XXIe siècle ?

    Comment un auteur tel qu’Emmanuel Todd, maniant plusieurs disciplines, a-t-il pu lire la fin de l’Union soviétique, la crise du libéralisme économique, le déclin de la puissance américaine et la crise de la démocratie dans des sociétés libérales ? C’est ce que ce livre se propose d’explorer au sein d’une œuvre singulière en sciences sociales.

    Réda Benkirane décortique les hypothèses de Todd sur la famille et le système de parenté lui ayant permis de développer depuis une quarantaine d’années une grille d’interprétation des rapports différentiels de puissance, de pouvoir et de croyance. S’il identifie le bien-fondé de sa méthode scientifique, l’auteur entend aussi établir un regard critique sur le caractère surdéterministe de sa théorie qui voudrait que la psyché et le devenir des peuples soient lisibles, tel un marc de café, dans les fonds anthropologiques.

    SOMMAIRE

    Préambule
    Des clés signifiantes : famille et parenté
    Introduction
    Le primat d’une science des peuples
     
    I. L’alphabétisation ou la marche convergente de l’humanité
    La force de « l’esprit scribal »
    Une prospective du système soviétique et de son effondrement
     

    II. La méthode : analyse des structures démographiques
    Derrière la diversité du monde, une simplicité profonde
    Droit à la différence et indifférence des droits
    Religion et culture racialisées
     

    III. Incohérences du modèle égalitaire français
    Refoulé et impensé dans la France postcoloniale
    Les limites d’une grille de lecture par trop déterministe
    Un structuralisme qui n’a pas fait école
     

    IV. La prédiction du déclin politique et économique américain
    L’essence de l’Amérique dans son rapport aux autres
    Une Amérique qui n’est plus protectrice mais prédatrice
    L’hypernuisance
    L’économie, reflet de formes de famille et de croyance collective
    Défense de la nation et du protectionnisme
    V. Transition vers la modernité et désenchantement du monde islamique Une vision optimiste et ouverte sur l’avenir
    Une modernisation advenant avec la baisse de la fécondité
    Ébranlement des croyances traditionnelles
    Printemps arabe, révolutions sociales et bouleversement mental  

    VI. Vide religieux et crise de la démocratie dans les sociétés libérales
    Apesanteur politique
    Syndrome narcissique des élites
    Moment critique de la mondialité
    Un intellectuel en téléréalité
    Vers une théorie générale des systèmes familiaux  
    Conclusion. Les sciences sociales peuvent-elles prédire l’avenir ? 

    Haut de Page