Retour

Atelier 27 - "Complexité, Communication et Culture"
animé par
biausser evelyne

Communication Confiance - Psychosociologie - Culture et Territoire

Projet de L'Atelier

Que seraient l'information et la communication sans la culture ?

Quelques bribes événementielles, quelques étoiles vite éteintes, quelques sentiments sitôt oubliés par nos mémoires infidèles"

Pour garder trace, vie, et donner du sens à cette pâte qui ne demande qu'à retomber informe, entendons la culture dans sa complexité, comme médium reliant nos pigments, nos intuitions, nos images et nos pensées analogiques.

Et ainsi que le souhaitait le poète : " l'art et la science, longtemps séparés par suite des efforts divergents de l'intelligence, doivent donc tendre à s'unir étroitement, si ce n'est à se confondre " (Leconte de Lisle, Préface des Poèmes antiques, 1852), la culture sera le principe réorganisateur d'une pensée disjointe entre raison et mythe : Pour cela, entendons la communication entre les êtres comme le plus étrange des problèmes sans la restreindre aux habituelles consignes de rationalité positive. Laissons-nous " penser l'événement " sans d'abord le trivialiser en le simplifiant, mais plutôt en entrelaçant nos approches. Exercice ouvert de compréhension de nos rapports au monde et à l'autre , par lequel , parfois "le sens émergera à partir du non sens" (Edgar Morin , 1990), auquel nous nous invitons mutuellement, chemin faisant".

Documents rédigés par les membres de l'atelier


Forums(s) et liens de l'atelier

  • [Décembre 2013] Epistémologie des pratiques

    Sous ce titre Evelyne BIAUSSER, l’animatrice de l’Atelier MCX 27 (‘Complexité, Communication et Culture’ présente le Site dont elle a renouvelé la présentation par un vivifiant prélude en trois volet : « Mon rôle de Consultante/Enseignante, m’a procuré le riche support de la pratique, sans lequel je ne me serais jamais essayé à relier « penser pour faire »  et « faire pour penser ». Cheminement  qui m’a m’ouvert ce domaine particulier, que je nomme ‘L’Epistémologie des pratiques’ »  Exploration qu’elle poursuit en 2013 en méditant sur et par l’art fractal du peintre Jean-Claude Meynard ; ‘Je ne suis pas critique d’art, à peine un peu philosophe…donc je m’engage dans le défi qui n’est pas pour me déplaire : traduire la complexité par l’expression artistique, et l’expression artistique par la pensée complexe morinienne !’

  • [Mars 2009] l'Ecologie de l'Agir ensemble

    La publication d’un nouveau document sur le thème de « l’Ecologie de l’Agir ensemble » à  partir d’expériences d’action récentes sur et dans les territoires  ( en  Moselle et dans le Lot). Intitulé « Quelle intelligence collective ? » : ‘« Agir ensemble »... : Le seul titre de ces rencontres dit tout ce qui me questionne, qui nous questionne, hommes et femmes de bonne volonté, désirant mettre notre intelligence au service d’un autre faire ensemble.             Ajoutons que sur son site : www.biausser.fr,  Evelyne Biausser publie parfois quelques poèmes  qui aviverons parfois la sagesse poétique de nos intelligences de la complexité, devant parfois un peu trop exclusivement prosaïque

  • [Septembre 2008] Créer de la compétence collective par la dialogique

    La juxtaposition d'une contrainte contextuelle (ici juridique) avec un objectif de modernisation opérationnelle (transversalité), m'est apparue comme une injonction paradoxale paralysant la compétence des Professionnels du Social. La dialogique morinienne semble un mode opératoire pour en sortir, et elle ouvre également ici un sentier dans le territoire encore en friche de l'intelligence professionnelle collective
    Ce texte a été écrit à l'occasion d'une conférence organisée à Nice en 2008 sur le thème « Secret partagé et travail en partenariat », devant un public de Travailleurs sociaux associatifs et institutionnels, auxquels s'étaient joints quelques Conseillers municipaux intéressés par la co-construction du sens, autour de ce qu'ils allaient faire de la loi, dans un contexte de partenariat.

  • [Juillet 2008] L'émergence de l'intelligence collective : une chance pour l'espèce humaine

    Aux Journées d'automne 2006, du « Mouvement Culture et Liberté » ? organisées sur le thème « Education populaire, Démocratie et Forme(s) d'engagement », Evelyne Biausser a présenté une contribution « L'émergence de l'intelligence collective: une chance pour l'espèce humaine » (que l'on peut légitimement sous titrer par l argument principal : : « Ce que nous pouvons faire pour rendre compétente l'action collective »)
    ?Que veut dire « essayer de transformer la société » quand on est un acteur de l'éducation populaire ? Ce questionnement récurrent sur le sens que tout travailleur social (ou sociétal ?) se pose de façon cruciale, n'est pas un luxe théorique. Il devrait fonder son action par les réponses qu'il produirait?or, il la mine plutôt, et l'absence de références creuse chaque jour le malaise de l'acteur sociétal. On a donc essayé ici de lister des conditions d'émergence d'un nouveau faire autrement, début d'ancrage différent dans ce contexte sociétal complexe...pour ne plus se perdre, au risque de se (re)construire ensemble'


  • [Août 2006] La Fing, ?Fondation Internet Nouvelle Génération'

    Les réflexions de la Fing, co -organisatrice des Rencontres d'Intelligence collective à Nîmes, dont le thème est la coopération intellectuelle entre acteurs humains dans un environnement techniquement augmenté. Rencontres qui manifestent depuis l'année 2000 une volonté d'échange entre individus de disciplines différentes.

Haut de Page